Chaque année des alertes aux méduses sont émises sur les plages françaises. Les méduses que nous côtoyons sur nos plages, les plus fréquentes sont les pélagies et les aurélies (méduses bleues), sont plus urticantes que dangereuses, mais peuvent gâcher la baignade des vacanciers.

Les méduses font partie de la famille des cnidaires, étymologiquement ce terme signifie « ortie », et définit très bien la particularité de tous les membres de la famille des cnidaires.

En effet, ils ont tous des cellules venimeuses urticantes. Les cnidaires comprennent les anémones de mer, les coraux mous et durs, les gorgones et les méduses. Les cnidaires existent sous deux formes, une forme fixe : les polypes, ou une forme libre : les méduses.

piqure-de-méduse

Le cnidocyte : une cellule urticante qui renferme un venin

La caractéristique commune des cnidaires est notamment la présence de cnidocystes, cellules urticantes composées d’un cnidocil, un appendice qui agit comme une antenne. Lorsque le cnidocil entre au contact d’une proie, cela déclenche l’activation d’un filament qui se termine par un harpon qui ira se loger dans la peau de la proie et diffusera un venin dans l’organisme de la proie. La proie ainsi immobilisée peut être plus facilement mangée par le cnidaire. Parmi les proies favorites des cnidaires, on compte le plancton, des petits poissons et des petits crabes.

Que faire en cas de piqûres de méduses ?

Les piqûres de méduses que l’on subit dans les bords de mer français, sont désagréables et douloureuses mais ne sont pas dangereuses dans la grande majorité des cas. Les symptômes se traduisent par une douleur dont l’intensité va augmenter durant les 30 à 40 minutes suivant la piqûre, des rougeurs, des démangeaisons et une sensation de brûlure au lieu de la piqûre. La lésion est caractéristique et à l’aspect des tentacules de la méduse qui sont venus se frotter sur la peau.

Vous venez de vous faire piquer par une méduse :

  1. La première chose à faire est de sortir de l’eau pour éviter de vous faire de nouveau piquer.
    Si un maître nageur est présent, demandez lui de l’aide, sinon prévenez une personne proche.
  2. Passez de l’eau de mer tiède sur la plaie, surtout ne pas mettre d’eau douce et ne pas gratter la plaie, cela déclencherait la libération du venin des cellules urticantes présentes sur votre peau.
  3. Des cellules urticantes, et des bouts de tentacules sont présents sur votre peau, il faut les enlever en prenant soin de ne pas entrer en contact direct avec eux : vous pouvez utiliser une pince à épiler pour les retirer, et vous pouvez également mettre du sable sur la plaie, laissez sécher, et retirez le sable à l’aide d’un bout de carton, puis rincez la plaie à l’eau de mer.
  4. Vous pouvez par la suite appliquer une pommade calmante, recouvrir d’une gaze la plaie et prendre des anti-histaminiques pour prévenir une réaction allergique.

N’hésitez pas à consulter un médecin si la douleur persiste.

Faites appel aux urgences dans ces situations

Les piqûres de méduses ne sont généralement pas dangereuses, toutefois pour certains types de piqûres, il est conseillé d’appeler les urgences :

  1. La piqure recouvre plus de 50% de votre bras, jambes, ou visage.
  2. Symptômes allergiques déclenchés suite à la piqûre : dyspnées, nausées, vertiges.
  3. Certaines méduses présentes dans les bords de mer en Australie, Asie du Sud Est sont extrêmement dangereuses et leurs piqûres peuvent être mortelles. Dans ces cas, le pronostic vital peut être engagé et la prise en charge médicale doit être immédiate.

À ne pas faire en cas de piqûres de méduses

woman foot ready to push a medusa in a beach

  1. Ne pas laver la plaie avec de l’eau douce, ni d’alcool, cela activerait la libération du venin.
  2. Ne pas gratter, ou toucher la plaie à main nue, vous pourriez disséminez les cellules urticantes ou activer la libération du venin.
  3. Contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessaire d’uriner sur la plaie et un lavage doux avec de l’eau de mer tiède et un peu de sable devraient être suffisant pour soulager la douleur et retirer les bouts de filaments de méduses de votre peau.

Précautions à prendre

Ne pas toucher les méduses échouées sur les plages, elles peuvent encore piquer.

En particulier, bien apprendre aux enfants à ne pas toucher les animaux échoués !
Respectez les conseils de baignade indiqués par les maîtres nageurs.