Les enfants, protégés de la Covid-19 par leur système immunitaire ?!

15 décembre 2021 par

Les enfants constituent généralement une cible privilégiée pour les infections ORL et respiratoires de l’hiver. Pourtant, depuis le début de la pandémie de la Covid-19, ils semblent relativement épargnés par le SARS-CoV-2, ne développant que rarement des formes graves. A l’heure où la question de la vaccination de tous les enfants dès l’âge de 5 ans fait débat, une nouvelle étude confirme que le système immunitaire des enfants contribue à les protéger face à la Covid-19. Explications.

système immunitaire des enfants

Des formes graves rares chez les enfants

Durant la petite enfance, les enfants ont tendance à multiplier les épisodes infectieux, et les infections ORL et respiratoires marquent souvent le quotidien hivernal des familles. Pour expliquer ce phénomène, la croyance populaire incrimine le système immunitaire de l’enfant, encore immature, qui achève son développement en étant en contact avec de multiples agents pathogènes. Selon ce principe, les enfants pourraient représenter une « proie » facile pour le SARS-CoV-2. Bien au contraire, les enfants semblent massivement épargnés par les formes graves de la Covid-19.

La multiplication des infections hivernales chez l’enfant s’explique scientifiquement par le fait que le système immunitaire découvre au fur et à mesure de nouveaux virus, et n’a donc pas de mémoire immunologique pour lutter contre eux, à la différence des adolescents et des adultes. Comment expliquer alors que le système immunitaire des enfants, qui rencontre pour la première fois le SARS-CoV-2, réagit de telle manière qu’ils ne développent que rarement des formes graves ?

Un système immunitaire plus performant que celui de l’adulte

Pour mieux comprendre ce phénomène, les chercheurs ont étudié de près des cellules immunitaires naïves (c’est-à-dire sans aucune mémoire immunologique) issues d’une jeune souris ou d’une souris adulte, et placées chez une souris adulte infectée par un virus. Les résultats observés révèlent que les cellules immunitaires des jeunes souris présentent des potentialités plus intéressantes que celles des adultes :

  • Elles détectent des niveaux plus faibles de virus ;
  • Elles prolifèrent plus rapidement ;
  • Elles diffusent plus rapidement dans l’organisme.

Rapidement, les cellules immunitaires des jeunes souris offrent une protection active et efficace contre l’agent pathogène. Les chercheurs ont ensuite observé des résultats similaires en comparant des cellules immunitaires humaines d’enfant et d’adulte. Ainsi, le système immunitaire des adultes réagit plus lentement et plus faiblement que celui des enfants, face à un virus inconnu.

Vers des doses vaccinales spécifiques pour les enfants …

Cette différence de réaction du système immunitaire chez l’enfant et l’adulte pourrait expliquer la rareté des formes graves de la Covid-19 chez l’enfant. En effet, chez l’adulte, le système immunitaire réagit plus lentement et plus faiblement, permettant au virus SARS-CoV-2 de se multiplier et de provoquer des symptômes plus importants.

Ces données expliquent par ailleurs pourquoi les enfants répondent également très efficacement aux vaccins. Comprendre les différences de réaction du système immunitaire entre l’enfant et l’adulte pourrait ainsi permettre de mieux définir les formulations et les doses vaccinales à administrer chez l’enfant, et ainsi optimiser les stratégies vaccinales. A ce jour, les doses de vaccin utilisées chez l’enfant restent généralement les mêmes que celles de l’adulte pour un large panel de maladies. Les enfants bénéficient en fait d’une immunité innée plus efficiente que celle des adultes ! Des doses adaptées pourraient prochainement voir le jour.

À savoir ! Pour la vaccination anti-Covid-19, les enfants de 5 à 11 ans recevront une dose 3 fois inférieure à celle administrée chez les adultes pour le vaccin Pfizer.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Infant immune systems are stronger than you think, research shows. New study may help explain why infants are less affected by COVID than adults. sciencedaily.com. Consulté le 14 décembre 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.