Un champignon impliqué dans la cirrhose alcoolique ?!

Actualités Addiction Cancer

Rédigé par Estelle B. et publié le 13 juin 2017

Responsable de près de 15 000 décès chaque année en France, la cirrhose du foie est principalement due à une consommation abusive d’alcool. Selon une récente étude, l’excès d’alcool pourrait favoriser le développement d’un champignon intestinal, qui aggraverait la maladie. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à une nouvelle piste thérapeutique pour les patients atteints de cirrhose alcoolique.

Cirrhose alcoolique

Alcool et cirrhose hépatique

La cirrhose hépatique est une maladie du foie, dont les conséquences sont graves :

  1. Une perte des fonctions physiologiques du foie (filtration des substances contenues dans le sang, sécrétion de la bile) ;
  2. Une hypertension portale (augmentation de la pression dans le système veineux qui conduit le sang de l’appareil digestif au foie), à l’origine de la formation de varices œsophagiennes capables de provoquer des hémorragies ;
  3. Un cancer du foie dans les 15 à 20 ans qui suivent l’apparition de la cirrhose.

Dans 50 à 75 % des cas, la consommation excessive et prolongée d’alcool est la cause de cette maladie, dont les dégâts sur le foie sont irréversibles. Selon les patients, la maladie peut stagner ou évoluer, mais une fois installée, elle est définitive.

Lire aussiUn ou deux verres… Mais pas plus ! Les limites de la consommation d’alcool

Un champignon impliqué dans la cirrhose ?

Récemment, une étude américaine suggère que l’existence d’une infection fongique (due à un champignon microscopique) pourrait aggraver la cirrhose alcoolique. De précédentes études avaient déjà mis en évidence que la consommation d’alcool entraînait un changement de la flore bactérienne intestinale, avec un effet délétère sur l’évolution de la maladie hépatique.

Les chercheurs ont cette fois montré que des champignons microscopiques se développent dans l’appareil digestif de souris exposées à l’alcool. Ces champignons produisent notamment des glucides spécifiques, appelés des béta-glucanes, qui migreraient vers le foie, où ils provoqueraient une inflammation chronique. Cet état inflammatoire aggraverait la cirrhose hépatique.

Dans un second temps, les chercheurs ont comparé la composition fécale de 8 personnes en bonne santé et de 20 sujets atteints de cirrhose alcoolique. Les résultats montrent que les sujets malades présentent moins d’espèces de champignons que les sujets sains, mais que les champignons de type Candida prédominent largement, et ce quel que soit le degré de sévérité de la maladie.

Par ailleurs, dans un groupe de 27 patients atteints de cirrhose hépatique, il existe une corrélation entre la sévérité de la maladie et la quantité de champignons présents dans les selles. Plus l’exposition aux champignons est forte, plus le risque de mortalité augmente. Ainsi, après 5 ans d’évolution de la maladie, 77 % des patients peu exposés étaient en vie, contre seulement 36 % dans le groupe fortement exposé.

Lire aussiChampignons et raisins, des aliments anti-Alzheimer ?

Vers une nouvelle piste thérapeutique…

La prise en charge actuelle de la cirrhose hépatique cible à la fois la cause de la maladie et les éventuelles complications qui en découlent. Dans les cas où la maladie est liée à une consommation excessive d’alcool, l’arrêt définitif et total d’alcool est impératif. Les complications sont prises en charge au cas par cas, en fonction de l’état de santé de chaque patient. Une greffe de foie (transplantation hépatique) peut être envisagée, notamment dans deux contextes cliniques :

  1. Une cirrhose résistante à tous les traitements médicaux utilisés ;
  2. Un cancer du foie.

Selon les résultats de l’étude, l’implication d’un champignon dans l’évolution et l’aggravation de la cirrhose pourrait permettre d’envisager une nouvelle thérapeutique. Les chercheurs ont testé l’effet d’un médicament antifongique oral, l’amphotéricine B, sur des souris atteintes de cirrhose alcoolique. Par rapport au groupe de souris non traitées, les souris traitées présentaient un niveau d’atteinte hépatique plus faible (réduction d’environ 55 % du taux d’ALAT, enzyme révélatrice d’une destruction du foie) et une plus faible accumulation de graisses (réduction d’environ 21 % des triglycérides).

Même si des études complémentaires à grande échelle restent nécessaires pour valider ces résultats, les auteurs de l’étude souhaiteraient pouvoir tester l’effet de l’amphotéricine B chez les patients atteints de cirrhose alcoolique, qui ont besoin en urgence de nouveaux traitements.

Lire aussiUn virus pour soigner la cirrhose ?

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Cirrhose du foie. AMELI Santé. Le 10 mars 2017.
– Intestinal fungi contribute to development of alcoholic liver disease.The Journal of Clinical Investigation. Yang, An-Ming, T. and al. 2017.
  • Sylvie Gravel says:

    Bonjour mon nom est Sylvie gravel de la tuque au Canada province de Québec j’ai été traité pour une hépatite c en début du 3aout 2015 traitement de 12 semaine se fut un succès et j’étais suivi par Mme linda guariepie une une spécialiste médecin gastro- enterologue elle n’a pas été en contact avec mon médecin traitant docteur Virgil cappucan médecin de famille je n’ai jamais eu de biopsie du foie pas convaincu de le diagnostique de la cirrhose je viens de faire une demande à ma spécialiste de faxer un document pour aller passer un fibro – scann je ne consomme plus ça fait 7 ans je ne me sens pas soutenu de plus on m’a changé de médecin c’est travaille pour la toxicomanie et l’alcoolisme et je comprends que NS sommes ds une pendemis mais je suis un être humain. J’aimerais savoir quoi faire je serais au début de la maladie aurais-t-il un traitement pour moi????? Je n’ai personne à me confier même professionnel ment au secours je suis jeune et j’ai une grosse famille j’ai besoin d’aide j’espère que j’e suis à la bonne place car moi je suis pas sur si je peux avoir le vaccin de la covid – 19 je suis perdu si je suis pas à la bonne place prouver vous me diriger vers la bonne direction j’ai seulement 57 ans je vais super bien je marche beaucoup boit énormément d’eau mange bien mais je ne fais aucun objectif à cause que ok je fais ce que l’on me dit de faire mais je n’ai aucun retour surtout que le nouveau médecin me fait peur alors voilà y’a-t-il un traitement pour mon cas si il y a vraiment une cirrhose du foie que dois-je faire???? Merci en espérant une réponse de votre part

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser vos questions. Pour avoir plus d’informations sur la cirrhose, nous vous invitons à consulter la page suivante :https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/hepato-gastro/cirrhose-du-foie/ . Si vous ressentez le besoin de vous confier ou bien de discuter avec d’autres patients, nous vous recommandons cette association alcooliques-anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ . Pour plus d’informations sur votre maladie, nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser vos questions. Pour avoir plus d’informations sur la cirrhose, nous vous invitons à consulter la page suivante :https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/hepato-gastro/cirrhose-du-foie/ . Si vous ressentez le besoin de vous confier ou bien de discuter avec d’autres patients, nous vous recommandons cette association alcooliques-anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ . Pour plus d’informations sur votre maladie, nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Beatriceroseau says:

    Bonjour on m’a diagnostiqué une cirrhose du foie dû à mon diabète est-ce que je peux vivre longtemps ? J’ai 58 ans merci.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser votre question. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Pour connaitre votre espérance de vie, nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.