Otites

Généralités sur les otites

Il ne faut pas parler de l’otite, mais des otites. En effet, cette inflammation de l’oreille peut avoir différents symptômes, différents traitements et surtout différents degrés de gravité. Le plus souvent, les otites guérissent spontanément, mais il faut parfois avoir recours à un traitement médicamenteux.

Les trois types d’otites les plus fréquents concernent l’oreille externe, moyenne et interne.

L’anatomie de l’oreille

L’oreille est classiquement divisée en trois parties :

  1. L’oreille externe se compose du pavillon (la partie visible de l’oreille) et du conduit auditif externe. Le pavillon focalise le son dans le conduit auditif.

  2. L’oreille moyenne : Dans l'oreille moyenne, le tympan est relié mécaniquement par une chaîne de trois osselets (le marteau, l'enclume et l'étrier) à une autre membrane appelée la fenêtre ovale, fermant l'oreille interne. La membrane du tympan est responsable de l'augmentation de l'intensité des ondes sonores qui arrivent et les transforme en vibrations mécaniques qui se transmettent à l’oreille interne.

  3. L’oreille interne, qui comprend en fait deux organes sensoriels : la cochlée et le vestibule. L'oreille interne comprend des cellules réceptrices, qui reçoivent et transmettent les vibrations mécaniques au cerveau. Ces vibrations sont converties en influx nerveux.


anatomie de l'oreille


L’otite externe

L’otite externe est une inflammation diffuse, le plus souvent d’origine bactérienne, qui touche le conduit auditif. L’infection est l’origine la plus fréquente de l’otite externe. Elle est fréquente chez ceux qui se nettoient trop souvent les oreilles. Le cérumen joue un rôle de protection, il est acide et empêche la prolifération des bactéries.

Cette forme d’otite, également fréquente chez les baigneurs, est de ce fait souvent appelée « otite du baigneur ». En effet, les mécanismes de défense locaux sont perturbés par l’humidité prolongée du conduit auditif. La desquamation de la peau entraîne des fissures microscopiques qui fournissent une voie d’entrée aux organismes infectieux.

baigneurs à la piscine

Symptômes de l’inflammation du conduit auditif

  1. une douleur importante,
  2. des démangeaisons,
  3. une rougeur et un gonflement du conduit auditif,
  4. des écoulements.

Il existe différents types d’otites externes

  1. L'otite externe diffuse isolée : d'origine bactérienne ou mycosique, elle se caractérise par des démangeaisons, des rougeurs à l'entrée du conduit et des douleurs relativement vives.

  2. L'otite externe sévère : elle entraine un rétrécissement du conduit auditif et des douleurs importantes. Elle s’accompagne d’une suppuration associée parfois à de la fièvre.

  3. L'otite externe focalisée : cette forme correspond à la survenue d’un furoncle du conduit auditif : la douleur est intense.

Traitement de l'otite externe

Le traitement de base de l’otite externe est le traitement antibiotique local (goutte ou pommade). Un traitement antalgique par voie orale peut s’avérer nécessaire.

Il semble prudent de cibler les causes habituelles de l’otite externe, telles que l’humidité et les traumatismes, pour éviter qu’elles ne reviennent à répétition.


L’otite moyenne aiguë

L'otite moyenne aiguë est une infection qui se développe dans l’oreille moyenne. L'infection est causée soit par une bactérie, soit par un virus : l’origine virale de l’otite moyenne est la plus fréquente. Elle est très souvent due à une rhinopharyngite : l’infection est d’abord rhino-pharyngée puis elle se propage à l’oreille par le canal de la trompe d’Eustache. L’otite est susceptible de toucher tous les individus. Elle frappe davantage les enfants en bas âge et nourrissons.

avoir de la fievre

Symptômes de l'otite moyenne aigüe

  1. la douleur,
  2. la diminution modérée de l’audition,
  3. la fièvre,
  4. un écoulement si le tympan est perforé.

Il y a différentes formes d’otites moyennes aiguës


  1. L’otite moyenne aiguë congestive : le tympan est rouge ou rosé, non bombé. Il n’y a pas d’épanchement dans la caisse du tympan.

  2. L’otite moyenne aiguë purulente : il y a une surinfection bactérienne de l’oreille moyenne, avec présence d’un épanchement purulent dans la caisse du tympan. Le tympan peut être bombé ou perforé.

Bon à savoir ! Il ne faut pas la confondre avec l’otite séro-muqueuse ou séreuse qui se caractérise par un épanchement mais sans inflammation du tympan.

Traitement de l’otite moyenne aiguë

Le traitement repose sur l’antibiothérapie, adaptée selon l’âge du patient :

  1. Si l’enfant a moins de trois mois, l’otite moyenne aiguë est exceptionnelle. Un avis spécialisé ou hospitalier est nécessaire.

  2. Si l’enfant a moins de deux ans, le recours aux antibiotiques est très fréquent.

  3. Si l’enfant a plus de deux ans, l’antibiothérapie n’est pas systématiquement recommandée. Un traitement antibiotique peut être prescrit notamment s'il a beaucoup de fièvre et très mal à l'oreille. Il est préférable de procéder à une réévaluation clinique à quarante-huit ou soixante-douze heures avant de décider d'une antibiothérapie éventuelle.

  4. Chez l’adulte, l’otite moyenne aiguë est beaucoup plus rare que chez l’enfant. Seules les formes purulentes confirmées par la visualisation des tympans justifient une antibiothérapie.

Bon à savoir ! Un geste chirurgical (paracentèse) est indiqué en cas de douleurs très intenses et de tympan particulièrement bombé. Elle est surtout indiquée pour aspirer du liquide contenu dans l’oreille moyenne.

Les moyens de prévention

  1. Contrôler la température de votre maison, évitez les températures trop chaudes ( >20 °C)
  2. Aérer les chambres
  3. Apprendre aux enfants à se laver les laver les mains correctement
  4. Apprendre aux enfants les bonnes règles d’hygiène : se couvrir la bouche et le nez quand ils toussent ou éternuent, avec un mouchoir jetable ou à défaut dans leur manche (à appliquer également par les adultes)
  5. Se laver les mains après avoir toussé ou éternué
  6. Jeter les mouchoirs en papier utilisés
  7. Éviter le contact avec des personnes malades, et porter un masque si vous êtes malades
  8. Limiter le tabagisme passif : la fumée de tabac favorise les infections ORL chez les enfants.



L’otite interne

C’est une infection rare de l’oreille interne. Elle peut provoquer une perte de l’audition plus ou moins importante. L’oreille interne peut être atteinte par des infections virales ou bactériennes mais aussi par d’autres maladies.

Elle touche à la fois la cochlée et le vestibule.

Symptômes de l’otite interne

  1. une dégradation progressive de l’audition,
  2. des vertiges et sensations de tournoiement,
  3. des pertes d’équilibre,
  4. des bourdonnements,
  5. des nausées,
  6. un mal-être général.

Traitement de l’otite interne

Parmi les traitements contre l’otite interne également appelée labyrinthite, on retrouve le repos et l'utilisation de certains médicaments pour soulager la nausée et les étourdissements. La labyrinthite bactérienne, qui est rare, peut être traitée avec des antibiotiques.
Sources

- www.ameli-sante.fr
- www.allodocteurs.fr
- www.evidal.fr/recos.html
- www.oreillemudry.ch
- www.orl-hopital-lariboisiere.com
- Charles PS Hui et Société canadienne de pédiatrie, comité des maladies infectieuses et d’immunisation. L’otite externe aiguë. Paediatr Child Health. 2013 Feb; 18(2): 99–101.
- S Forgie, G Zhanel, et J Robinson. La prise en charge de l’otite moyenne aiguë. Paediatr Child Health. 2009 Sep; 14(7): 461–464