Polyarthrite rhumatoïde : un rôle caché de la contraception orale ?

influence positive de la contraception orale sur le risque d'apparition de la polyarthrite rhumatoïde

Touchant de plein fouet les femmes (3 femmes pour 1 homme), la polyarthrite rhumatoïde est une maladie douloureuse, nécessitant un réaménagement de leur quotidien, en raison d’atteintes articulaires importantes. Le dérèglement du système immunitaire est le facteur majeur en cause dans la maladie mais les facteurs hormonaux occupent aussi une grande part de responsabilité. D’ailleurs, c’est lors de la ménopause que la maladie se développe le plus fréquemment. En s’appuyant sur le fait que des mécanismes hormonaux pourraient être impliqués dans la polyarthrite rhumatoïde, des chercheurs suédois se sont intéressés à l’influence de la contraception orale.

Lire la suite

Caries dentaires : la faute à la génétique ?

facteur de la génétique favorisant le développement de caries dentaires

On ne le répétera jamais assez, la consommation excessive de sucres et une mauvaise hygiène bucco-dentaire sont les principales causes d’apparition des caries dentaires. Mais force est de constater que nous ne sommes pas tous égaux face à cette maladie infectieuse qui touche plus d’un milliard de personnes dans le monde. En effet, certains ne développent pas de caries malgré des habitudes hygiéno-diététiques clairement défaillantes quand d’autres à l’hygiène buccale irréprochable se voient contraints de consulter en urgence. Dès lors, existerait-il un autre facteur favorisant le développement de cette pathologie dentaire ? C’est ce que démontre une nouvelle étude dont les résultats ont été publiés dans le journal PloS One.

Lire la suite

Comment le manque d’activité physique altère-t-il notre cerveau ?

le manque d'activité physique ou le comportement sédentaire altère le cerveau des humains et entraîne des troubles cognitifs

Travail, transports, spectacles, télévision, tablettes… Le temps passé en position assise atteint désormais, en moyenne, les 9 à 10 heures par jour. Ce comportement sédentaire favorise la survenue de maladies cardio-vasculaires et de diabète , mais quel est son impact sur notre santé mentale ? Une étude australienne, publiée dans la revue Alzheimer and Dementia : translational research and clinical interventions, vient de révélercomment le manque d’activité physique affecte notre cerveau et notre santé mentale.

Lire la suite

Allaitement dans le monde : investir plus pour protéger davantage les nourrissons

Allaitement maternel monde

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’allaitement maternel contribue à améliorer la nutrition, prévenir la mortalité infantile, réduire le risque de maladies non transmissibles et favoriser le développement cognitif de l’enfant. Un examen des pratiques d’allaitement dans 194 pays, présenté dans un nouveau rapport de l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, et de l’OMS, révèle que seulement 4 enfants sur 10 sont allaités exclusivement au sein pendant les six premiers mois de leur vie. Quelles sont les solutions préconisées par l’OMS pour corriger cette tendance et favoriser davantage l’allaitement ?

Lire la suite

Les jeunes enfants ne sont pas tous égaux devant le virus du rhume

vulnérabilité de certains enfants-virus du rhume-infections respiratoires

Même si la majorité des nourrissons et des jeunes enfants réussissent à se débarrasser assez facilement d’une infection virale respiratoire, comme un rhume, certains d’entre eux nécessiteront plutôt une prise en charge hospitalière. Pour expliquer cette vulnérabilité, des scientifiques se sont intéressés aux éventuelles causes génétiques qui pourraient conférer à certains enfants une extrême vulnérabilité aux virus respiratoires.

Lire la suite

Sur la piste génétique du lymphome folliculaire

mise en cause du gène sestrine 1 dans le développement du lymphome folliculaire

Chaque année, plus de 4000 personnes en France sont touchées par un lymphome folliculaire, un cancer du système immunitaire. Une équipe de chercheurs internationaux vient d’identifier, grâce à une étude clinique, que le gène sestrine 1 est fréquemment absent ou inactivé chez les patients atteints de cette maladie.

Lire la suite

Sclérose en plaques et espérance de vie

sep et espérance de vie

100 000 personnes souffrent de la sclérose en plaques ou SEP, en France. Chaque année, 2500 nouveaux cas sont diagnostiqués. Alors suite à l’annonce du diagnostic, les questions se bousculent dans la tête, « Vais-je mourir ? » est sans doute la plus préoccupante. Les résultats d’une récente étude portant sur l’analyse des données de 1388 patients suivis pendant plus de 60 ans sont rassurants.

Lire la suite

Mieux comprendre le syndrome de Diogène

association de maladies mentales au syndrome de Diogène

Dès 1975, deux gériatres anglais, Clark et Mankikar décrivent une addiction comportementale connue depuis un certain temps, mais peu étudiée : l’accumulation compulsive. Baptisé syndrome de Diogène, en référence au philosophe grec, Diogène de Sinope qui avait la particularité de vivre dans une amphore et dans le dénuement le plus total en dénonçant les artifices de la société. Pour mieux comprendre ce syndrome, des chercheurs ont étudié, en détails, le profil de 50 personnes, âgées de 50 à 93 ans et atteintes du syndrome de Diogène. Focus sur les résultats parus dans la revue Journal of Aging Research & Clinical Practice.

Lire la suite

Septembre en or : tous ensemble contre les cancers de l’enfant !

septembre-en-or

Malgré les progrès de la recherche, le cancer reste la première cause de mortalité de l’enfant de plus d’un an. Ces décès ne concernent pas moins de 500 enfants à l’échelle nationale et près de 6 000 enfants en Europe.
Leader européen de la lutte contre le cancer, l’Institut Gustave Roussy souhaite davantage éveiller et surtout mobiliser les esprits en lançant son mouvement Septembre en Or !

Lire la suite

Un pas de plus pour comprendre l’infertilité masculine

rôle des macrophages testiculaires dans l'infertilité masculine

Aujourd’hui, plus de la moitié des cas d’infertilité masculine restent d’origine inconnue. Lorsque l’infertilité masculine est évoquée sous l’angle cellulaire, on parle surtout des spermatozoïdes, mais qu’en est-il des cellules immunitaires retrouvées dans les testicules ? Une récente étude fondamentale, publiée dans Journal of Experimental Medecine, vient de caractériser deux types de cellules immunitaires testiculaires jouant très probablement un rôle dans l’infertilité masculine.

Lire la suite

La graisse abdominale impliquée dans le cancer

graisse abdominale

C’est un fait, tous les scientifiques s’accordent là-dessus : l’obésité est un facteur de risque du cancer. Cependant, le mécanisme en cause reste flou. Une récente étude américaine offre de nouveaux détails. Le responsable serait en réalité une petite protéine, libérée par les tissus graisseux et plus particulièrement par la graisse abdominale, capable de transformer les cellules non cancéreuses en cellules cancéreuses.

Lire la suite

Le cerveau des femmes plus actif que celui des hommes

activité cérébrale plus élevée chez les femmes que chez les hommes

Une récente étude Américaine suggère une différence d’activité cérébrale entre les hommes et les femmes. Alors que 5,5 millions d’Américains souffrent de la maladie d’Alzheimer, les ¾ sont des femmes. De leur côté, les hommes seraient plus sujets à l’autisme (4,5 fois plus) ou au trouble déficitaire de l’attention et de l’hyperactivité. Comment expliquer ces disparités ?

Lire la suite

Les probiotiques sonnent la fin de l’allergie à l’arachide

allergie à l'arachide

Alors que l’allergie à l’arachide, potentiellement fatale, représente un problème quotidien pour bon nombre de petits Français, des scientifiques dévoilent comment en finir avec ce trouble. Les probiotiques pourraient bien représenter le remède tant attendu. En tout cas, c’est ce que laisse espérer une récente publication dans le très renommé The Lancet.

Lire la suite

Alzheimer : des fraises pour prévenir la maladie ?

fraises et alzheimer

Touchant près d’un million de personnes en France, la maladie d’Alzheimer représente aujourd’hui un véritable défi de santé publique ; d’autant que ses origines sont encore mal connues et qu’il n’existe à ce jour aucun traitement curatif. Et si la solution se trouvait dans la fraise ? Une récente étude californienne a mis en évidence l’effet protecteur d’un composant identifié dans ce fruitdont la production mondiale a plus que doublé en 15 ans.

Lire la suite