La listériose est une infection d’origine alimentaire, potentiellement grave voire mortelle chez certaines populations à risque (femmes enceintes, personnes âgées, immunodéprimés).

Elle est rare en France puisqu’elle ne touche que 5 à 6 personnes par million d’habitants.

Ainsi, chaque année environ 300 cas de listériose sont répertoriés en France.

listeriose

Listériose : définition

La listériose est une maladie à déclaration obligatoire. Elle est causée par une bactérie appelée Listeria monocytogène, présente partout dans l’environnement (eau, sols, végétaux, certains animaux) et extrêmement résistante en milieu extérieur, d’où sa capacité à coloniser les sites de production alimentaire. Cependant, elle est sensible à la chaleur et peut donc être éliminée par une cuisson à 60°C pendant 30 minutes.

L’infection à Listeria monocytogène est essentiellement d’origine alimentaire, notamment par ingestion de produits contaminés, par exemple certains produits laitiers (fromages au lait cru), la charcuterie, les végétaux ou produits issus de la pêche. La transmission materno-fœtale est plus rare.

Symptômes

L’incubation (phase sans symptômes durant laquelle la bactérie se développe) de la maladie est variable, bien qu’elle soit généralement comprise entre 10 et 28 jours, dans certains cas, elle peut se poursuivre plusieurs semaines.

Chez l’adulte en bonne santé, la listériose n’entraîne généralement pas de symptômes ou bien se manifeste par de la fièvre, des maux de tête et éventuellement des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées, etc.). Par contre, pour les individus plus fragiles comme les personnes âgées ou immunodéprimées (système immunitaire affaibli), elle prend souvent la forme d’une infection du sang (septicémie) ou des méninges et du cerveau (méningo-encéphalite) pouvant être à l’origine de séquelles neurologiques.

Chez la femme enceinte, l’infection passe généralement inaperçue ou alors se manifeste par des contractions, ou plus rarement un état pseudo-grippal. En revanche, pour l’enfant, les conséquences sont fréquentes et graves voire fatales : avortement, prématurité, septicémie avec détresse respiratoire, etc.

Diagnostic

Le diagnostic de la listériose repose sur l’isolement de la bactérie par des analyses microbiologiques à partir de prélèvements (sang, placenta, liquide céphalo-rachidien, etc.).

Traitement

En l’absence de symptôme, aucun traitement particulier n’est recommandé. Dans les autres cas, la prise en charge de l’infection nécessite fréquemment une hospitalisation avec mise en place d’une antibiothérapie. Les antibiotiques sont d’autant plus efficaces qu’ils sont administrés tôt. Le décès survient dans 20% à 30% des cas, en particulier chez les patients les plus à risque, à savoir les personnes malades (cancer, greffe, etc.) ou âgées.

Prévention

Les personnes à risque de listériose sont les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes immunodéprimées ou âgées. On distingue 3 axes de prévention.

En premier, il est conseillé d’éviter les aliments à risque comme :

  • La charcuterie cuite ou crue (rillette, foie gras, produits en gelée, etc.) ;
  • Les produits de la mer (coquillages, tarama, poissons fumés, etc.) ;
  • Certains produits laitiers (lait cru, fromage à pâte molle, etc.).

Ensuite, la préparation des aliments est également importante :

  • Bien se laver les mains avant/pendant/après la manipulation d’aliments ;
  • Nettoyer les plans de travail et ustensiles à la fin de la préparation ;
  • Eviter d’utiliser les mêmes ustensiles pour les aliments crus et cuits ;
  • Enlever la croûte des fromages ;
  • Cuire suffisamment les viandes ;
  • Favoriser les produits pré-emballés plutôt qu’à la coupe ;
  • Réchauffer les aliments consommés à chaud à une température supérieure à 70° ;
  • Bien nettoyer les légumes crus ou herbes aromatiques avant la consommation.

Enfin, la conservation des produits est le troisième point essentiel :

  • Respecter les dates de consommation ainsi que les conditions de stockage inscrites sur l’emballage des produits ;
  • Ne pas mélanger aliments crus et cuits ;
  • Protéger les restes alimentaires avec un film plastique ou une boîte hermétique ;
  • Maintenir la température du frigo entre 0 et 4°C ;
  • Nettoyer régulièrement le frigo avec de l’eau savonneuse puis rincée à l’eau javellisée.

En France, la surveillance de la listériose est assurée grâce à la déclaration obligatoire, par plusieurs acteurs : l’institut de veille sanitaire (InVS), le centre national de référence des listeria (CNRL), l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), la direction générale de la santé (DGS), etc.

Charline D., Pharmacienne

– Listériose. Institut Pasteur. Février 2017.
– Listériose. Social-sante.gouv. Le 16 décembre 2015.
– Listériose. ANSES. Le 8 juin 2016.
– Listériose. Inserm. Mars 2016.