Les antibiotiques : agir contre l’antibiorésistance

Actualités

Rédigé par Pierre M. et publié le 25 septembre 2015

L’antibiorésistance est un problème majeur de santé publique. L’étude BURDEN sur l’impact de l’antibiorésistance en France, réalisée par l’Institut National de Veille Sanitaire, a été rendue publique par la Ministre de la Santé Madame Marisol Touraine.

Une menace nationale : l’antibiorésistance

Chaque année, en France, 160 000 personnes contractent une infection avec un germe multirésistant et 8% en meurent, soit 13 000 personnes. Pour lutter contre la multiplication des bactéries résistantes, le gouvernement souhaite mener un grand plan d’action avec pour objectif, d’ici à 2017, de réduire de 25% la consommation d’antibiotiques, et de passer sous le seuil des 10 000 décès par an imputables à l’antibiorésistance.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement souhaite privilégier un plan d’action en trois points :

  • le développement de la recherche, et de l’innovation sur l’antibiorésistance ;
  • la communication auprès du grand public, en poursuivant la sensibilisation sur l’utilisation des antibiotiques ;
  • encourager la recherche pour le développement de nouveaux antibiotiques.

Lire aussi“Les antibiotiques, c’est pas automatique”, et pourtant !

Antibiotiques : pénicillines, tétracyclines et macrolides

Entre 2000 et 2013, il y a eu une baisse de 10,7% de la consommation d’antibiotiques en France, avec toutefois une augmentation de 5,9% depuis 2010. Les antibiotiques les plus prescrits en ambulatoire (consultations en ville) sont les pénicillines à large spectre (23,7%), les tétracyclines (20,4%) et les macrolides (15,6%). En 2013, la France était à la 4ème place des pays européen les plus consommateurs d’antibiotiques, derrière la Belgique, la Roumanie et la Grèce.


Source :
ANSM