Cancer du sein : vers un dépistage systématique dès 40 ans ?

Actualités Cancer Cancers féminins

Rédigé par Estelle B. et publié le 14 août 2018

En 2015, plus de 50 000 nouveaux cas de cancer du sein ont été recensés en France, selon l’Institut National du Cancer. Si l’âge moyen des femmes au moment du diagnostic est de 63 ans, ce cancer peut également toucher des femmes plus jeunes. De récents travaux tendent à montrer un intérêt potentiel à instaurer un dépistage systématique du cancer du sein dès l’âge de 40 ans.

Dépistage systématique cancer du sein.

Le dépistage organisé du cancer du sein

Le cancer du sein  reste le cancer le plus fréquent chez les femmes en France et constitue la principale cause de mortalité féminine.

Depuis plusieurs années, un examen systématique du cancer du sein par mammographie  est proposé à toutes les femmes, dont l’âge est compris entre 50 et 74 ans. En l’absence de symptômes ou de facteurs de risque, les femmes sont invitées à réaliser une mammographie et/ou une échographie tous les deux ans. Les examens radiographiques sont contrôlés par deux médecins radiologues.

Chez les femmes plus jeunes sans facteurs de risque particuliers, aucun dépistage organisé n’est à ce jour mis en place. Cependant, une palpation annuelle des seins par le médecin ou le gynécologue est recommandée dès l’âge de 25 ans. Pourtant, de récents travaux mettent en avant l’intérêt de débuter le dépistage systématique du cancer du sein dès l’âge de 40 ans.

Lire aussiUn gant high-tech pour dépister le cancer du sein

Des mammographies rares avant 40 ans

Actuellement, seul un dépistage sélectif du cancer du sein existe pour les femmes âgées de 40 à 49 ans, qui présentent des facteurs de risque particuliers, comme des antécédents familiaux de cancer du sein.

Pour évaluer l’intérêt d’un dépistage systématique du cancer du sein dès 40 ans, des chercheurs américains ont mené une étude sur 1 125 femmes, âgées de 40 ans ou plus et ayant reçu un diagnostic de cancer du sein. Ces femmes ont été réparties en deux groupes :

  • Un groupe ayant eu un dépistage récent (entre 1 et 24 mois avant le diagnostic) ;
  • Un groupe ayant eu un dépistage plus ancien (plus de 25 mois avant le diagnostic) ou aucun dépistage.

Les résultats de cette étude ont mis en évidence que les femmes ayant bénéficié d’un dépistage relativement ancien avaient une probabilité plus importante que les femmes récemment dépistées de :

  • Présenter des tumeurs plus importantes au moment du diagnostic ;
  • Etre traitée par une chimiothérapie ;
  • Nécessiter une mastectomie (ablation du sein) ;
  • Subir une dissection axillaire (ablation du ganglion lymphatique situé au niveau de l’aisselle, du côté du sein touché).

Lire aussiLa thermographie pour dépister le cancer du sein ?

Dépistage systématique dès 40 ans pour un meilleur pronostic

Par ailleurs, les femmes n’ayant pas eu de mammographie avant leur diagnostic de cancer du sein, par rapport à celles ayant eu récemment un tel examen de dépistage, s’avéraient plus susceptibles de :

  • Présenter une tumeur plus importante au moment du diagnostic ;
  • Présenter des ganglions lymphatiques positifs ;
  • Nécessiter une chimiothérapie ;
  • Subir une mastectomie et/ou une dissection axillaire.

Ces résultats suggèrent l’intérêt d’un dépistage systématique du cancer du sein chez les femmes âgées de 40 à 49 ans, pour détecter plus précocement l’apparition d’une tumeur. Un tel dépistage pourrait permettre de découvrir des tumeurs de plus petite taille, nécessitant des traitements moins lourds et présentant donc un meilleur pronostic.

Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats à plus grande échelle. Elles pourraient aboutir à mettre en place un dépistage systématique du cancer du sein dès l’âge de 40 ans !

Lire aussiUn cancer du sein avancé guéri par immunothérapie

Estelle B. / Docteur en Pharmacie/span>

– Dépistage du cancer du sein. Institut National du Cancer. Consulté le 26 juillet 2018.
– Impact of Screening Mammography on Treatment in Women Diagnosed with Breast Cancer. Ahn, S. and al. 2018. Ann Surg Oncol. doi: 10.1245/s10434-018-6646-8.

  • Anonyme says:

    Encore un papier qui donne des tendances non chiffree…

    Il suffit d avoir fait des etudes de medecine pour diffuser une information partielle.

    Quel est le benefice chiffre et quel est le risque chiffre ?

    Le risque de la radio est connu et la thermographie existe.

    On ne peut plus continuer avec un tel manque de rigueur.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Anonyme says:

    Encore un papier qui donne des tendances non chiffree…

    Il suffit d avoir fait des etudes de medecine pour diffuser une information partielle.

    Quel est le benefice chiffre et quel est le risque chiffre ?

    Le risque de la radio est connu et la thermographie existe.

    On ne peut plus continuer avec un tel manque de rigueur.

    Reply
  • KRUTCHKOFF says:

    je me permets de vous contacter , car j’ai fait ma première mammographie en 2019 c’est à dire à mes 42 ans , j’en ai 44 aujourd’hui quand est ce que je dois en faire une ?

    A quelle fréquence doit t’on faire une mammographie sachant que dans la famille il n’y a pas eu d’antécédent de cancer du sein ?
    S.KRUTCHKOFF

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Merci de partager votre expérience. En France, une mammographie est recommandée chaque 2 ans aux femmes âgées entre 50 et 74 ans
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Brigitte Lamain says:

    J’ai fait des mamographies dès 40 ans tous les deux ans maintenant je regrette car ce sont des rayons X que j’ai accumulés. A. 50 ans aurait été suffisant. J’ai 62 ans.
    Qu’en pensez-vous ?

    Reply
  • Brigitte Lamain says:

    J’ai fait des mamographies dès 40 ans tous les deux ans maintenant je regrette car ce sont des rayons X que j’ai accumulés. A. 50 ans aurait été suffisant. J’ai 62 ans.
    Qu’en pensez-vous ?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre : cela dépend des facteurs de risques personnels de cancer du sein. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.