jeune femme souffrant d'acné

L’acné est souvent considérée à tort comme une maladie de l’adolescence. Pourtant près de la moitié des femmes en sont atteintes et les hommes peuvent aussi être touchés. Même discrète, cette forme d’acné est souvent très mal vécue sur le plan psychologique. Les traitements sont d’une manière générale les mêmes que pour l’acné de l’adolescent, en dehors de quelques particularités spécifiques pour les adultes.

Quels adultes sont touchés par l’acné ?

L’acné de l’adulte est fréquente et concerne aussi bien les hommes que les femmes. Dans la majorité des cas, elle succède à une acné juvénile. Plus rarement, elle peut s’installer à partir de 25 ans, sans que la personne ait présenté une acné significative auparavant. Ces dernières années, la fréquence de l’acné de l’adulte semble en augmentation, en particulier chez les femmes.

schéma boutons d'acné

Les différents types de boutons d'acné

Dans l’acné de l’adulte, comme dans la forme juvénile, trois mécanismes sont étroitement liés et se produisent au niveau des follicules pileux sébacés (cavités dans lesquelles les poils prennent naissance) du visage et/ou du thorax :
  1. La séborrhée (sécrétion excessive de sébum, film lipidique sécrété par les glandes sébacées de la peau) est due à la stimulation des glandes sébacées par les hormones androgènes (produites par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales). Elle dépend de la sensibilité des glandes sébacées à ces hormones.
  2. La rétention sébacée est associée à une hyperkératose du canal du follicule pileux (épaississement de la paroi de ce canal), qui provoque un bouchon gênant l’évacuation du sébum. Ce dernier s’accumule alors dans le follicule avec des squames, des fragments de poils et des bactéries. Le comédon est ainsi formé.
  3. L’inflammation du follicule pileux est provoquée par la présence de la bactérie Propionibacterium acnes dans le comédon et par l’attraction des globules blancs dans le follicule bouché. Le comédon évolue alors en microkyste.


Les caractéristiques de l’acné de l’adulte

dermatologue : acné dosChez l’adulte, l’acné évolue de manière chronique, mais reste le plus souvent discrète, avec des différences en fonction du sexe :
  1. Chez les femmes, elle siège préférentiellement au niveau du bas du visage en s’étendant vers le cou. Les lésions sont peu nombreuses, mais inflammatoires.
  2. Chez les hommes, les lésions se concentrent généralement dans le dos et sont ainsi moins visibles.

Pour expliquer la survenue d’acné chez l’adulte, plusieurs hypothèses ont été formulées par les spécialistes :
  1. Des troubles hormonaux (hormones thyroïdiennes) ;
  2. Un hyperandrogénisme (sécrétion excessive d’hormones androgènes) ;
  3. Une contraception œstro-progestative inadaptée ;
  4. Le stress.

Les adultes tolèrent très mal cette forme d’acné, qui a des retombées psychologiques importantes, notamment par rapport au contexte professionnel. Les femmes en souffrent plus que les hommes, en raison de la différence de localisation des lésions. Des troubles de l’anxiété, voire des cas de dépression, peuvent survenir en lien avec l’acné de l’adulte.


Les traitements de l’acné de l’adulte

Le diagnostic de l’acné est simple, en raison du caractère spécifique des lésions cutanées. Les traitements disponibles chez l’adulte sont identiques à ceux utilisés chez l’adolescent :
  1. Des traitements locaux (externes ou topiques) ;
  2. Des traitements généraux (par voie orale) ;
  3. Des traitements non médicamenteux.

Les traitements locaux

pot de crèmePlusieurs médicaments topiques (usage externe) peuvent être prescrits contre l’acné, sous forme de crèmes, de pommades, de gels ou encore de pains de toilette.

Les rétinoïdes

Les rétinoïdes (analogues de la vitamine A) topiques sont indiqués dans l’acné avec comédons et microkystes, inflammatoire ou non.

Trois médicaments sont disponibles en France :
  1. La Trétinoïne 0.05%, seule ou associée avec l’érythromycine (antibiotique local) ;
  2. L’isotrétinoïne, seule ou associée avec l’érythromycine ;
  3. L’Adapalène, seul ou associé avec le peroxyde de benzoyle (antiseptique local).
Généralement, les rétinoïdes associés avec un autre médicament sont plus efficaces que seuls. Ces traitements sont formellement contre-indiqués avec la grossesse et ne peuvent donc être prescrits chez une femme en âge de procréer sans contraception efficace. En cas de découverte d’une grossesse au cours du traitement, celui-ci doit être immédiatement interrompu. Les rétinoïdes provoquent fréquemment une irritation cutanée au début du traitement, qui ne doit pas être confondue avec une allergie.

Le Peroxyde de benzoyle

Le Peroxyde de benzoyle (antiseptique) est indiqué dans l’acné inflammatoire légère à modérée, avant la prescription d’un antibiotique local.

Disponible en crème ou en pain de toilette, il s’applique uniquement le soir. Il est susceptible d’entraîner une irritation cutanée, moins importante que les rétinoïdes. Le patient doit prendre garde au pouvoir décolorant de ce médicament sur les vêtements.

Les antibiotiques topiques

Deux antibiotiques locaux sont indiqués dans l’acné inflammatoire légère à modérée :
  1. L’Erythromycine 1 à 4% ;
  2. La Clindamycine 1%.
Ces antibiotiques doivent être prescrits avec précaution pour éviter le développement d’une résistance bactérienne. Ainsi, il est recommandé de privilégier le peroxyde de benzoyle, ou les associations antibiotiques – rétinoïdes. Le traitement par antibiotique local ne doit pas excéder 3 mois et ne doit pas être associé avec un traitement antibiotique par voie orale.

L’Acide azélaïque a une indication dans l’acné, même s’il s’avère peu efficace. En revanche, il peut être utilisé au cours de la grossesse.

Tous ces médicaments topiques peuvent être prescrits seuls ou associés avec un traitement par voie orale.

Les traitements généraux

médicamentsLorsque les traitements locaux s’avèrent insuffisants pour enrayer l’acné, des médicaments par voie orale peuvent être indiqués.

Des antibiotiques, en particulier les cyclines

Les cyclines sont indiquées dans les acnés inflammatoires modérées à sévères sur une durée minimale de 3 mois, pour éviter le développement d’une résistance bactérienne :
  1. La Doxycycline ;
  2. La Lymécycline;
  3. La Métacycline ;
  4. La Minocycline (réservée uniquement à l’usage hospitalier en raison de risques d’effets secondaires graves (hépatites, lupus, atteintes vasculaires, …)).
Le traitement peut être scindé en deux parties, 15 jours de traitement d’attaque à posologie élevée, suivis de plusieurs semaines de traitement d’entretien à posologie réduite de moitié.

Chez les femmes enceintes, les cyclines sont remplacées par l’érythromycine.

Des risques de rechute sont possibles après l’arrêt du traitement. D’autres effets indésirables sont à noter (troubles digestifs, phototoxicité (toxicité en cas d’exposition au soleil), pigmentation de la peau et des dents).

L’isotrétinoïne (2, 10, 20 et 40 mg).

Ce médicament est le traitement général de choix des acnés sévères, malgré des effets secondaires nombreux. Il est prescrit après l’échec d’un traitement antibiotique général et des traitements topiques, avec une posologie de 0,5 à 1 mg/kg/jour pour une durée la plus limitée possible.

L’isotrétinoïne est un médicament tératogène (à l’origine d’atteintes graves du fœtus) et sa prescription est donc très encadrée chez la femme en âge de procréer :
  1. L’existence d’un carnet de traitement que la femme doit présenter à chaque consultation ou passage en pharmacie ;
  2. Une information complète et détaillée des patients sur le risque tératogène ;
  3. La prescription obligatoire d’une contraception orale ou d’un dispositif intra-utérin (stérilet) ;
  4. La réalisation d’un test de grossesse avant chaque renouvellement d’ordonnance et avant chaque passage en pharmacie.
Ce médicament présente également d’autres effets indésirables importants (troubles psychiatriques (états dépressifs, idées suicidaires), phototoxicité (protection solaire obligatoire), risques d’infection cutanée, fragilité de la peau, douleurs musculaires et/ou articulaires, …).

L'hormonothérapie

L’acné est étroitement liée aux hormones androgènes et la contraception peut ainsi fortement influencer cette atteinte cutanée. Chez les femmes, il est donc capital de choisir une contraception qui ne risque pas d’aggraver l’acné, mais au contraire qui peut l’améliorer. Deux pilules ont actuellement l’indication pour la contraception de la femme acnéique et sont à base de Norgestimate. Mais d’autres pilules peuvent être prescrites en fonction d’éventuels autres facteurs de risque existants chez les femmes (risque cardiovasculaire en particulier).

Certaines formes d’acné, en particulier chez l’adulte, sont associées à une hyperandrogénie. Des médicaments anti-androgènes peuvent être prescrits dans ce contexte particulier :
  1. L’Acétate de cyprotérone (progestatif) est indiqué en cas d’hirsutisme (apparition d’une pilosité de type masculin chez la femme) ou de troubles menstruels associés à l’acné. Ce médicament entraîne un arrêt de la fonction ovarienne et doit donc être utilisé avec précaution.
  2. La Spironolactone n’a en revanche aucune action contraceptive. Elle est essentiellement prescrite chez la femme atteinte d’acné tardive (après 40 ans), avec une extension au cou. Elle est contre-indiquée pendant la grossesse.

Le Gluconate de zinc

Malgré une efficacité contestée, il est indiqué dans les acnés faibles ou modérées. Testé sur deux mois, il peut être poursuivi en cas d’efficacité ou stoppé si l’acné ne répond pas à ce traitement.

Les corticoïdes

Les corticoïdes sont réservés aux acnés brutales, étendues et sévères (acnés fulminans), associées à de la fièvre et des douleurs articulaires. La Prednisone, à la posologie de 1 mg/kg/jour, est le médicament recommandé dans ce contexte.

Stratégies thérapeutiques chez l’adulte

Le choix du traitement de l’acné de l’adulte dépend de plusieurs éléments :
  1. Le type d’acné : rétentionnel (avec comédons et microkystes), inflammatoire ou mixte ;

  2. La sévérité de l’acné, évaluée grâce à des échelles, en particulier la GEA (Global Evaluation Acne) qui distingue 5 grades de sévérité :
    1. 0 : absence de lésions ;
    2. 1 : pratiquement pas de lésions ;
    3. 2 : légère (moins de la moitié du visage atteint) ;
    4. 3 : modérée (plus de la moitié du visage touché) ;
    5. 4 : sévère : tout le visage est atteint, avec de nombreuses lésions ;
    6. 5 : très sévère : lésions très inflammatoires sur l’ensemble du visage.

  3. Des facteurs de gravité :
    1. L’atteinte du thorax ;
    2. La présence de cicatrices ;
    3. Des antécédents familiaux d’acné sévère ;
    4. Un début à un âge précoce ;
    5. Une résistance aux traitements ;
    6. Des rechutes à l’arrêt des traitements ;
    7. Une évolution au-delà de l’âge de 25 ans ;
    8. Le stress.
Même si les traitements sont identiques à ceux utilisés chez les adolescents, l’acné de l’adulte implique quelques particularités. Les traitements locaux sont moins bien supportés et un traitement général est souvent incontournable : antibiotiques, zinc, isotrétinoïne et traitement anti-androgène. Le sevrage tabagique est fortement recommandé.

Chez les femmes, l’acné est souvent inflammatoire et le Peroxyde de benzoyle est préféré aux rétinoïdes. Les antibiotiques s’avèrent souvent peu efficaces et il est fréquent d’avoir recours, soit à l’isotrétinoïne, soit à un traitement hormonal (contraception adaptée +/- anti-androgène). Chez les hommes, l’acné se concentre généralement au niveau du dos, ce qui implique un traitement par isotrétinoïne.


Les traitements non médicamenteux de l’acné

acné : traitement laserEn parallèle des traitements médicamenteux largement prescrits, il existe plusieurs techniques non médicamenteuses, plus ou moins efficaces.

La microchirurgie

La microchirurgie correspond à l’extraction, par le dermatologue, des comédons et des microkystes. Elle intervient à la suite et en complément des traitements médicamenteux dans les acnés rétentionnelles.

L’excision ou incision

L’excision ou incision des lésions inflammatoires profondes pour faciliter l’écoulement du pus.

Les techniques de correction des cicatrices

Les techniques de correction des cicatrices après un traitement efficace de l’acné. Elles ne permettent pas d’estomper totalement les cicatrices, sont généralement coûteuses et doivent être répétées plusieurs fois. Elles impliquent différentes méthodes (laser, photothérapie, microchirugie, microgreffes de peau, comblement, cryothérapie, …).


Les soins cosmétiques contre l’acné

L’acné de l’adulte nécessite le plus souvent une prise en charge médicale et dermatologique. Pour optimiser l’efficacité des traitements mis en place, les soins cosmétiques sont essentiels et ne doivent surtout pas être négligés.

Plusieurs règles d’hygiène de vie et le suivi de soins cosmétiques quotidiens limitent la progression des lésions, facilitent leur guérison et atténuent l’impact de certains effets indésirables des médicaments :
  1. Les peaux acnéiques sont fragiles et il est recommandé de ne pas utiliser de produits agressifs pour la toilette, tels que des savons liquides à base de détergents, des antiseptiques moussants, des solutions alcoolisées. Un savon surgras, un pain de toilette sans savon ou un lait sont à privilégier. Des lotions nettoyantes douces peuvent être utilisées en complément.
  2. Pour les hommes, le rasage quotidien doit être évité. Il est préférable d’utiliser un rasoir électrique. Après rasage, il faut bannir les lotions alcoolisées et préférer des crèmes hydratantes et apaisantes.
  3. L’emploi quotidien d’une crème hydratante est indispensable pour protéger la peau et limiter l’irritation cutanée liée aux traitements.
  4. Les produits de maquillage doivent être choisis avec soin, éventuellement avec les conseils du dermatologue, pour éviter qu’ils n’aggravent les lésions acnéiques.
  5. La protection solaire est indispensable pour protéger la peau. Si le soleil peut avoir une action bénéfique sur le moment, il peut être néfaste sur une plus longue période et provoquer des récidives importantes. De plus, les traitements de l’acné imposent une protection solaire renforcée pour éviter des effets indésirables de pigmentation irréversible de la peau.
  6. Les peelings ont une efficacité largement discutée par les spécialistes. Dans les formes légères d’acné, ils peuvent néanmoins améliorer notablement l’aspect cutané.

Certains cosmétiques ont été spécifiquement conçus contre l’acné. De nombreuses gammes sont disponibles en pharmacie et parapharmacie. Elles contiennent généralement des agents apaisants, anti-inflammatoires, séborégulateurs ou matifiants. Ces cosmétiques ne doivent en aucun cas être confondus avec des médicaments locaux, indiqués dans le traitement de l’acné.

Estelle B., Docteur en Pharmacie
Sources

- Fondation René Touraine. Thérapeutique Dermatologique. Un Manuel de Référence en Dermatologie. 31 août 2012.
- Société Française de Dermatologie. Prise en charge de l’acné. 10 juin 2015.