Une nouvelle approche ciblée dans l’asthme sévère

Apr 1, 2018 par

Grâce aux avancées de la recherche, des traitements ciblés ont pu être développés pour soulager les formes les plus handicapantes de l’asthme. Parmi ces derniers traitements, une nouvelle molécule, le mépolizumab, offre une alternative aux patients asthmatiques atteints d’une forme particulière d’asthme sévère : l’asthme réfractaire à éosinophiles.

asthme sévère femme qui tousse

Des traitements contre l’asthme sévère de plus en plus personnalisés

En France, plus de 4 millions de personnes sont asthmatiques : 10% d’entre elles souffre de formes sévères très handicapantes avec une gêne respiratoire quotidienne. Ces personnes constituent un groupe hétérogène comprenant des asthmatiques soit sous-traités soit réellement réfractaires aux traitements actuels.

Comme il existe plusieurs types de cancers, il n’y a pas une maladie asthmatique mais plusieurs formes d’asthme. Cette diversité nécessite des traitements adaptés à chaque groupe de malades, ce qui justifie le développement de traitements ciblés ou, autrement dits, personnalisés.

L’asthme est une maladie inflammatoire. Il existe de très nombreux déclencheurs de l’inflammation et la recherche ne cesse d’avancer… Il a été ainsi identifié des molécules de l’inflammation présentes uniquement chez certains patients. Parmi elles ; les interleukines (IL), protéines naturellement sécrétées par le système immunitaire. Ces interleukines qui facilitent le recrutement de globules blancs (éosinophiles neutrophiles) entretiennent la réaction inflammatoire. D’où l’idée de bloquer leur action grâce à des “anti-interleukines”.

À savoir ! L’asthme sévère est un asthme mal contrôlé en termes de symptômes chroniques, d’exacerbations, d’obstruction bronchique permanente ou variable qui nécessite un recours continu aux bronchodilatateurs de courte durée d’action malgré des doses maximales de corticoïdes inhalés.

Un anticorps pour cibler l’inflammation

Le mépolizumab (Nucala®) est une « anti-interleukine » : c’est le premier représentant d’une nouvelle classe thérapeutique de thérapie ciblée indiqué chez l’adulte dans l’asthme réfractaire à éosinophiles. Il apporte une nouvelle alternative de prise en charge pour les 60 000 patients souffrant de cette forme sévère d’asthme.

Le mépolizumab est un anticorps monoclonal humanisé (anticorps synthétisé artificiellement par génie génétique à partir d’une seule et même souche (= clone) de lymphocytes) qui cible spécifiquement l’interleukine 5 humaine. En inhibant l’activité biologique de l’interleukine-5, le mépolizumab réduit la production et la durée de vie des éosinophiles.

Ce nouvel antiasthmatique, administré une fois par mois par injection sous-cutanée, est indiqué chez l’adulte, en traitement additionnel, dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles.

Comme pour les autres thérapies ciblées antiasthmatiques disponibles, le traitement par mépolizumab ne peut être instauré que par des médecins expérimentés dans le diagnostic et la prise en charge de l’asthme sévère.

Laurence P., Pharmacien.

– Taytard A. Asthme sévère. Définitions. respir.com Consulté le 28/03/2018.
– Chung K.F ; Blanc FX . Asthme sévère : comment mieux faire ? Rev Mal Respir 2003 ; 20 : 495-500
– Asthme sévère réfractaire à éosinophile. Mepolizumab. Vidal. Consulté le 28/03/2018.
– Cinquaero. Nucala. HAS. Novembre 2017.
Laurence P.
Pharmacien
Rédactrice scientifique
Spécialiste de la formation et de l’information médicales.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.