Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer

Sep 19, 2019 par

En France, un nouveau cas de la maladie d’Alzheimer est diagnostiqué toutes les 3 minutes, et entre 2 et 3 millions de personnes sont concernés par la maladie, en incluant les patients et les aidants. Le 21 septembre marque chaque année la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, l’occasion de faire le point sur les recherches en cours et sur les progrès scientifiques récents.

La maladie d'Alzheimer

Les enjeux de la recherche sur la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est un enjeu capital de santé publique, en France comme dans de nombreux pays industrialisés. Face à l’essor important de cette cause majeure de démence, plusieurs objectifs mobilisent les équipes de recherche :

  • Mieux comprendre les mécanismes à l’origine de la maladie, l’influence des facteurs génétiques, des facteurs environnementaux, mais aussi les facteurs de risque de la maladie ;
  • Détecter et diagnostiquer précocement la maladie, en utilisant les toutes dernières techniques d’imagerie médicale, mais aussi en mettant au point des tests diagnostiques moins invasifs (un test sanguin capable de diagnostiquer la maladie et de déterminer le stade d’évolution a récemment été mis au point par une société française) ;
  • Développer un traitement efficace contre la maladie, l’une des pistes les plus prometteuses étant l’immunothérapie, avec la mise au point d’anticorps capables d’enrayer la progression de la neurodégénérescence.

De nombreux essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer sont en cours dans le monde, et les patients attendent beaucoup des résultats de ces études.

Des activités équestres adaptées pour améliorer la qualité de vie

Si à ce jour, aucun traitement efficace n’a été découvert pour stopper voire guérir la maladie d’Alzheimer, différentes initiatives sont entreprises pour améliorer la qualité de vie des patients. Parmi ces initiatives, figure une collaboration récente entre l’Association France Alzheimer et la Fédération Française d’Equitation.

L’objectif de cette collaboration est de promouvoir l’intérêt de la médiation équine dans l’accompagnement des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. L’interaction entre le patient et le cheval a démontré plusieurs bénéfices sur la qualité de vie et l’état de santé des patients :

  • La confiance et l’estime de soi ;
  • L’épanouissement ;
  • L’autonomie ;
  • La socialisation.

Ce type d’activité est ouvert à tous les patients, qu’ils soient ou non cavaliers, mais aussi aux aidants. Les deux organismes vont dans les mois et les années à venir développer des activités équestres pour tous, sur et autour du cheval, notamment la création d’un séjour vacances répit dédié au cheval et l’évaluation scientifique des bienfaits de la médiation équine pour les patients.

Un traumatisme à la tête des décennies avant l’apparition de la maladie

Parallèlement aux initiatives visant à améliorer le quotidien des patients, les chercheurs étudient tous les facteurs capables d’expliquer le développement de la maladie d’Alzheimer. Récemment, des scientifiques ont mis en évidence qu’un coup violent à la tête pourrait des années plus tard déclencher la maladie.

Jusqu’à lors, les études s’étaient concentrées sur le lien entre des traumatismes répétés à la tête, par exemple chez les sportifs pratiquant des sports violents, et le développement de la maladie d’Alzheimer. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont observé que les patients ayant subi un seul traumatisme significatif à la tête (parfois plus de 51 ans auparavant) présentaient plus d’altérations de la protéine Tau, l’un des mécanismes impliqués dans la maladie. Les auteurs précisent néanmoins que toutes les personnes ayant eu un choc à la tête ne développent pas systématiquement une forme de démence.

La recherche sur la maladie d’Alzheimer continue d’être très active, en France et dans le monde, pour tenter de mieux percer les secrets de la plus fréquente des démences.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Maladie d’Alzheimer INSERM. Consulté le 16 Septembre 2019.
– Alzheimer: partenariat pour murmurer à l’oreille des chevaux.Handicap.fr. Consulté le 16 Septembre 2019.
– Protein tangles linked with dementia seen in patients after single head injury. Eurekalert. Consulté le 16 Septembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.