Avec l’ibuprofène, pas d’automédication !

Actualités

Rédigé par Livie Dufay et publié le 11 décembre 2023

Selon les estimations, près d’un Français sur 5 prend de l’ibuprofène plus d’une fois par mois. Pourtant, 50 % d’entre eux ignorent que ce médicament est contre-indiqué en fin de grossesse. Même s’il est accessible sans ordonnance, ce médicament présente des effets secondaires, des contre-indications et des restrictions d’utilisation à connaître pour l’utiliser en toute sécurité. Avec l’ibuprofène, pas d’automédication !

Effets secondaires ibuprofènes

Ibuprofène et AINS

L’ibuprofène est sans aucun doute l’anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) le plus utilisé en France pour diverses indications thérapeutiques :

  • Le traitement des douleurs légères à modérées, c’est un antalgique dit de palier I, qui est utilisé pour soulager les douleurs dentaires, les maux de tête ou encore la migraine ;
  • Le traitement de l’inflammation, par exemple dans l’arthrose ou les lombalgies, dans les entorses ou les tendinites ou encore dans les règles douloureuses.

Certains dosages de l’ibuprofène sont disponibles, sous forme de génériques ou intégrés dans différentes spécialités pharmaceutiques, seul ou associé à d’autres principes actifs. Certaines spécialités contre le rhume par exemple contiennent de l’ibuprofène associé à un vasoconstricteur. Parallèlement, d’autres dosages de l’ibuprofène ou d’autres AINS sont également couramment prescrits, mais ils sont presque tous soumis à prescription médicale, sauf le flurbiprofène pour traiter certains maux de gorge et l’aspirine.

L’ibuprofène contre-indiqué à partir du 6ème mois de grossesse

Par sa facilité d’accès, l’ibuprofène est souvent utilisé en automédication dans différents contextes. Pourtant, son usage doit respecter certaines règles pour éviter tout risque médicamenteux. En effet, la prise d’un AINS n’est pas anodine. Les contre-indications et les restrictions d’utilisation sont beaucoup plus nombreuses que celles du paracétamol. Parmi les contre-indications à l’ibuprofène, se retrouvent notamment :

  • Un âge inférieur à 15 ans ;
  • La grossesse à partir du 6ème mois ;
  • L’allaitement maternel ;
  • Des atteintes gastro-intestinales, comme un ulcère gastro-duodénal ou une maladie de Crohn ;
  • Une insuffisance hépatique ou cardiaque ;
  • Une maladie rénale chronique.

Même autorisés, l’utilisation des AINS doit être prudente chez les femmes en âge de procréer et au début de la grossesse. De plus, les AINS sont déconseillés en cas d’infection. Avant de prendre un AINS, y compris l’ibuprofène, il faut demander l’avis du médecin ou du pharmacien quel que soit le contexte, quelle que soit la dose et quelle que soit la durée du traitement. Pas d’automédication avec l’ibuprofène !

L’avis d’un professionnel de santé pour que le bénéfice l’emporte sur le risque

L’avis d’un professionnel de santé permet d’évaluer les contre-indications et les restrictions d’utilisation des AINS et ainsi d’éviter tout risque pour la santé. En parallèle, il faut également connaître les effets secondaires de ces traitements, des effets secondaires parfois importants :

  • Des troubles digestifs, en particulier des douleurs et des brûlures gastriques ;
  • Une hypertension artérielle
  • Des troubles cardiaques ;
  • Des éruptions cutanées pour les formes topiques, c’est-à-dire les anti-inflammatoires appliqués sur la peau, par exemple pour soulager une foulure ;
  • Une crise d’asthme ;
  • L’aggravation d’une infection ;
  • Des vertiges ;
  • Une somnolence pouvant augmenter le risque d’accident chez les conducteurs de véhicules.

Bien utilisés, l’ibuprofène et les AINS sont des médicaments très utiles et même incontournables pour soulager certaines douleurs, en particulier les douleurs inflammatoires. Masi ils doivent être utilisés en respectant certaines règles pour que les effets secondaires ne prennent pas le dessus sur leur efficacité thérapeutique !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– >Bien utiliser les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). www.ameli.fr. Consulté le 29 novembre 2023.
– IBUPROFENE SET 400 mg, comprimé pelliculé – Notice patient. Base de données des médicaments. base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr. Consulté le 29 novembre 2023.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *