Téniasis (également appelée : Taeniasis, Téniase, Taeniase) est une maladie parasitaire causée par un ver adulte : le ténia, également connu sous le nom de « ver solitaire ». Les ténias sont présents partout sur le globe.

teniasis dans assiette

Téniasis : définition

Les ténias sont des vers plats, parasites de l’intestin humain, et appartiennent à la famille des plathelminthes (ou cestodes). Ils sont segmentés (constitués d’une succession de 1000 à 2000 d’anneaux), hermaphrodites (dotés du sexe mâle et femelle) et de forme rubanée.

Le Téniasis peut être provoqué par 3 espèces de vers :

  • Taenia saginata (Ténia du bœuf) est un ver blanc brillant pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de long. C’est le plus fréquent en France ;
  • Taenia solium (Ténia du porc) a le même aspect que Taenia saginata, sauf qu’il est un peu plus court avec une longueur maximale de 8 mètres ;
  • Taenia asiatica (Ténia du foie de porc).

L’évolution de ces vers comporte 2 stades, un stade adulte et un stade larvaire (ou cysticerque). Les œufs de Ténias, présents dans le milieu extérieur, ingérés par le porc ou le bœuf vont éclore dans son intestin. Ils se disséminent ensuite dans tout l’organisme de l’animal via la voie sanguine ou lymphatique.  Ils finissent leur course dans le tissu musculaire où a lieu la maturation en larves cysticerques.

L’Homme se contamine par l’ingestion de larves présentes dans la charcuterie ou la viande mal cuite de porc ou de bœuf contaminé. La larve devient adulte dans l’intestin grêle en 3 mois. Le ver est toujours en mouvement, et renouvelle chaque jour environ 16 anneaux. Quelques anneaux matures sont expulsés quotidiennement soit dans les selles (pour taenia solium) soit spontanément (retrouvés dans les sous-vêtements ou la literie, pour taenia saginata).  Ainsi, une fois dans le milieu extérieur ces anneaux sont dégradés et libèrent des œufs prêts à contaminer de nouveau.

La cysticercose désigne l’infection de l’Homme par les œufs de Taenia Solium, qui se contamine en ingérant des aliments ou de l’eau contaminée par des matières fécales contenant des œufs. La contamination est généralement due à une promiscuité entre l’Homme et les porcs dans les zones d’élevage où les conditions d’hygiène sont insuffisantes (Afrique et Amérique du Sud et certains pays d’Asie par exemple). Ainsi, la maturation de l’œuf en larve cysticerque va avoir lieu chez l’Homme au lieu du porc.

Symptômes

Téniasis

Dans la majorité des cas, le Téniasis est asymptomatique (pas de symptôme) et n’est diagnostiqué que par la découverte d’anneaux dans les sous-vêtements ou la literie. Lorsqu’ils sont présents les symptômes sont très divers :

  • Boulimie ou anorexie ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Alternance diarrhée-constipation ;
  • Douleurs abdominales ;
  • Fatigue.

Il peut également y avoir une démangeaison anale lors de l’expulsion des anneaux.

Cysticercose

Les larves cysticerques sont essentiellement retrouvées dans les tissus sous-cutanés, les muscles de la langue, du cou, de l’œil ou du thorax ainsi que dans le cerveau. Les symptômes (majoritairement des nodules visibles et palpables sous la peau) apparaissent au minimum 60 jours après la contamination, le temps que la larve se développe. Ils dépendent du nombre et de la localisation des larves. Cependant, des individus peuvent rester sans aucun symptôme pendant de nombreuses années. A terme, la larve finit par s’enkyster (calcification).

La neurocysticercose (présence de cysticerques dans le cerveau) est généralement découverte suite à une crise convulsive ou à une radio. Les signes cliniques sont divers et variables en fonction du nombre de parasites, de leur localisation, de leur agressivité et de la réponse immunitaire de l’hôte : maux de tête, convulsions, cécité, démence, etc. Cette affection constitue la première cause d’épilepsie évitable, impliquée dans 30% des épilepsies dans les zones où le parasite sévit.

La cysticercose oculaire est rare mais peut entraîner, lorsque les larves sont proches de la rétine, un décollement rétinien, des hémorragies ou plus rarement un glaucome.

infographie teniasis

Diagnostic

Le diagnostic du Téniasis repose essentiellement sur la découverte d’anneaux, soit dans les selles soit dans les sous-vêtements ou la literie. Une analyse des selles permet de mettre en évidence la présence d’œufs. Le « Scotch-test » anal (ruban adhésif transparent appliqué à la marge de l’anus, puis collé sur une lame de verre afin d’être analysé au microscope) peut également être utilisé pour déterminer la présence d’œufs au niveau de la marge anale.

Le diagnostic de Cysticercose repose sur la description des signes cliniques et l’imagerie. La biopsie (prélèvement d’un bout de tissu ou d’organe pour l’analyser), bien que peu réalisée, reste le seul moyen d’être sûre du diagnostic.

Traitement

Téniasis

Le traitement de référence est le Praziquantel (Biltricide®), un anti-helminthe (traitement efficace sur les vers) en prise unique. Le Niclosamide (Trédémine ®) peut aussi être prescrit, en prise unique également. Cependant, quelques précautions sont nécessaires : il doit être pris après un repas léger et doit être suivi par la prise d’un laxatif 2 h après.

Cysticercose

Le traitement repose sur des cures plus ou moins longues d’Albendazole et/ou de Praziquantel selon la localisation du parasite et les symptômes. Dans les cas de Neurocysticercose, des corticoïdes peuvent être prescrits en parallèle pour limiter le risque inflammatoire associé à la destruction du parasite. La chirurgie est employée dans les formes oculaires ne pouvant pas être traitées par thérapie médicamenteuse ou dans les formes neurologiques graves (hydrocéphalie, hypertension intracrânienne).

Prévention

La prévention de Taeniasis et de la Cysticercose repose sur l’application de mesures d’hygiène basiques et sur la modification de certaines habitudes alimentaires.

Téniasis T.saginata

Deux types de prévention ;

  • Collective (pour les pays dans lesquels ces mesures ne sont pas déjà appliquées) : l’éducation sanitaire (lavage des mains), construction de latrines, le traitement des personnes infectées, l’installation de tout-à-l’égout, etc. ;
  • Individuelle : ne pas consommer de viande bovine crue ou pas assez cuite.

Téniasis et Cysticercose à T. solium

Deux types de prévention ;

  • Collective (pour les pays dans lesquels ces mesures ne sont pas déjà appliquées), par la mise en place d’un contrôle vétérinaire strict des porcs, l’éducation sanitaire (lavage des mains), le traitement des personnes infectées, construction de latrines, l’installation de tout-à-l’égout, etc. ;
  • Individuelle, en évitant de consommer de la viande de porc crue ou pas assez cuite.

Charline D., Pharmacienne

– Taeniasis/Systicercose – Aide-mémoire. OMS. Mars 2017.
– Taeniasis et cysticercose. Association Française des enseignants de parasitologie et mycologie (ANOFEL). 2014.