Diabète gestationnel vs diabète préexistant, quels risques pour l’accouchement ?

Apr 20, 2017 par

Le diabète gestationnel est un type de diabète, soit une incapacité pour l’organisme de réguler lui-même le taux de sucre dans le sang (glycémie). Ce type de diabète se développe dans le cadre d’une grossesse. En 2010, l’augmentation du diagnostic d’un diabète gestationnel chez les femmes enceintes a suscité l’intérêt des autorités de santé françaises et une étude française a cherché à en savoir plus.

diabète gestationnel

Le diabète gestationnel, une problématique pour de nombreuses femmes enceintes …

Une étude s’est penchée sur le développement de ce type diabète, chez les femmes enceintes, en France. Celle-ci s’est déroulée sur l’année 2012 et s’est intéressée à près de 796 346 grossesses. Les recherches se sont également portées sur des bases de données épidémiologiques (données de santé, sur la fréquence, la répartition, etc d’une certaine pathologie), telles que le Programme de médicalisation des systèmes d’Information (PMSI) ou encore le Système National inter-régime de l’Assurance Maladie (SNIRAM).

Dans le cadre de cette analyse, deux sous-groupes, issus de la population initiale, ont été créés. Le premier relatif à l’apparition d’un diabète gestationnel avant la 28ème semaine de grossesse. Le second, ce diagnostic allant jusqu’à la 37ème semaine de grossesse.

Des premiers résultats ont donné lieu à une prévalence du diabète gestationnel (nombre de femmes développant ce type de diabète par rapport à la population d’étude), s’élevant à 7,24 %.

Risques liés au diabète gestationnel

Le diabète gestationnel peut être à l’origine d’anomalies plus ou moins importantes pour le nouveau-né. Parmi celles-ci, nous retrouvons : une fracture de la clavicule, des malformations cardiaques ou encore des déficiences respiratoires.

Des conséquences lors de l’accouchement peuvent également y être associées : l’accouchement par césarienne, l’éclampsie ou la pré-éclampsie, l’accouchement avant terme ou encore une asphyxie de l’enfant à l’accouchement.

A savoir ! La pré-éclampsie est une pathologie, survenant généralement en fin de grossesse, et se caractérisant par une hypertension artérielle et par une protéinurie (présence de protéines dans les urines). Les conséquences de la pré-éclampsie pour la mère sont relatives à des risques d’atteintes cardio vasculaire, des hémorragies, des insuffisances rénales, etc. Pour le nouveau-né, le risque principal est la mise au monde prématurément.

Des résultats supplémentaires ont également pu mettre en évidence que le développement d’un diabète gestationnel jusqu’à la 37ème semaine est lié à un risque accru de mort périnatale (avant ou pendant la naissance).

De plus, les chercheurs ont pu mettre en avant qu’un diabète gestationnel s’avérerait moins dangereux, pour l’enfant et pour la mère, qu’un diabète préexistant.

Delphine.W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

Gestational diabetes and adverse perinatal outcomes from 716,152 births in France in 2012.C.Billionnet., et al. Diabetologia. Avril 2017. doi: 10.1007/s00125-017-4206-6.
Delphine W.

Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.

Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.

Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.