La rougeole est une maladie infectieuse et éruptive extrêmement contagieuse due à un virus de la famille des paramyxoviridés.

Cette pathologie reste une cause mondiale très importante de décès chez les enfants, malgré l’apparition du vaccin.

L’infection touche les muqueuses des voies respiratoires de l’individu et peut entrainer de sévères complications dans tout le corps.

petite fille avec la rougeole

La transmission du virus se fait par voies aériennes lors de la projection de gouttelettes de salive lorsque la personne infectée tousse ou éternue. Elle peut également se faire par contact direct avec des objets contaminés par des sécrétions de nez ou de la gorge, le virus reste en effet actif pendant 2 heures sur la surface des objets. Une fois dans les voies respiratoires, le virus de la rougeole s’y multiplie et se répand à tout l’organisme par la circulation sanguine. Une personne infectée reste contagieuse pendant les 4 jours qui précèdent l’apparition des symptômes jusqu’aux 4 jours qui suivent leur apparition.

La rougeole en quelques chiffres

Avant la vaccination de la rougeole en 1980, on estimait le nombre de décès dû à cette infection à 2.6 millions par an dans le monde. La vaccination a permis de réduire considérablement ce nombre, surtout dans les pays développés. En France en 2014, le nombre de décès suite à la rougeole s’est élevé à moins de 500, alors que dans le monde on en a recensé cette même année 114 900, ce qui équivaut à 13 décès par heure. Ces décès touchent principalement des enfants de moins de 5 ans.
Il faut tout de même noter que dans le monde, la vaccination contre la rougeole a évité, entre 2000 et 2014, 17.1 millions de décès, ce qui correspond à une diminution de 79% des décès.

L’OMS a lancé un plan stratégique mondial 2012-2020 contre la rougeole et la rubéole. Le but ultime de ce plan est d’éradiquer ces pathologies d’ici 2020 en multipliant les vaccinations. En 2014, 219 millions d’enfants, soit 85% des enfants, ont été vaccinés contre la rougeole dans le monde et en France 87% des enfants de 2 ans ont été vaccinés la même année.

La vaccination a donc permis de diminuer très fortement la survenue de cette infection, mais dans certaines régions en développement, surtout en Afrique et en Asie, la propagation de la rougeole persiste. En effet, plus de 20 millions de personnes en souffrent chaque année et 95% des décès surviennent dans des pays où le revenu par habitant est très faible et où les infrastructures sanitaires sont de mauvaise qualité. Dans ces zones du monde, 10% des cas de rougeoles résultent malheureusement en un décès.
Aujourd’hui, seuls la Scandinavie et les Etats-Unis ont réussi à éradiquer totalement la rougeole à l’aide de son vaccin.


Symptômes et complications de la rougeole

infographie rougeole

Les premiers symptômes apparaissent environ 10 jours après l’infection du patient par le virus, ces 10 jours correspondent à la période d’incubation du virus. Ces symptômes sont le plus souvent :

  • Une forte fièvre
  • Un écoulement nasal
  • Une toux
  • Une conjonctivite avec une rougeur des yeux
  • Des petites taches blanches à l’intérieur de la bouche, appelées taches de Köplik
  • Une fatigue générale

Ces signes cliniques caractérisent la période d’invasion du virus.
Ensuite survient l’éruption cutanée quelques jours plus tard. Cette éruption se caractérise par des boutons rouges qui se développent sur toute la surface du corps. Lorsqu’elle apparait, les premiers symptômes mentionnés ci-dessus disparaissent. L’éruption cutanée est la phase d’état de la rougeole et dure 4 à 5 jours.

Les complications liées à la rougeole apparaissent dans 1 cas sur 5, sont graves et touchent majoritairement les enfants de moins de 5 ans et les adultes de plus de 20 ans. Les enfants malnutris et ceux dont le système immunitaire est affaibli sont les plus susceptibles de développer des complications liées à la rougeole. En général, les patients ne meurent pas de la rougeole mais des complications, parmi lesquelles on observe :

  • Des cécités
  • Des encéphalites : 1 cas sur 1000
  • Des otites : 5 à 15% des cas
  • Des diarrhées sévères
  • Des infections auriculaires
  • Des infections respiratoires : 5 à 10%

Chez les femmes enceintes, la rougeole peut entrainer une fausse couche ou un accouchement prématuré.


Traitement et prévention de la rougeole

Il n’y a pas de traitements de la maladie de la rougeole. En revanche, les symptômes peuvent être maitrisés à base d’analgésiques, d’antipyrétiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.
Le meilleur moyen de ne pas contracter la rougeole reste la vaccination. Le vaccin de la rougeole est le vaccin R-O-R, Rougeole-Oreillons-Rubéole, il n’est obligatoire mais est fortement recommandé, surtout chez les nourrissons. Ce vaccin est composé de deux injections : une première injection à 12 mois, puis une seconde entre 16 et 18 mois. L’objectif de cette vaccination est d’éviter la contamination, mais également de faire disparaitre la rougeole.

Les mesures d’hygiène à suivre afin d’éviter la propagation de la rougeole, mais également de toute autre infection contagieuse sont :

  • Éviter d’être en contact avec des personnes contaminées
  • Se laver les mains très souvent, comme après s’être mouché, avoir éternué ou avoir été en contact avec un enfant infecté
  • Éviter les lieux communs si l’on a la rougeole

infographie rougeole organisation mondiale de la santé
Alice S, MSc.