Cancer colorectal et mode de vie

Oct 7, 2017 par

Quelle hygiène de vie est à privilégier pour se protéger au mieux d’un cancer du côlon et du rectum ? Un nouveau rapport de l’Institut américain de recherche sur le cancer et du Fonds mondial de recherche sur le cancer dresse un bilan sur l’ensemble des aliments et des comportements à privilégier pour réduire les risques d’apparition du cancer colorectal.

Cancer colorectal et hygiène de vie

Plus de céréales complètes, moins de viande transformée

Aux États-Unis, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus courant chez les hommes et les femmes, avec environ 371 cas diagnostiqués chaque jour.

En France, c’est également le troisième cancer le plus courant chez les hommes et le deuxième chez les femmes.

Dans ce nouveau rapport, les chercheurs ont analysé 99 études, regroupant les données médicales de plus de 29 millions de personnes, dont plus de 250 000 ont été diagnostiquées avec un cancer colorectal.

Le rapport a conclu que manger quotidiennement environ trois portions, soit 90 grammes de céréales complètes réduit le risque de cancer colorectal de 17%.

A savoir ! Le son et le germe de la céréale complète (riz, pain) sont de bonnes sources de fibres alimentaires, de minéraux et ont tendance à rassasier plus longtemps. A contrario, les céréales raffinées, comme le riz blanc ou la farine blanche, ne contiennent plus leur son et leur germe.

D’un autre côté, les facteurs alimentaires qui favorisent l’apparition du cancer colorectal sont :

  1. Manger des quantités élevées de viande rouge (plus de 500 grammes par semaine) ;
  2. Être en surpoids ou obèse ;
  3. Consommer plus de deux boissons alcoolisées par jour.

L’analyse des données a également révélé que consommer des viandes transformées (bacon, saucisses etc.) favorise l’apparition du cancer du côlon. Pour chaque 50 grammes consommés chaque jour (l’équivalent d’un hot dog), le risque de survenue de la maladie augmente de 16%.

De plus, le rapport a apporté qu’il existe un risque plus élevé de survenue du cancer du côlon si la consommation quotidienne de fruits et de légumes est inférieure à 100 grammes.

Privilégier les poissons et les aliments riches en vitamine C (oranges, fraises, épinards) sont aussi des facteurs protecteurs.

Toujours plus d’activité physique

De la marche à la course, l’activité physique quotidienne joue un rôle protecteur contre le cancer du côlon.

Tout comme les rapports antérieurs qui avaient révélé que l’activité physique régulière prévient l’apparition des cancers du sein et de l’endomètre.

Pour l’activité physique, les personnes très actives ont un risque plus faible de développer un cancer du côlon par rapport à ceux qui font très peu d’activité physique. Ici, la diminution du risque était apparente pour le cancer du côlon mais pas forcément pour celui du rectum.

A savoir ! Le cancer colorectal touche le côlon ou le rectum. Environ 40% des cancers touchent le rectum et 60% le côlon, où la localisation principale est le sigmoïde, c’est-à-dire la dernière partie du côlon.

“Les personnes qui maintiennent une corpulence normale et pratiquant régulièrement des exercices physiques ont un risque plus faible de développer le cancer colorectal souligne Edward Giovannucci, le chercheur qui a coordonné cette étude.

Au final, l’Institut américain de recherche sur le cancer estime que 47% des cas de cancer colorectal pourraient être évités chaque année grâce à la mise en place d’une hygiène de vie plus saine.

Julie P., Journaliste scientifique

– New colorectal cancer report: Whole grains lower risk, processed meat increases it. Site American Institute for cancer research. Le 07 septembre 2017.
Julie P.

Journaliste scientifique.

Spécialiste de l’information médicale.

Passionnée par l’actualité scientifique et les nouvelles technologies.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.