Pas de lien entre le gluten, le psoriasis et la dermatite atopique !

Sep 25, 2019 par

Les régimes sans gluten fleurissent un peu partout, tandis que l’intolérance au gluten ou la maladie cœliaque ne concernent qu’une petite proportion de la population. La consommation de gluten pourrait-elle être impliquée dans le développement de certaines maladies cutanées comme la dermatite atopique ? Une étude menée sur des infirmières américaines s’est penchée sur cette question, jusqu’ici peu explorée.

Panneau de signalisation devant du pain pour les intolérants au gluten

Gluten et maladies inflammatoires cutanées

Le lien entre la consommation de gluten et la maladie cœliaque ou intolérance au gluten est relativement bien connu du grand public. Mais la présence de gluten dans l’alimentation peut-elle avoir d’autres conséquences sur la santé, et notamment sur la santé de la peau ? Les liens entre la consommation de gluten et les maladies inflammatoires cutanées ont jusque-là été peu explorés.

Quelques études scientifiques ont suggéré une amélioration de l’état cutané des patients atteints de psoriasis, lorsqu’ils adoptaient une alimentation sans gluten. D’autres études ont observé une amélioration de la dermatite atopique avec un régime sans gluten.

Pour faire pleinement la lumière sur le lien possible entre le gluten et les maladies inflammatoires de la peau, des chercheurs américains ont mené une étude observationnelle auprès d’une cohorte d’infirmières.

Pas de lien avéré entre gluten, psoriasis et dermatite atopique

La consommation de gluten a été évaluée tous les 4 ans depuis 1991, grâce à des auto-questionnaires. Régulièrement, les participantes de l’étude ont été interrogées pour savoir si elles avaient reçu le diagnostic de certaines maladies :

Au total, l’étude a porté sur 85 185 femmes souffrant de psoriasis, 85 324 femmes de rhumatisme psoriasique et 63 443 femmes de dermatite atopique. Au cours de la période de suivi entre 1991 et 2015, 1 432 nouveaux cas de psoriasis ont été recensés, 262 de rhumatisme psoriasique et 403 de dermatite atopique.

Pour chacune de ces maladies, aucune augmentation significative de leur incidence ou de leur prévalence n’a été reliée à l’augmentation de la consommation alimentaire de gluten.

Pas d’éviction du gluten en cas de maladie cutanée

Bien que cette étude comporte plusieurs limites importantes (absence d’évaluation spécifique des femmes suivant un régime sans gluten, absence de sérologies de la sensibilité au gluten), cette étude met en évidence que la présence de gluten dans l’alimentation ne peut pas être associée au développement de maladies cutanées (psoriasis, dermatite atopique) ou rhumatismales (rhumatisme psoriasique).

La proportion de gluten dans l’alimentation ne semble par ailleurs pas liée à la sévérité de ces maladies. Ces résultats sont en concordance avec les recommandations actuelles de prise en charge du psoriasis ou de la dermatite atopique. Dans les deux cas, l’éviction du gluten n’est pas préconisée, de même qu’aucune éviction alimentaire, à moins qu’une allergie ou une intolérance aient été médicalement diagnostiquées.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Gluten intake and risk of psoriasis, psoriatic arthritis and atopic dermatitis among US women. Drucker, A.M. and al. 2019. J. Am. Acad. Dermatol. doi: 10.1016/j.jaad.2019.08.007. Journal of the American Academy of Dermatology. Consulté le 23 septembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.