arthrose

Introduction

L'arthrose est une usure de l'articulation. Arthrose du genou, arthrose de la main, arthrose de la hanche... toutes les articulations peuvent être touchées plus ou moins fréquemment. Rédigé par des experts de l'arthrose, ce site vous apportera toutes les informations pour comprendre cette maladie et la soigner.

Définition

L'arthrose est une usure de l'articulation. L'articulation, c'est le mouvement. Or les os ne sont pas faits pour soutenir les contraintes mécaniques du mouvement. Cette fonction est dévolue au cartilage articulaire qui recouvre les extrémités osseuses. L'arthrose correspond à la destruction du cartilage. Souvent sans réelle raison, le cartilage articulaire se fissure progressivement jusqu'à disparaître totalement, laissant alors les os "à nu". Ceux-ci vont alors frotter les uns contre les autres et s'user également à leur tour. C'est ce frottement des os qui est à l'origine des douleurs si fréquentes dans l'arthrose.

Localisations

Toutes les articulations peuvent être touchées par l’arthrose mais les plus fréquemment atteintes sont :

  1. le genou, c'est la gonarthrose, 40% des lésions arthrosiques
  2. les doigts, 40% des lésions arthrosiques
  3. la base du pouce, c'est la rhizarthrose, 30% des lésions arthrosiques
  4. la hanche, c'est la coxarthrose, 10% des lésions arthrosiques
  5. la colonne vertébrale
  6. le pied.


A l'inverse, certaines articulations semblent épargnées par l'arthrose. Il s'agit notamment de la cheville, le poignet, le coude.

L'arthrose du genou

Généralités :

L'arthrose de genou, appelée également gonarthrose, est la plus répandue des arthroses puisqu'elle touche, de façon symptomatique, environ 15% de la population. Il est probable que cette affection soit beaucoup plus fréquente parce qu'elle peut être asymptomatique (c'est-à-dire que la personne atteinte ne le sait pas). Sa découverte est alors fortuite et se fait par hasard lors d'autres examens médicaux. Les femmes sont davantage touchées que les hommes. L'arthrose du genou apparaît dans sa forme primitive vers 55-60 ans. Dans deux tiers des cas, l'arthrose du genou touchera les deux genoux.

arthrose genou

Facteurs de risque de l'arthrose du genou :

L'arthrose de genou, appelée également gonarthrose, est la plus répandue des arthroses puisqu'elle touche, de façon symptomatique, environ 15% de la population. Il est probable que cette affection soit beaucoup plus fréquente parce qu'elle peut être asymptomatique (c'est-à-dire que la personne atteinte ne le sait pas). Sa découverte est alors fortuite et se fait par hasard lors d'autres examens médicaux. Les femmes sont davantage touchées que les hommes. L'arthrose du genou apparaît dans sa forme primitive vers 55-60 ans. Dans deux tiers des cas, l'arthrose du genou touchera les deux genoux.

Conduite à tenir en cas d’arthrose du genou :

Attention aux chocs !
Afin de limiter les risques d'apparition ou d'aggravation d'une arthrose, il faut absolument :économiser le cartilage, élément essentiel du mouvement. Pour cela, il faut supprimer les gros traumatismes du cartilage (voire les véritables fractures de ce tissu), mais aussi les micro-traumatismes répétés (au travail, dans l'activité sportive, à la maison ou au jardin).

Quelques conseils :
Dans certains cas d'arthrose, votre médecin vous recommandera de : perdre du poids pour diminuer les pressions sur le cartilage corriger les axes des membres pour assurer une répartition harmonieuse des contraintes liées aux mouvements.

Les traitements utiles de l’arthrose du genou :
Compte-tenu des mécanismes de l'arthrose, les traitements locaux suivants sont parfaitement utiles : injections de cortisone, pour lutter contre l'inflammation injections d'acide hyaluronique, pour suppléer à la déficience de synthèse de cet élément par la membrane synoviale dans le cas d'arthrose de genou, on préconisera des lavages articulaires pour éliminer les débris de cartilageOn comprend également l'utilité, dans certaines phases de l'arthrose, des anti-inflammatoires par voie générale.

L'arthrose de la hanche

Généralités :

L'arthrose de hanche, également appelée coxarthrose, est une affection relativement fréquente puisqu'elle touche environ 8 à 10% de la population française.
Les femmes sont prioritairement concernées.
Elle apparaît généralement après la cinquantaine.

arthrose hanche

Signes cliniques :

L'arthrose de hanche se caractérise par :

      1. Des douleurs à la marche apparaissant après une certaine distance. Ces douleurs siègent dans le pli de l'aine et/ou dans la fesse, souvent sur le coté. On parle de cruralgie. Cette douleur d'effort est précédée d'un temps variable de dérouillage qui semble améliorer la raideur articulaire entraînée par le repos. Le patient ne souffre généralement pas la nuit (sauf à la suite d'efforts intense ou pendant des périodes de poussées inflammatoires d'arthrose). Ces douleurs sont calmées par le repos.
      2. Diminution d'amplitude dans les mouvements.
      3. Difficultés à faire des gestes quotidiens simples : enfiler des chaussettes, bas et chaussures, faire des soins des pieds, sortir d'un fauteuil profond,…
      4. Apparition progressive d'une boiterie.
Evolution d'une arthorse de hanche :

Vers la prothèse ?
La plupart du temps, l'arthrose de hanche évolue vers une invalidité nécessitant la pose d'une prothèse. On arrive généralement à une disparition presque complète du cartilage. A ce stade de l'arthrose, les antalgiques ne sont plus guère efficaces, les anti-inflammatoires insuffisants. Le périmètre de marche ne dépasse guère 500 mètres et le malade ne peut plus atteindre ses pieds avec ses mains. Heureusement, le délai moyen entre la première radiographie suspectant une arthrose et la pose d'une prothèse est de 7ans.

prothèse