Bouton d’acné ou de fièvre : comment les différencier ?

Actualités Dermatologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 14 juin 2022

Un bouton apparaît près de votre lèvre. Est-ce un bouton de fièvre ou un bouton d’acné ? Très différents de part leur nature, leurs causes et les traitements à apporter, il est primordial de savoir les différencier. D’autant plus que, dans le cas du bouton de fièvre, il y a un fort risque de contagiosité.

bouton acné sur le visage

Comment reconnaître un bouton de fièvre ?

En France, près de 7 millions de personnes souffrent d’herpès labial, aussi appelé bouton de fièvre. Il résulte d’une infection virale causée par le virus herpès simplex de type 1 (HSV-1). Ce virus se transmet par contact avec une surface contaminée, par exemple boire dans le même verre qu’une personne infectée. Il se propage également par l’intermédiaire d’une lésion au niveau de la lèvre telle qu’une gerçure ou une coupure.

Le bouton de fièvre apparaît sur le bord de la lèvre. Précisément, il se localise à la jonction entre la lèvre et la peau du visage. Il n’apparaît souvent que d’un seul côté. De petites vésicules translucides et remplies de liquide s’agglutinent pour former le bouton de fièvre.

Avant l’apparition du bouton de fièvre, des signes précurseurs se manifestent. En effet, la zone du bouton peut picoter, brûler ou démanger 2 jours à 6 heures avant la formation du bouton. Au bout de quelques jours, les vésicules qui composent le bouton se percent et forment des croûtes. Ainsi l’herpès labial est contagieux dès l’apparition des vésicules et jusqu’à l’apparition des croûtes. En parallèle, l’herpès s’accompagne souvent d’autres symptômes tels qu’une légère fièvre et de la fatigue.

Il est possible de soigner l’herpès labial en appliquant des baumes et des crèmes antivirales. Ces traitements locaux peuvent être combinés à la prise de traitements généraux sous la forme de comprimés. Pour plus d’efficacité, ces médicaments doivent être pris au début de la poussée ou en prévention.

Reconnaître un bouton d’acné

Près de 6 millions de personnes sont touchées par l’acné en France. S’il touche majoritairement les adolescents, 25% des personnes concernées sont adultes. Le bouton d’acné n’est pas causé par un virus et n’est pas contagieux. Il est le résultat d’une inflammation causée par l’obstruction des pores de la peau. A contrario de l’herpès labial, le bouton de fièvre se situe sur la peau, à proximité de la lèvre et non sur celle-ci.

Le bouton d’acné prend la forme d’une petite papule (bouton en relief) remplie de pus. Il est moins gros que le bouton de fièvre. Son contour est rouge et son centre est blanc, voire avec une pointe noire. Par ailleurs, ce bouton est gênant mais ne gratte pas. Il guérit spontanément en 2 ou 3 jours, sans former de croûte.

Son traitement est différent de celui du bouton de fièvre. En effet, il repose sur l’utilisation d’antibiotiques (de la famille des cyclines) et de rétinoïdes (locaux ou généraux) qui atrophient temporairement les glandes sébacées, limitant l’obstruction des pores de la peau.

Des maladies chroniques

Si elles diffèrent sur leurs causes et leurs traitements, l’herpès labial et l’acné présentent le point commun d’être des pathologies chroniques. Elles évoluent par poussées plus ou moins prolongées et fréquentes. Par ailleurs, elles ont des facteurs déclencheurs en commun tels que le stress, la fatigue, un traumatisme local ou l’exposition au soleil.

Enfin, il est recommandé dans les deux cas d’éviter de gratter, toucher ou percer les boutons. En effet, dans le cas du bouton d’acné, le risque est de créer une infection secondaire, plus grave. Dans le cas du bouton de fièvre, le risque est de répandre le virus à d’autres parties du corps (herpès génital, par exemple).

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Reconnaitre un herpès labial. ameli.fr. Consulté le 14 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.