Ail et oignons : des aliments de choix pour prévenir le cancer colorectal ?

Mar 14, 2019 par

L’ail et l’oignon font partie des légumes Allium contenant certains composés qui sont biologiquement actifs. Récemment, des chercheurs chinois ont montré que plus la consommation d’ail et d’oignon est importante, plus la protection contre le cancer colorectal est importante.

Gousses d'ail et oignons

Légumes allium : des bénéfices anti-cancers ?

La recherche ne cesse de montrer que certains aliments favorisent la survenue de certains cancers alors que d’autres auraient plutôt tendance à prévenir la survenue de tumeurs cancéreuses.

Pour les aliments à éviter, on sait désormais que ce sont principalement les viandes rouges, les charcuteries ou les produits transformés et ultra-transformés.

En parallèle de ces découvertes, les travaux en laboratoire, ou les essais cliniques, doivent davantage se focaliser sur les aliments susceptibles de protéger les individus d’un développement de cancers.

L’ail, les oignons, les poireaux, la ciboulette et les échalotes sont classés dans les légumes du genre Allium.

Des études antérieures ont montré que certaines molécules présentes dans les légumes Allium, comme les flavanols et les composés organosulfurés, sont actifs biologiquement.

À savoir ! Les flavonols sont de bons anti-oxydants et anti-inflammatoires.

Certains de ces composés sont notamment connus pour limiter le développement de cellules cancéreuses.

Cependant, les conclusions des études n’étaient jusqu’ici pas encore claires : certains travaux ont montré un effet significatif de la consommation de légumes Allium sur le cancer colorectal tandis que d’autres ont mis en évidence une faible corrélation.

Ail et oignon : des aliments protecteurs à l’égard du cancer colorectal

Pour tenter de mieux comprendre l’effet anticancéreux de la consommation quotidienne d’ail et d’oignon, les chercheurs ont étudié et comparé 833 personnes atteintes de cancer colorectal à 833 personnes en bonne santé de même âge et même sexe et résidant dans des mêmes endroits du nord-est de la Chine (milieux urbains ou ruraux).

Pour commencer, chaque participant a rempli un questionnaire et répondu à un entretien individuel pour expliquer ses habitudes alimentaires.

En analysant ces données, les chercheurs ont mis en évidence :

  • L’existence d’une relation significative entre la quantité consommée de légumes Allium par une personne et son risque de développer un cancer colorectal ;
  • Les personnes consommant la plus grande quantité de légumes allium (approximativement 21 kg/an) avaient un risque de développer un cancer colorectal 79% plus faible que ceux ayant consommé peu de ce type d’aliments ;
  • Le fait que la corrélation est retrouvée chez les hommes et les femmes.

Pour les chercheurs, il faut encore comprendre :

  • L’influence des modes de cuisson des légumes Allium sur leurs bénéfices ;
  • L’influence d’autres aliments pris simultanément avec les légumes Allium (trouver des synergies alimentaires) ;
  • Comment les composés actifs sont assimilés chez l’homme et chez la femme (Existe-t-il une influence des hormones sur l’assimilation des composés bénéfiques ?).

En attendant l’ensemble de ces résultats, gardons à l’esprit que l’ail et l’oignon peuvent s’inviter régulièrement dans notre assiette !

Julie P., Journaliste scientifique

– Onions and garlic could protect against cancer.Medicalnewstoday. Tim Newman. . Consulté le 8 mars 2019.
– Allium vegetables are associated with reduced risk of colorectal cancer: A hospital-based matched case-control study in China. Asia-Pacific Journal of Clinical Oncology. X.Wu et al. . Consulté le 8 mars 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.