5 accidents domestiques courants à éviter pendant les fêtes

Dec 24, 2018 par

Mieux vaut prévenir que guérir. Cet adage qui s’applique tout au long de l’année est d’autant plus vrai pendant les fêtes de fin d’année durant lesquelles les risques d’accidents domestiques augmentent. Préparation des repas de fêtes, feux de cheminée, bougies décoratives, radiateurs ou chaudières qui fonctionnent au maximum, les conditions sont réunies pour que dans un moment d’inattention les accidents surviennent. Pour vous permettre de passer des fêtes en toute sécurité, nous avons dressé la liste des accidents domestiques les plus courants et les actions de prévention à mettre en place, ou, à défaut, les premiers gestes à effectuer en cas d’accident.

bougie : attention aux accidents domestiques

Coupure en ouvrant des huîtres

Si l’huître est un grand classique des repas de Noël, et du Jour de l’An, les coupures en ouvrant les huîtres le sont tout d’autant. Ces blessures au couteau, ou avec un objet pointu, sont souvent profondes à cause de la force mis par le cuisinier pour ouvrir l’huître.

Afin de limiter les risques, vous pouvez demander à votre poissonnier de vous les préparer. A défaut, investissez dans un gant en côte de maille et dans un couteau à huître (oubliez les couteaux à longue lame, adaptés pour découper la charcuterie, mais beaucoup plus dangereux pour ouvrir les huîtres).

Vous venez de vous couper en ouvrant une huître : appliquez une compresse en maintenant une pression sur la plaie. Si la plaie est profonde, rendez-vous dans un service d’urgence le plus proche de votre domicile.

Brûlures

Éloignez les enfants des sources de chaleur présentes dans votre cuisine (fours, plaques de cuisson, casseroles chaudes). Ne buvez pas de boisson chaude ou ne transportez pas de liquide chaud en tenant votre enfant dans les bras. La peau des enfants est très sensible : il suffit de 3 secondes pour qu’un enfant se brûle au 3ème degré avec un liquide à 60°C. Ne laissez pas de bougies allumées, de briquets ou d’allumettes à portée de main des enfants.

En cas de brûlure, passez immédiatement la plaie sous de l’eau fraîche pendant 15 min afin d’empêcher la propagation de la chaleur aux tissus adjacents. En cas de brûlure étendue, téléphonez immédiatement aux urgences ou rendez-vous dans le service d’urgence le plus proche de chez vous.

Intoxication au monoxyde de carbone

En France, les intoxications au monoxyde de carbone (CO) représentent la 1ère cause de mortalité accidentelle par toxique. Les causes les plus courantes d’intoxication au monoxyde de carbone sont : une mauvaise évacuation des produits de combustions, un mauvais entretien des appareils de chauffage (chaudières, poêles, chauffage d’appoint), ou une mauvaise ventilation des pièces.

La prévention de ce type d’intoxication passe par l’entretien de votre matériel de chauffage, la vérification du bon état de vos conduits de cheminée, le nettoyage des brûleurs de votre gazinière. En cas d’accident, aérez la pièce en ouvrant portes et fenêtres, faites évacuer la pièce, et appelez immédiatement les secours.

Obstruction des voies aériennes

L’obstruction des voies aériennes peut avoir des conséquences très graves et constitue une urgence vitale.

De nombreux accidents se produisent alors que les enfants sont en train de manger en courant, jouer ou manger, il faut apprendre ces règles aux enfants. Éloignez les petits objets ou petits aliments que des enfants seraient susceptible d’avaler. Enfin, surveillez un enfant lorsqu’il mange à table.

Si une personne, ou un enfant, est victime d’une obstruction des voies aériennes, la toux permet, en général, de dégager les voies aériennes. S’il y a une asphyxie, penchez la personne en avant, puis donnez-lui cinq grandes claques entre les omoplates avec la paume de la main. Si cette action ne fonctionne pas, passez à la manœuvre de Heimlich (voir ci-contre).

manoeuvre de Heimlich

Alcool

L’alcool augmente les comportements à risque. Il doit donc être consommé avec modération, même les soirs de fêtes.
Si vous pensez consommer de l’alcool lors des fêtes de fin d’année, prévoyez votre moyen de transport de retour ou une solution d’hébergement. N’oubliez pas, celui qui conduit est celui qui ne boit pas ! Si l’un de vos convives est victime d’un coma éthylique, allongez-le au sol en position latérale et prévenez les secours.

Santé sur le Net vous souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année, sans accidents domestiques bien évidemment !

Pierre M., Journaliste scientifique

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.