Journée mondiale de la maladie de Parkinson : une meilleure prise en charge par la médecine personnalisée ?

Apr 11, 2019 par

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative qui se caractérise par la destruction des neurones qui produisent la dopamine dans le cerveau. Or, la dopamine est un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements du corps. Cette maladie touche plus de 200 000 personnes en France. L’association France Parkinson a réalisé une enquête sur la médecine personnalisée. Les résultats de cette enquête ont été révélé  à  l’occasion de la Journée mondiale qui a lieu aujourd’hui, le 11 Avril 2019.

JM-parkinson

La maladie de Parkinson en quelques lignes

En France, la maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, juste derrière  la maladie d’Alzheimer. Elle se déclare le plus souvent chez les sujets âgés de plus de soixante ans. Dans la maladie de Parkinson, les neurones dopaminergiques dégénèrent et disparaissent progressivement. La disparition de ces neurones entraîne une absence de dopamine dans le cerveau obligeant le patient à penser ses mouvements qui étaient auparavant automatiques.

Les symptômes de la maladie diffèrent d’un patient à un autre. Parmi ces symptômes les plus connus on retrouve :

  • Une difficulté à initier les mouvements (akinésie) ;
  • Une tension importante des muscles (rigidité) ;
  • Des tremblements au repos.

Les traitements actuels ne  permettent pas de stopper la progression de la dégénérescence mais d’en limiter seulement les symptômes.

Cette année, l’association France Parkinson a voulu mettre l’accent sur l’importance de la médecine personnalisée dans la prise en charge de la maladie.

Vers une prise en charge personnalisée de la maladie de Parkinson

L’association France Parkinson a réalisé une enquête auprès de 111 malades et 195 proches pour connaître leur connaissance de la médecine personnalisée. Il en ressort que les patients ne connaissent pas la médecine personnalisée. . La médecine personnalisée est fondée sur une approche 4P, c’est-à-dire une médecine Personnalisée, Préventive,Prédictive et Participative.

Elle repose sur l’identification de facteurs biologiques prédictifs de l’évolution de la maladie et ainsi ajuster le traitement. Elle permet de mieux répondre aux défis posés par ces maladies qui sont plurielles. Cette approche apporte une prise en charge optimale individualisée.

L’enjeu majeur de la médecine personnalisée de ces prochaines années est l’identification de biomarqueurs. Les biomarqueurs sont des paramètres biologiques que l’on peut mesurer avec précision dans un échantillon biologique (sang, urines, tissu…).  Leur identification permet d’individualiser encore davantage la prise en charge des patients, notamment en prédisant la réponse du patient au traitement et les éventuels effets indésirables.

Pour les années 2019-2024, France Parkinson a décidé de soutenir un grand projet de recherche, (PRECISE-PD) avec un budget prévisionnel d’environ 3 millions d’euros. Ce projet porte sur la détermination de facteurs prédictifs d’évolution de la maladie. Coordonné par le Pr Jean-Christophe Corvol de l’hôpital Pitié-Salpêtrière (AP-HP) à Paris, ce projet sera dirigé avec la collaboration des centres experts Parkinson et des équipes du Canada et d’Angleterre.

Alexana A., Journaliste Scientifique.

– La prise en charge de votre maladie de Parkinson. HAS. Consulté le 11 Avril 2019.
– Journée mondiale Parkinson : vers l’identification de marqueurs prédictifs de l’évolution de la maladie. Le quotidien du médecin. Consulté le 11 Avril 2019.
– Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ? France Parkinson. Consulté le 11 Avril 2019.
Alexana Aloysius
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.