gymnastique femme enceinte

La grossesse constitue une phase particulière dans la vie des femmes, durant laquelle elles doivent prendre soin de leur santé, de leur hygiène de vie et de leur alimentation pour se protéger, elles et leur(s) futur(s) enfant(s).

Contrôler sa prise de poids

Chaque grossesse est unique et il n’existe pas de prise de poids idéale. Tout dépend de la morphologie de la femme enceinte avant la grossesse, du déroulement de la grossesse et du développement du fœtus. Cependant, les spécialistes définissent quelques caractéristiques globales pour la prise de poids :
  1. Elle doit être progressive.
  2. Une prise de poids moyenne de 12 kg est préconisée : supérieure pour les femmes minces et inférieure pour les femmes en surpoids.
  3. Pour les grossesses gémellaires, la prise de poids est de 3 à 4 kg supplémentaires.

La prise de poids est surveillée lors de chaque examen prénatal et est donc discutée au cas par cas avec le professionnel de santé qui suit la grossesse. Les régimes sont de toute façon contre-indiqués pendant cette période, mais des conseils nutritionnels peuvent être donnés pour limiter la prise de poids, si nécessaire.

Attention à la caféine

La caféine, présente dans de nombreuses boissons (café, thé, sodas, boissons énergisantes), parvient au fœtus par la circulation sanguine. Même si aucun effet néfaste n’a pu être mis en évidence sur le fœtus, il est toutefois recommandé de limiter sa consommation de caféine (moins de 3 tasses de café par jour ou équivalent).

Zéro alcool, zéro tabac, zéro drogues !

À l’image de la caféine, l’alcool consommé par la femme enceinte circule jusqu’au fœtus. Toxique, l’alcool peut considérablement nuire au développement neurologique du fœtus, et ce quelle que soit la dose d’alcool. Il peut également provoquer une prématurité et un faible poids à la naissance. Il est donc important de s’abstenir de consommer toute boisson alcoolisée durant la grossesse (vin, bière, cidre, alcool fort, cocktail, …).

Le tabac est également dangereux pour le fœtus, car il accroît les risques de grossesse extra-utérine, de fausse couche, de mort fœtale in utero, de complications de la grossesse et de faible poids à la naissance. Éviter le tabac est donc une priorité pendant les neuf mois, y compris le tabagisme passif. Pour les femmes enceintes fumeuses avant leur grossesse, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer dès qu’elles prennent connaissance de leur grossesse. Un sevrage tabagique, avec des substituts nicotiniques, est envisageable pendant la grossesse et pris en charge en partie par l’Assurance Maladie.

Enfin, toutes les drogues (cannabis, cocaïne, héroïne, …) peuvent avoir de graves effets néfastes sur la grossesse et le développement du fœtus. Elles sont donc à proscrire impérativement. Un suivi médical particulier, peut être proposé aux femmes enceintes usagères de drogues.

Une activité physique adaptée

Le maintien d’une activité physique quotidienne est bénéfique pour la grossesse, car elle permet de préserver la musculature abdominale, de favoriser l’équilibre psychologique et ainsi de réduire d’éventuels troubles anxieux. De plus, associée à une alimentation équilibrée, elle permet une meilleure récupération après l’accouchement et un retour plus rapide au poids initial.

Cependant, la grossesse n’est pas compatible avec toutes les activités physiques pratiquées antérieurement par la femme enceinte. Certains sports sont ainsi contre-indiqués tels que le ski, le vélo, les sports de combat, l’équitation, les sports d’endurance et la plongée sous-marine.

D’autres sports sont en revanche à privilégier, comme la marche, la natation ou la gymnastique douce. Les spécialistes recommandent une activité physique quotidienne équivalente à 30 minutes de marche. L’intensité et la durée de l’activité physique sont évidemment à adapter en fonction du stade de la grossesse, mais aussi de son déroulement. Certaines complications de la grossesse peuvent, en effet, contraindre la femme enceinte à stopper toute activité physique.

infographie : sport chez la femme enceinte


Estelle B., Docteur en Pharmacie