Les autotests Covid-19 disponibles en pharmacie

13 avril 2021 par

Attendus depuis plusieurs mois déjà, les autotests Covid-19 sont désormais autorisés en France, et sont disponibles dans les officines depuis le 12 avril. Des tests qui pourraient permettre de soulager les centres de dépistage de la Covid-19 et de détecter plus rapidement les nouvelles contaminations.

autotests Covid-19

Covid-19 et autotests antigéniques

La stratégie des autorités de santé publique françaises repose sur un dépistage optimal de l’ensemble des nouvelles contaminations. C’est le « tester » de la stratégie actuelle « tester, alerter, protéger », sur laquelle communique largement le gouvernement. Après les tests sanguins, les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé, puis les tests antigéniques sur prélèvement nasopharyngé, ont récemment été développés des autotests antigéniques sur prélèvement nasal.

À savoir ! Des tests salivaires ont également été développés et sont déployés notamment dans les établissements scolaires

L’arrivée d’autotests sur prélèvement nasal offre trois avantages importants par rapport aux tests existants :

  • Un prélèvement moins invasif que le prélèvement nasopharyngé, et qui peut donc être répété plus régulièrement si besoin ;
  • Un test réalisé par le patient lui-même, pour soulager les centres de dépistage ;
  • Offrir une alternative aux personnes les plus éloignées du système de soins.

Pouvoir se tester soi-même avec un simple prélèvement nasal

Dans son communiqué de presse du 16 mars 2021, la Haute Autorité de Santé, qui a donné un avis favorable à ces autotests, recommande l’utilisation des autotests antigéniques chez les personnes de plus de 15 ans, ne présentant aucun symptôme caractéristique de la Covid-19 et répondant à l’un des critères suivants :

  • La réalisation d’un dépistage à grande échelle, comme alternative aux autres tests en fonction de la préférence des personnes ou du mode d’organisation du dépistage ;
  • Une rencontre prévue dans le cercle privée, par exemple aller rendre visite à un proche âgé ou fragile. Dans ce cas, l’autotest doit être pratiqué la veille ou le jour même de la visite.

Dans tous les cas, si l’autotest se révèle positif, une confirmation est nécessaire par un test RT-PCR, permettant également de rechercher un éventuel variant du SARS-CoV2. Mais ces tests sont-ils aussi efficaces que les tests basés sur un prélèvement nasopharyngé ? A ce jour, les données restent insuffisantes pour déterminer précisément la sensibilité de ces tests chez les personnes symptomatiques et chez les personnes asymptomatiques.

Disponibles en pharmacie le 12 avril

La sensibilité pourrait également dépendre de la bonne réalisation du test, effectué par le sujet lui-même et non par un professionnel. Le prélèvement nasal doit être suffisamment profond, et le test effectué immédiatement après, en respectant scrupuleusement la notice d’utilisation (durée, température, …). Se pose enfin la question de la traçabilité, pour tracer la personne contaminée après un autotest positif.

L’utilisation des autotests antigéniques est autorisée en France depuis la publication d’un arrêté au Journal Officiel le 27 mars 2021. Depuis le 12 avril, ils sont vendus dans toutes les officines de France, au prix de 6 €, un prix qui devrait baisser à 5.20€ dès la mi-mai. Sur la première semaine, 700 000 autotests devraient être disponibles, un chiffre qui passera à 1,5 millions de tests dès la seconde semaine. Compte-tenu des quantités disponibles, certains publics devraient être priorisés par les pharmaciens, notamment les personnes exposées au virus sur le plan professionnel.

Estelle B., Docteur en Pharmacie
Article publié le 31 mars 2021, mis à jour le 13 avril 2021.

Sources
– Roche: feu vert exceptionnel pour l’autotest rapide Covid-19 en Suisse. agefi.com. Consulté le 31 mars 2021.
– Covid-19 : quelle place pour les tests antigéniques nasaux dans la stratégie de dépistage ? has-sante.fr. Consulté le 31 mars 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.