Le virus de la grippe

La grippe saisonnière est une infection virale respiratoire très contagieuse, qui apparait principalement en automne et en hiver, avec un pic d’infections pendant l’hiver.

Vidéo ci-contre : Les virus grippaux de l'Institut Pasteur
Le virus responsable de la grippe est le virus influenza qui comprend trois souches :
  1. Type A : cette souche est la plus dangereuse car elle peut se modifier très rapidement et de façon radicale. Elle engendre plusieurs fois par siècles des épidémies mondiales, comme la grippe espagnole en 1918, la grippe aviaire et la grippe H1N1 en 2009.
  2. Type B : il s’agit du type le plus fréquent qui est à l’origine des épidémies saisonnières de la grippe. Cette souche est moins virulente que la souche de type A, car elle est peu mutagénique.
  3. Type C : les souches de ce type provoquent des symptômes qui sont proches de ceux du rhume, et elles ne se modifient pas.

Les souches en circulation dans l’air différent d’une année à l’autre, c’est pour cette raison qu’il faut se faire vacciner chaque année.
Dans le monde, chaque année, 5% à 10% des adultes sont contaminés par le virus de la grippe, et 20% à 30% des enfants.


Transmission de la grippe et personnes à risques

La grippe est une infection contagieuse, chaque personne contaminée peut en infecter 1.5 à 3 autres, et, quelle que soit la souche, le mode de transmission de la grippe est toujours le même :
  1. Une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air en toussant, parlant, éternuant... La contamination peut également se faire par les mains, si une personne touche un objet sur lequel se trouvent des gouttelettes de salive.
  2. Ces gouttelettes contiennent des millions de virus qui se retrouvent alors dans l’air ambiant et qui peuvent être inhalées et respirées par une personne non malade.
  3. Pour prévenir la transmission de la grippe, il est recommandé aux personnes malades de se couvrir la bouche lorsqu’elles toussent ou éternuent, et de se laver les mains souvent.

On parle de transmission par voie aérienne. Les personnes atteintes sont contagieuses un jour avant l’apparition des symptômes et le restent pendant 7 jours.

Chacun d’entre nous est susceptible d’être contaminé par le virus de la grippe, mais certaines tranches de la population sont plus sujettes à des complications :
  1. Les enfants de moins de 2 ans
  2. Les personnes de plus de 65 ans
  3. Les personnes présentant des maladies chroniques (cardiaques, rénales, pulmonaires, hépatiques, sanguines…) ou ayant une déficience au niveau du système respiratoire.

Chaque année, au niveau mondiale, les épidémies saisonnières de grippe entrainent 3 à 5 millions de cas graves et peuvent entrainer, 250 000 à 500 000 décès.

En France, la grippe touche chaque année entre 2 et 8 millions de personnes et engendre entre 1500 et 2000 décès, principalement chez les personnes de plus de 65 ans.


Symptômes et traitements de la grippe saisonnière

femme qui se mouche le nezLa grippe saisonnière se caractérise par l’apparition brutale de :
  1. Forte fièvre (autour de 39°C)
  2. Toux, le plus souvent sèche
  3. Céphalées
  4. Douleurs musculaires et articulaires
  5. Fatigue intense (asthénie) et malaise général
  6. Maux de gorge
  7. Écoulement nasal

La plupart des sujets atteints de la grippe guérissent en quelques jours sans traitement médicaux. Le repos et la réhydratation suffisent souvent à diminuer l’intensité des symptômes.

En revanche, certaines infections sont parfois plus robustes et nécessitent des traitements médicaux, notamment à base d’antipyrétiques tels que le paracétamol, l’aspirine et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’aspirine et les AINS ne doivent pas être pris simultanément ( dans tous les cas, si vous avez des questions, référez-vous à un professionnel de santé). Dans des cas particuliers chez des patients très fragiles, il se peut que le médecin prescrive un antiviral, mais la plupart du temps cela n’est pas nécessaire. Pour être efficaces, les antiviraux doivent être administrés dès le début de l’apparition des symptômes.



Se faire vacciner contre le virus de la grippe


La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre le virus de la grippe et de prévenir son infection. Elle n’est pas obligatoire, mais est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles et pour le personnel soignant, car comme mentionné ci-dessus, le virus de la grippe se propage très rapidement et est très contagieux. Les souches de la grippe sont différentes d’une année à l’autre, c’est pour cela qu’il est préférable de se faire vacciner contre la grippe tous les ans, afin de s’assurer d’être protégé de la façon la plus optimale.

grippe : 5 idées reçuesConsulter le document de l'Assurance Maladie La grippe saisonnière et son vaccin : 5 questions clés pour démêler le vrai du faux

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande la vaccination annuelle des populations suivantes, par ordre de priorité :
  1. Femmes enceintes
  2. Enfants de 6 mois à 5 ans
  3. Personnes de plus de 65 ans
  4. Personnes souffrant d’affections chroniques
  5. Personnel soignant

La protection contre le virus de la grippe n’est effective que deux semaines après la vaccination et dure environ 6 mois. En France, il existe sur le marché cinq vaccins grippaux :
  1. Agrippal du laboratoire Novartis
  2. Influvac du laboratoire Mylan
  3. Fluarix du laboratoire GSK
  4. Immugrip du laboratoire Pierre Fabre
  5. Vaxigrip du laboratoire Sanofi
  6. Optaflu du laboratoire Novartis

L’efficacité du vaccin dépend de l’âge du patient, mais également du degré de similitude entre les souches vaccinales et les virus en circulation. Le vaccin n’est efficace que contre la souche qu’il contient, il ne protège pas du rhume ou de la grippe aviaire.

Alice S., MSc




Sources :
- INSERM
- Assurance Maladie