Angine: un diagnostic réalisé en pharmacie et remboursé par la sécurité sociale

Mar 26, 2019 par

Neuf millions d’angines sont diagnostiquées chaque année en France. 75% des angines sont d’origine virale tandis que les autres 25% sont d’origine bactérienne. Pour faciliter le parcours médical du patient et limiter la prescription inutile d’antibiotiques, le Ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé le remboursement, d’ici 2020, les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) permettant de différencier une angine virale d’une angine bactérienne.

test-angine

Des tests pratiqués par le pharmacien et remboursés d’ici 2020

Ce 25 mars, le gouvernement a fait savoir, lors d’un comité interministériel consacré à la prévention et à la promotion de la santé, que les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) permettant de différencier rapidement les angines virales des angines bactériennes, et qui sont disponibles depuis 2013 dans les pharmacies pour un coût d’une dizaine d’euros, seront remboursés d’ici janvier 2020.

À savoir ! Le principe du test est de prélever un peu de liquide au fond de la la gorge (au niveau des amygdales) du patient au moyen d’un long coton-tige. Ensuite, le liquide est mis en contact avec des réactifs. Cinq à dix minutes plus tard, une couleur (ou un nombre de traits) sur le coton-tige permet de confirmer l’origine virale ou bactérienne (nécessitant un traitement antibiotique) de l’angine. Ces tests seront pratiqués par les pharmaciens.

Si le test confirme l’absence de bactéries, alors le pharmacien pourra proposer au patient des médicaments visant à soulager les symptômes de son mal de gorge (paracétamol, pastilles) tout en lui conseillant d’aller voir son médecin généraliste si jamais le trouble persiste au-delà de trois à cinq jours.

Par contre, si le test confirme une origine bactérienne, le patient devra aller consulter son médecin.

Pourquoi une telle décision ?

Plusieurs raisons viennent motiver cette décision ministérielle comme :

  • Faire face aux très faibles recours à ces tests dans les cabinets de médecins généralistes : 40% seulement des généralistes ont commandé des kits de TROD angine en 2017 ;
  • Faire des économies : 20 millions d’euros sont perdus par la sécurité sociale chaque année compte tenu de l’administration d’antibiotiques dans le cas d’angine d’origine virale ;
  • Freiner la résistance aux antibiotiques : un mal de gorge ne doit pas systématiquement être traité par des antibiotiques et l’abus de ces médicaments précipite les mutations génétiques des bactéries et par conséquent, l’antibiorésistance ;
  • Réguler le flux de patient chez les médecins généralistes : le pharmacien pourra proposer le test et prévenir les patients que si l’angine est d’origine virale, il n’est pas nécessaire qu’ils se rendent chez le médecin.

Certains médecins pointent du doigt cette nouvelle procédure en indiquant qu’elle n’est pas forcément fiable à 100% et que tout mal de gorge, même provoqué par un virus, nécessite un examen médical.

De l’autre, certains pharmaciens s’interrogent sur la faisabilité, en routine, de ce service dans leur officine. Auront-ils assez de temps et de moyens humains pour consacrer 15 minutes à chacun des patients voulant réaliser ce test en pharmacie ?

Une chose est sûre : il faudra un rapprochement évident entre les médecins généralistes et les pharmaciens travaillant dans une zone géographique donnée pour mettre en place efficacement ce nouveau système de diagnostic d’angine.

Julie P., Journaliste scientifique

– Les tests d’angine vont être remboursés pour limiter la prise d’antibiotiques. France Info. Consulté le 26 mars 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.