Focus sur le « C.O.D.E. du sport santé »

Nov 27, 2017 par

Les bénéfices de l’activité physique sur la santé sont multiples et de plus en plus mis en avant. Pourtant une récente étude révèle que le niveau d’activité physique baisse ou est insuffisant notamment chez les enfants et les femmes. Un guide dédié, élaboré par un groupe d’experts, à l’initiative du ministère chargé des sports et de différents partenaires, vient de paraître. Baptisé le C.O.D.E. du sport santé, il est destiné à promouvoir le sport auprès du grand public. Santé Sur le Net vous en dévoile les principaux aspects.

Personne qui se baignent

Nom de C.O.D.E.

Autour du ministère chargé des sports, la Mutualité Française et certaines fédérations (aviron, athlétisme, natation, sport pour tous, UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire)) se sont impliquées dans le projet d’élaboration du guide C.O.D.E. du Sport Santé pour le diffuser au plus grand nombre, en insistant sur un message commun : promouvoir la pratique d’une activité physique régulière, adaptée, sécurisée et progressive.

Ce nouveau guide est organisé autour de 4 grands axes, qui définissent les 4 lettres de l’acronyme C.O.D.E. :

  1. C pour Comportement ;
  2. O pour Organisation ;
  3. D pour Découverte ;
  4. E pour Effets.

La lutte contre la sédentarité constitue un enjeu majeur, tout autant que la promotion de la pratique du sport, et ce quels que soient l’âge et la condition physique. Selon les experts, il est possible de bouger en toutes circonstances :

  1. Au travail ;
  2. Dans les déplacements ;
  3. Dans les loisirs ;
  4. A domicile.

Le sport bon pour le corps

Les bénéfices du sport sur la santé sont largement médiatisés depuis quelques années. Parmi ces effets positifs, les plus importants sont :

  1. Une diminution des maladies cardiovasculaires, notamment l’infarctus du myocarde, l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle et l’angor ;
  2. Une diminution du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  3. Une baisse du risque de certains cancers (côlon, sein et endomètre) ;
  4. La prévention du diabète de type 2 ;
  5. La lutte contre le surpoids et l’obésité, chez les enfants comme chez les adultes.

D’une manière générale, le risque de mortalité est diminué chez les personnes ayant une activité physique suffisante par rapport aux personnes insuffisamment actives.

Plus largement, le sport influence positivement la qualité de vie, en agissant sur :

  1. La condition physique : amélioration des capacités respiratoires et musculaires, renforcement du capital osseux, maintien de la souplesse, de l’équilibre et de la coordination ;
  2. Le moral : réduction de l’anxiété, meilleure gestion du stress, meilleure qualité de sommeil, développement de l’estime de soi, sensation de bien-être ;
  3. Le réseau social en favorisant l’intégration sociale, les rencontres et la convivialité ;
  4. Le cerveau : amélioration de la concentration, développement de l’autonomie et du sens des responsabilités.

Le sport contre les maladies chroniques

Désormais, le sport peut être prescrit sur ordonnance aux patients atteints de maladies chroniques. Preuve des bienfaits du sport sur l’état de santé et la qualité de vie de ces patients. La pratique d’une activité physique adaptée permet à la fois d’améliorer l’état de santé et de prévenir l’aggravation ou la récidive de la maladie.

Le sport est d’ores et déjà reconnu comme bénéfique dans un large panel de maladies chroniques :

  1. Les maladies cardiovasculaires ;
  2. Les maladies respiratoires ;
  3. Les troubles métaboliques, comme le diabète ou l’obésité ;
  4. Les cancers ;
  5. Les maladies neurodégénératives ;
  6. Les maladies ostéo-articulaires.

L’important est d’adopter une activité physique régulière sur la durée, adaptée à l’état de santé, progressive dans le temps et réalisée dans un environnement sécurisé. Ce guide contient une mine d’informations pour convaincre les plus récalcitrants de se mettre au sport !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Le C.O.D.E du sport santé. Ministère. Edition nationale 2017. 24 pages.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.