La semaine santé en bref #75

Actualités Coronavirus (COVID-19) Maladies infectieuses Maladies parasitaires Maladies virales Pneumologie Santé au quotidien (maux quotidiens) Semaine santé en bref

Rédigé par Estelle B. et publié le 8 mai 2020

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. Épidémie de Covid-19, point de situation

À quelques jours du 11 mai 2020, l’épidémie de COVID-19 semble montrer un fléchissement en France, avec une baisse du nombre de nouveaux cas et de patients en réanimation. Depuis le 1er mars 2020, l’épidémie a provoqué 25 201 décès recensés en France, dont 308 sur les dernières 24 heures. En vue du déconfinement progressif, la Direction Générale de la Santé présente chaque soir la carte de déconfinement, qui montre à ce stade 32 départements en rouge, des départements principalement situés en Ile-de-France et dans l’Est de la France.

Lire aussiCoronavirus (COVID-19)

2. Attention aux produits de santé vendus sur internet

Durant cette période d’épidémie de COVID-19, fleurissent sur Internet des annonces mettant en avant les vertus thérapeutiques de certains produits, comme l’Artemisia annua (armoise annuelle) présentée sous forme de plante sèche, de décoction, de tisanes ou de gélules. L’ANSM a rappelé récemment que ces produits n’ont pas fait preuve d’une efficacité clinique, validée par des tests scientifiques. Au contraire, la prise de ces produits en automédication peut présenter des dangers pour la santé. Sur Internet, sont notamment vendus des produits falsifiés, faussement étiquetés ou encore de mauvaise qualité. De plus, le recours à ces produits peut retarder une prise en charge médicale en cas d’infection par le SARS-CoV-2.

Lire aussiPrudence requise pour les compléments alimentaires à base de berbérine

3. Des masques en pharmacie …. et dans les grandes surfaces

La vente de masques au grand public est un sujet qui fait décidément débat depuis le début de l’épidémie de COVID-19. Suite à l’annonce de la vente de masques dans les pharmacies, les moyennes et grandes surfaces commercialisent depuis le 4 mai 2020 de grandes quantités de masques chirurgicaux. Une situation qui contraste avec le manque persistant de masques disponibles pour certains professionnels. L’Etat devrait ainsi permettre aux pharmacies de commander de plus grandes quantités de masques. Parallèlement, les pharmacies continueront à distribuer les lots de masques gratuits destinés aux professionnels de santé. Dans tous les cas, le prix des masques pour le grand public a été réglementé et ne doit pas dépasser 0€95 l’unité, pour éviter toute dérive.

Lire aussiEpidémie de Covid-19 : Masques recyclés ou en tissu : quelle efficacité ?

4. Un décès lié à la confusion entre colchique et ail des ours

Chaque année, au printemps, des cas d’intoxications surviennent, suite à la confusion entre le colchique, plante potentiellement mortelle, et l’ail des ours, plante comestible et appréciée des connaisseurs. Récemment, un décès a été recensé dans la région Grand Est après l’ingestion de colchique. Le colchique peut également être confondu avec le poireau sauvage. En 2019, les centres antipoison avaient rapporté 31 cas d’exposition au colchique, dont 4 cas graves. L’ANSES recommande aux cueilleurs de s’assurer qu’ils ramassent des plantes comestibles, sans les confondre avec des plantes toxiques ou mortelles. En cas d’apparition de symptômes anormaux suite à la consommation supposée d’ail des ours ou de poireau sauvage, il faut immédiatement contacter un centre antipoison.

Lire aussiAil des ours et colchique : hausse de cas d’intoxications graves induit par la confusion

5. Journée mondiale du lavage des mains

Depuis 2009, l’Organisation Mondiale de la Santé organise chaque 5 mai la journée mondiale du lavage des mains. Une journée mondiale qui résonne d’une manière très particulière cette année, compte-tenu de la pandémie en cours. Se laver les mains fait partie des gestes barrière essentiels pour limiter la propagation du virus. L’hygiène des mains est d’ailleurs plus largement un geste quotidien indispensable pour se prémunir de nombreuses infections bactériennes ou virales. Un geste qui doit entrer dans les habitudes de chacun, des plus petits aux plus grands, et pas seulement en période d’épidémie.

Lire aussiLe savon : meilleur ennemi du SARS-CoV-2

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

 

Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.