Les bienfaits des sels de régime

17 septembre 2021 par

Sel de régime, faux sels, substitut de sel, sel sans sodium… De quoi s ‘agit-il exactement ? Quels sont les bénéfices de ce type de sels ? Santé sur le Net fait le point sur les dernières données disponibles dans le domaine.

Sels de régime

Sels de régime, faux sel, sel de substitution : de quoi s’agit-il ?

Le faux sel ou sel de régime est obtenu par des procédés chimiques. Il est pauvre en chlorure de sodium et riche en chlorure de potassium. Le potassium, en plus de remplacer le sodium, a des effets protecteurs contre la pression artérielle. La saveur de ces sels de substitution est assez proche de celle du sel, avec un arrière-gout légèrement acide.

Ce type de sel est recommandé aux personnes devant suivre un régime « sans sel ». Il peut s’agir d’insuffisants cardiaques, rénaux ou hépatiques…  Les sels ne contenant absolument pas de chlorure de sodium sont vendus en pharmacies ou en parapharmacie. En supermarché, il est possible de trouver des sels de régime appauvri en chlorure de sodium.

Le sel « classique » est un produit naturel. Le sel est soit extrait de mines de sel, comme le sel rose de l’Himalaya, soit extrait de l’eau de mer, comme le sel de Guérande. Son composant majoritaire est le chlorure de sodium. Consommé en trop grande quantité, celui-ci a un impact négatif sur la santé : hypertension, maladies cardiovasculaires, ostéoporose

Le sel de régime en prévention des AVC ?

Récemment, un essai clinique a été mené en Chine chez des personnes ayant des antécédents d’AVC (Accident Vasculaire-Cérébral) ou bien ayant plus de 60 ans et souffrant d’hypertension artérielle. Les résultats ont été publiés dans le New England Journal of Medecine (NEJM), l’une des revues médicales les plus prestigieuses. Dans le premier groupe, les personnes disposaient d’un sel classique (100% de chlorure de sodium). Dans le second groupe, les personnes disposaient d’un sel contenant 75% de chlorure de potassium et 25% de chlorure de sodium.

Près de 21 000 personnes ont participé à cet essai. La moyenne d’âge des personnes était de 65,4 ans. 49,5% d’entre elles étaient des femmes. 72,6% avaient des antécédents d’AVC et 88,4% avaient des antécédents d’hypertension.

Les patients ont été suivis pendant près de 5 ans. Les résultats du groupe disposant du sel de régime, en comparaison au groupe disposant du sel « classique », ont montré de manière statistiquement significative :

  • Moins d’AVC
  • Moins d’évènements cardiovasculaires
  • Moins de décès

Dans le groupe ayant reçu du sel à base de chlorure de potassium, il n’y a pas eu d’effet indésirables liés à une potentielle hyperkaliémie.

Comment réduire sa consommation de sel ?

La dose quotidienne de chlorure de sodium ne devrait pas dépasser 5g par personne. Utiliser un substitut de sel peut s’avérer bénéfique pour diminuer la ration quotidienne de chlorure de sodium. Mais la majorité du sel que nous consommons ne provient pas du sel que nous ajoutons à nos plats !

Si vous souhaitez réduire de manière importante la consommation en sel, commencez par cuisiner le plus souvent possible et évitez les aliments transformés. C’est la meilleure façon de contrôler la quantité de sel que vous ingérez. Vous pouvez aussi remplacer le sel par des épices, du citron, des herbes, des oignons, de l’ail, de l’échalotte… pour donner du gout à vos plats !

À savoir ! Les comprimés effervescents contiennent une grande quantité de sel ! Lorsque cela est possible, privilégiez les comprimés secs ou les gélules.

Par ailleurs, la consommation d’un sel à base de chlorure de potassium ne doit pas se faire sans avis médical. En effet, des apports trop importants en potassium peuvent aussi avoir un effet néfaste sur la santé. Pensez à varier les différents types de sel pour une cuisine évasion !

Stéphanie LG, docteur en pharmacie

Sources
– Effect of salt substitution on cardiovascular events and death. nejm.org. Consulté le 17 septembre 2021.
Stéphanie LG.
Pharmacienne, Docteur en biologie des cancers
Spécialisée dans la médecine personnalisée et la recherche translationnelle.
Passionnée par l’actualité scientifique et la mise à disposition d’informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.