Ulcere-de-jambe.com : ulcere veineux arteriel mixte
   
Ulcere-de-jambe.com : ulcère veineux artériel mixte

Ulcere-pansements.com

Introduction

L'ulcère de jambe est une plaie chronique, liée à une cause vasculaire : veineuse, artérielle, voire les deux.
Souvent négligé, perdurant sur des années ou récidivant régulièrement, l'ulcère n'est pas une plaie bénigne : il correspond à un problème vasculaire aux retentissements potentiels multiples (douleurs, varice, thrombose, oedème...) qui doit être traité. Les complications sont sévères.
L'ulcère doit guérir. Vous fournir des informations validées et sures sur l'ulcère, ses causes et ses traitements est la vocation de ce site au service de tous.


Définition

L'ulcère est une plaie chronique avec perte de substance pouvant aller de la peau jusqu'à l'os. Il est d'étendue variable, provoqué ou d'apparition insidieuse, ne guérit pas de lui-même et siège le plus souvent au niveau de la jambe.

L'ulcère de jambe est principalement dû à une cause vasculaire : veineuse ou artérielle, voire les deux simultanément (ulcère mixte).

ulcère veineux, ulcère artériel, ulcère mixte, ulcere, angiodermite, contention, geriatrie, plaie


Mécanismes de formation

Physiologie :

Mécanismes cellulaires
L'ulcère est la conséquence d'une destruction de tissus par :
- défaut d'apport des éléments nécessaires à sa nutrition, principalement l'oxygène entraînant une hypoxie tissulaire.
- présence de substances toxiques pour les cellules, non ou mal évacuées par le système veineux ou lymphatique dont le rôle "d'égoutier" de l'organisme n'est plus assuré.

Physiologie
Trois théories s'affrontent (ou se complètent) quant aux mécanismes physiologiques :
- une ouverture des shunts artério-veineux,
- la formation d'un manchon péri-capillaire de fibrine (théorie de Browse et Burnand),
- le "trapping" des globules blancs avec libération dans le tissu intersticiel de médiateurs de l'inflammation.

ulcère veineux artériel mixte
Physiologie de la formation de l'ulcère

Augmentation de la pression veineuse :

Rôle des veines
Le sang veineux draine une grande partie des éléments toxiques, déchets générés par le fonctionnement de nos cellules.

Augmentation de la pression veineuse
Dans la maladie veineuse (varices, phlébites …), il existe une trop grande pression dans les veines.
L'hyperpression veineuse provoque un oedème et empêche le retour des toxines dans les veines et donc ne permet plus leur élimination. A long terme, les toxines agressent puis tuent les cellules constituant nos tissus. Les tissus se nécrosent et l'ulcère apparaît.

ulcère veineux artériel mixte
De la pression veineuse à l'ulcère

Obstruction artérielle :

Rôle des artères
Les artères permettent l'approvisionnement des cellules en éléments nutritifs, dont notamment en oxygène, indispensable à la vie cellulaire.

L'obtruction artérielle
L'obstruction d'une artère (par athérosclérose, embolie, diabète...) empêche les éléments nutritifs dont l'oxygène d'arriver au niveau des tissus. Les tissus, mal nourris, souffrent puis meurent, et l'ulcère apparaît.

ulcère veineux, ulcère artériel, ulcère mixte, ulcere, angiodermite, contention, geriatrie, plaie
Quelques causes de défaut d'apport d'oxygène

ulcère veineux, ulcère artériel, ulcère mixte, ulcere, angiodermite, contention, geriatrie, plaie
La nécrose des tissus a lieu avant l'apparition de l'ulcère

Importance relative veines / artères :

Les chiffres-clés
Le système veineux seul, soit par insuffisance veineuse superficielle, soit par séquelle de thrombose veineuse, représente 70% des ulcères : ce sont les ulcères veineux.
Le système artériel seul est en cause dans 6 à 10% des ulcères : ce sont les ulcères artériels.
Pour environ 15-20% des ulcères la cause est mixte : à la fois veineuse et artérielle.

Insuffisance du drainage lymphatique :

Nature
Lorsque l'oedème veineux devient chronique, on assiste à une saturation du drainage lymphatique. L'oedème devient veinolymphatique.
L'oedème veinolymphatique entretient la chronicité de l'ulcère.

Autres mécanismes de formation :

Nature
D'autres mécanismes sont parfois retrouvés.
Certaines maladies sanguines, comme la polyglobulie ou la gammapathie monoclonale, provoquent une hyperviscosité (épaississement du sang) qui gène son écoulement et donc l'apport nutritionnel aux tissus.
Des causes générales peuvent être à l'origine d'un ulcère, comme certaines maladies endocriniennes ou systémiques, telles que la polyarthrite rhumatoïde.
Enfin, certains ulcères sont de cause encore inconnue et ouvrent la voie à l'exploration d'éventuelles causes génétiques.


En savoir plus : Ulcere-de-jambe.com