Les édulcorants sans sucre, bons ou pas pour la santé ?

Feb 6, 2019 par

Pour remplacer le sucre si souvent décrié, certains se tournent vers les édulcorants sans sucre. Ces substances, d’origines et de compositions très diverses, apportent un goût sucré, sans les effets néfastes du sucre sur l’organisme. Mais quel est l’impact de ces édulcorants sur la santé ? La question suscite souvent la polémique. Une nouvelle étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique British Medical Journal, apporte sa pierre à l’édifice.edulcorants

Sucre et édulcorants

Les recommandations nutritionnelles nationales et internationales préconisent de limiter autant que possible la consommation quotidienne de sucre. Des apports journaliers trop importants en sucre contribuent au développement de graves maladies, au premier rang desquelles :

Pour remplacer le sucre, les industriels de l’agroalimentaire ont développé toute une gamme d’édulcorants sans sucre, des substances capables d’apporter un goût sucré, sans les effets néfastes du sucre. Parmi les édulcorants, se retrouvent des substances naturelles ou synthétiques, parmi lesquelles :

  • L’aspartame ;
  • La saccharine ;
  • Le sucralose ;
  • Le stévia.

Si ces substances ne présentent pas les effets négatifs du sucre sur l’organisme, sont-elles sans danger pour la santé ? De nombreux chercheurs s’interrogent sur cette question.

Un très léger effet sur le poids corporel

Sur le plan scientifique, plusieurs études ont suggéré un lien entre la consommation d’édulcorants sans sucre et la santé, mais les résultats sont souvent contradictoires. Pour y voir plus clair, des chercheurs ont entrepris une revue systématique de littérature sur l’ensemble des études ayant analysé l’impact santé de la consommation d’édulcorants sans sucre. Au total, ils ont retenu 56 études, menées chez des adultes et des enfants, présentant ou non un surpoids ou une obésité.

L’analyse des données de l’ensemble des études a révélé que chez l’adulte, la consommation d’édulcorant sans sucre aurait un léger bénéfice sur l’Indice de Masse Corporelle (IMC) et sur la glycémie à jeun. Mais les résultats sont peu significatifs. De même, une étude semble indiquer qu’une consommation limitée d’édulcorants serait associée à une faible perte de poids, par rapport à une consommation importante.

Sur tous les autres paramètres évalués, les comportements alimentaires, la santé bucco-dentaire, les allergies, les cancers, les maladies cardiovasculaires, les troubles du comportement et les pathologies rénales chroniques, aucune différente significative n’a pu être mise en évidence, entre :

  • La consommation ou non d’édulcorants sans sucre;
  • Une forte ou une faible consommation de ces produits.

Vers des recommandations sur les édulcorants

D’après cette revue de littérature, il semblerait que la consommation d’édulcorants sans sucre ne soit associée à aucun bénéfice très significatif sur la santé. Les chercheurs ont, d’une manière générale, observé une très faible significativité des résultats présentés dans les différentes études. La grande diversité de ces substances peut aussi être à l’origine de résultats contradictoires.

Face à ce constat, des études de plus grande envergure et à plus long terme sont nécessaires pour déterminer :

  • Les effets positifs des édulcorants sur la santé ;
  • Les effets négatifs de ces substances.

De telles études sont indispensables pour définir la place des édulcorants sans sucre, par rapport au sucre. L’Organisation Mondiale de la Santé, l’un des organismes financeurs de cette étude, attend ces données pour établir des recommandations sur l’utilisation des édulcorants sans sucre. Et les amateurs de sucre et d’édulcorant aussi !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Association between intake of non-sugar sweeteners and health outcomes: systematic review and meta-analyses of randomised and non-randomised controlled trials and observational studies. Toews, I. and al. 2018. BMJ 363:k4718. DOI: 10.1136/bmj.k4718.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.