Le syndrome ou maladie pieds-mains-bouche est une maladie infantile d’origine virale. Le plus souvent bénigne, elle touche essentiellement les jeunes enfants, avant l’âge de 10 ans. L’éruption cutanée est très caractéristique, facilitant le diagnostic. Le traitement consiste à soulager les symptômes et des mesures d’hygiène sont conseillées pour réduire la propagation de l’infection à l’entourage de l’enfant atteint.
syndrome pieds-mains-bouche

Les causes du pieds-mains-bouche

Le pieds-mains-bouche est dû à une infection par un virus de la famille des entérovirus (virus qui se développent dans l’intestin de l’Homme). Cette famille regroupe plus de 90 virus différents, qui causent différentes maladies fréquentes chez les jeunes enfants (angines, méningites, conjonctivites, gastro-entérites, infections cardiaques, …). Le pieds-mains-bouche est le plus souvent provoqué par le virus Coxsackie A16, mais d’autres entérovirus peuvent en être responsables.

La maladie pieds-mains-bouche est une maladie infantile bénigne, qui entraîne des épidémies en été et en automne. Elle atteint principalement les jeunes enfants entre l’âge de 6 mois et de 4 ans, mais elle peut également toucher les adultes à n’importe quel âge. Il est possible de contracter plusieurs fois cette maladie au cours de la vie, puisque plusieurs entérovirus peuvent la provoquer. A chaque infection, l’organisme s’immunise contre un seul virus.

La maladie est très contagieuse pendant la période d’incubation et tout au long de l’éruption cutanée (jusqu’à 4 semaines). Elle se transmet par contact direct (postillons, crachats, gouttelettes nasales) ou indirect (objets ou linges souillés). Un autre mode de contamination est la voie oro-fécale, car le virus persiste dans les selles pendant 8 à 12 semaines. Des règles d’hygiène strictes doivent ainsi être respectées tout au long de cette période pour limiter la transmission.

Les symptômes du pieds-mains-bouche

La période d’incubation de l’infection varie de 3 à 6 jours. Chez certains enfants (surtout les grands enfants), la maladie passe totalement inaperçue (forme asymptomatique). Plus fréquemment, elle entraîne une éruption caractéristique, sans prurit associé (pas de démangeaisons) :

  • L’apparition de vésicules allongées ou de cloques, de couleur gris clair, sur la paume des mains, les doigts, la plante des pieds et les fesses (le pourtour des vésicules et des cloques est de couleur rose à rouge) ;
  • La survenue possible de vésicules douloureuses, ressemblant à des aphtes, dans la bouche et sur la langue, à l’origine de difficultés pour boire et pour manger.

D’autres symptômes accompagnent généralement cette éruption :

  • Une fièvre souvent modérée (autour de 38°C), plus rarement élevée (autour de 40°C) ;
  • Des maux de tête ;
  • Un mal de gorge ;
  • Un écoulement nasal (rhinite) ;
  • Une toux sèche ou grasse ;
  • Des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée).

Les lésions cutanées des pieds et des mains disparaissent généralement en quelques jours, tandis que celles présentes dans la bouche persistent plus longtemps et dégénèrent souvent en ulcères locaux (plaies au niveau de la muqueuse buccale).

maladie pieds mains bouche
 

Le traitement du pieds-mains-bouche

La maladie pieds-mains-bouche est une infection bénigne, qui guérit spontanément en moins de deux semaines chez les enfants en bonne santé. Une consultation médicale n’est pas systématique, même si elle peut s’avérer nécessaire pour confirmer le diagnostic en cas de doute des parents. Le diagnostic repose uniquement sur les symptômes de l’enfant et aucun examen complémentaire n’est utile.

À savoir ! Il est recommandé de consulter rapidement un médecin dans le ou les cas suivant(s) :

  • La fièvre est élevée et persistante plus de 24 heures ;
  • Les symptômes persistent au-delà de quelques jours ou s’aggravent ;
  • De nouveaux signes cliniques apparaissent (difficultés respiratoires ou douleurs dans l’oreille par exemple) ;
  • L’enfant ne peut plus boire ou s’alimenter normalement (risque de déshydratation).

Aucun traitement particulier n’est donc recommandé et il est d’usage de laisser l’infection suivre normalement son cours. Seuls des médicaments peuvent être prescrits pour soulager les symptômes et améliorer le confort de l’enfant. Le paracétamol peut atténuer la fièvre et les douleurs. Des gargarismes peuvent être conseillés chez les enfants plus grands pour limiter le mal de gorge. En parallèle, une alimentation froide est recommandée pour faciliter les prises alimentaires.

Pour deux catégories de personnes, une prise en charge médicale est indispensable, en raison des risques liés à l’infection :

  • Les enfants ou les adultes atteints d’un déficit immunitaire (lié à une maladie ou à un traitement médicamenteux) chez lesquels l’infection peut devenir sévère et se propager à l’ensemble de l’organisme ;
  • Les femmes enceintes, car il existe un risque de transmission du virus au fœtus. Le fœtus peut alors être atteint d’une infection au cœur dès sa naissance.

La prévention du pieds-mains-bouche

Le pieds-mains-bouche ne requiert pas d’éviction scolaire, même si cette maladie est très contagieuse. L’enfant peut rester en collectivité, à condition que son état de santé le permette.

Par ailleurs, un renforcement des mesures d’hygiène est conseillé, pour limiter la propagation du virus au sein des collectivités, mais aussi dans la famille :

  • Un lavage soigneux des mains ;
  • Un lavage des objets et du linge souillé ;
  • Une désinfection des surfaces ;
  • Le changement régulier des sous-vêtements ;
  • L’absence d’échanges d’objets, de vaisselle ou de linge avec un enfant atteint ;
  • Le port de gants jetables pour changer les couches des bébés ;
  • Un nettoyage soigneux de la literie.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

- Assurance maladie. Guide pratique. Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses. 2009. 44 pages.
- Université Médicale Virtuelle Francophone. Exanthème. 2010-2011.
- Hôpital de Montréal. Comprendre la maladie pieds-mains-bouche. Consulté le 8 février 2017.
- Mpedia.fr. Le syndrome pied, main, bouche : fiche technique. Mis à jour le 31 mai 2016.