Contraception : un nouvel outil en ligne par Santé Publique France

Mar 4, 2020 par

Aujourd’hui, il existe une plus grande diversité des méthodes contraceptives utilisées par les femmes. Chez les femmes entre 20 et 29 ans, même si la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé, son usage est en recul, au profit du dispositif intra-utérin (le stérilet), du préservatif, ou de l’implant. Choisir une méthode de contraception adaptée à son mode de vie, ses préférences, sa santé n’est pas toujours facile. Afin d’aider les femmes dans leur choix, Santé Publique France vient de mettre à disposition un outil en ligne, sous la forme d’un questionnaire, qui propose la liste des méthodes contraceptives et qui définit laquelle paraît la plus adaptée pour chacune.

choisir-contraception-outil

Les méthodes contraceptives en France évoluent

En France, la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisée avec 32 % des femmes qui l’utilisent, comparativement au stérilet (25 %), au préservatif (16%), et aux autres méthodes comme l’implant ou les méthodes naturelles (8%). Mais l’usage de la pilule est en recul. Une étude en révèle les raisons exprimées par les femmes : méthode trop contraignante, avec des effets secondaires, des risques pour la santé, incompatible avec le fait de fumer et son prix. Par ailleurs, plus d’un tiers des étudiantes françaises déclarent ne pas utiliser de préservatif sous pilule (avec un partenaire stable) et environ 20% des jeunes filles entre 15 et 19 ans ont utilisé une contraception d’urgence une fois dans l’année. Même si, selon les statistiques, la majorité des femmes affirment être satisfaites de leur méthode contraceptive, 90 % des Français pensent qu’elle devrait être partagée au sein du couple et 60 % des hommes seraient prêts à prendre une pilule masculine si celle-ci était au point. Le planning familial, présent dans 75 % des départements français, permet aux femmes de se renseigner sur les différentes méthodes. Mais en 2015, une étude réalisée par Statista Research Department a révélé que seulement 58 % des Françaises se sentaient plutôt bien informées. Cette année, Santé Publique France a développé un outil en ligne qui permet d’obtenir plus d’informations à ce sujet.


Un nouvel outil pour un choix éclairé

Santé Publique France a “travaillé avec un groupe composé de sages-femmes, de gynécologues, de pharmaciens, de médecins généralistes et de représentants associatifs” afin de mettre en ligne un questionnaire composé d’une quinzaine de questions, divisé en trois parties. Nicolas Dutriaux, l’un des participants au questionnaire, qui fait partie du Collège national des sages-femmes de France, explique que “grâce à cet outil, les femmes seront préparées aux questions qui vont leur être posées lors de la consultation“. Santé Publique France précise que “pour chaque moyen de contraception, les points positifs et négatifs sont expliqués de manière détaillée” et que “les résultats sont téléchargeables gratuitement par l’utilisatrice, ce support pouvant être utilisé pour engager le dialogue avec son professionnel de santé lors d’une consultation.”

Trois thèmes sont donc abordés :

  • Le premier, “moi”, cherche à en apprendre plus sur le sexe, l’âge, le nombre de partenaires, les méthodes de contraception déjà utilisées par le patient
  • Le second, “mes préférences”, est composé de questions sur les moyens de contraception en termes d’efficacité, de régularité et modalité de prise, et d’effets secondaires
  • Le dernier, “ma santé”, comprend des questions sur les antécédents médicaux personnels et familiaux, la prise de médicaments ou encore la consommation de tabac.

Et les résultats de ce questionnaire sont déjà satisfaisants. Sur les 2 614 femmes ayant effectué le questionnaire, qui souhaitaient changer de méthode contraceptive ou en démarrer une, 95 % des répondantes se sentaient concernées.  Selon Santé publique France, près de 99 % des femmes ont trouvé le questionnaire “compréhensible”, 98 % “facile à remplir” et 97%  “utile pour se poser des questions sur la contraception“. Par ailleurs, 87% des femmes se sont vues proposer des méthodes de contraception auxquelles elles n’avaient pas pensé auparavant. Cet outil en ligne, qui se base sur les recommandations de la Haute autorité de santé, permettra aux femmes d’avoir accès à des informations de qualité sur les méthodes contraceptives afin de choisir celle qui est la plus efficace et en adéquation avec son mode de vie et sa santé.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– Contraception : Santé publique France lance un questionnaire pour bien choisir sa méthode. LCI. Consulté le 25 février 2020.

Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.