L’abus de télévision : cause d’embolies pulmonaires ?

Actualités Cardiologie Urgences

Rédigé par Clémence R. et publié le 9 août 2016

abus-télévision-embolie-pulmonaire

Si le fait de trop regarder la télévision n’a jamais été bon pour la santé, une nouvelle étude japonaise met clairement en lien l’abus de télévision et le risque d’embolie pulmonaire. Les résultats obtenus sont d’autant plus inquiétants lorsque l’on apprend que ce risque concerne également les jeunes, en particulier les aficionados de séries.

Le risque d’embolie pulmonaire fortement augmenté

L’obstruction, ou blocage d’une artère pulmonaire par un caillot sanguin, connue médicalement comme une embolie pulmonaire, commence habituellement par la formation du caillot en question au niveau de la jambe ou du bassin. La plupart du temps, cette masse de substance coagulée se forme en raison de l’inactivité et donc du ralentissement du flux sanguin au niveau des membres inférieurs. Quand le caillot est libéré, il peut se rendre au niveau des poumons et se loger dans un vaisseau sanguin empêchant la circulation et donc l’irrigation des poumons.

Durant 12 ans des chercheurs Japonais se sont intéressés au temps passé devant la télévision de 86.000 participants et ont évalué leur risque potentiel de contracter une embolie pulmonaire. Les résultats sont flagrants. Comparé aux personnes regardant la télévision moins de 2.5 heures par jour, les participants la regardant entre 2.5 et 4.9 heures voient leur risque de mourir d’une embolie pulmonaire augmenté de 70%. Quant à ceux regardant la télévision plus de 5h par jour, leur risque est multiplié par 2.5, soit augmenté de plus de 100%, ce qui est relativement impressionnant.

Ce risque fortement augmenté s’explique par l’immobilisation totale des personnes lorsqu’elles regardent la télévision. Les scientifiques recommandent ainsi d’effectuer des mouvements le plus possible en regardant la télévision, comme il l’est conseillé pour les longs voyages en avion. Cela évite la stase sanguine risquant la formation de caillot.

Lire aussiAVC : comment réagir ?

Un résultant inquiétant pour la France ?

Alors qu’en Europe la durée quotidienne de visionnage de la télévision est de 3h55 par individu, ces résultats sont d’autant plus inquiétants. Sachant que les embolies pulmonaires touchent principalement les personnes âgées, on aurait tendance à penser que ces chiffres s’adressent uniquement à ces sujets, expliquant ainsi le fort risque. Cependant, les scientifiques Japonais relatent le principe du « binge-watching » de plus en plus important chez les jeunes. En effet, depuis les débuts du streaming, les adolescents et jeunes adultes passent un temps fou devant les écrans, télévision ou ordinateurs, pour enchaîner les épisodes de séries et sont ainsi capables de rester sans bouger durant des heures.

Ainsi, si vous êtes fan de séries et que vous adorez passer vos dimanches à regarder une saison entière de votre dernière série préférée, n’hésitez pas à vous lever, marcher et bien vous étirer pendant au moins 5 minutes entre chaque épisode !

Lire aussiProgression inquiétante de l’infarctus chez les jeunes femmes

Clémence R. Pharmacien


Source :

Excessive daily TV watching may increase risk of death. American Heart Association Rapid Access Journal Report, 25 juillet 2016.

  • Claude says:

    Pour ma part, on pourrait tout aussi bien dire que lire trop longtemps pourrait donner la même chose.
    Et tout ces gents devant les ordis et smartphones ? La solution est de faire régulièrement de l’exercice physique. Bien sûr si on est sédentaire et qu’en plus on reste devant un écran de TV pendant des heures, ce n’est certainement pas bon.

    Reply
  • Claude says:

    Pour ma part, on pourrait tout aussi bien dire que lire trop longtemps pourrait donner la même chose.
    Et tout ces gents devant les ordis et smartphones ? La solution est de faire régulièrement de l’exercice physique. Bien sûr si on est sédentaire et qu’en plus on reste devant un écran de TV pendant des heures, ce n’est certainement pas bon.

    Reply
  • LECUYER says:

    Bonjour,
    Je viens de faire une embolie pulmonaire alors qu’en dehors de l’âge (69 ans), je ne pointe aucun des postes commentés ci-dessus.
    J’ai une activité physique douce 9 H par semaine (sur 2 matinées de suite, 1 jour de repos et à nouveau 1 matinée d’activité).
    Je suis debout et active toute la matinée jusqu’en début d’après-midi où je fais une petite sieste, surtout depuis l’embolie qui m’a assez fatiguée à cause de pertes de connaissances à répétition.
    Je regarde la télévision uniquement le soir 2 H environ, je n’ai aucun problème de poids et mes analyses de sang ne pointent aucun problème.
    Et pourtant…

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Madame,

      Merci de l’intérêt que vous portez à notre site dédiée à la santé.
      Sachant qu’il n’y a pas vraiment de question. Si un lien peut être établi entre l’abus de télévision et l’embolie pulmonaire, cela ne signifie pas que toutes les embolies pulmonaires résultent d’un abus de télévision. Idem pour les autres facteurs de risque.

      Très bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.