L’influence de l’e-cigarette sur le tabagisme des jeunes

Feb 24, 2020 par

Selon Tabac Info Service, un jeune de 15 à 19 ans sur trois fume et, entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux fume. Les jeunes sont donc fortement concernés par le tabagisme. Alors qu’elle est souvent considérée comme une aide au sevrage tabagique chez les sujets plus âgés, quelle est l’influence de la cigarette électronique sur le tabagisme des jeunes ? Une récente enquête menée auprès de jeunes Français a tenté de répondre à cette question.

Tabagisme vs cigarette électronique

Pour étudier l’impact de l’utilisation de la cigarette électronique sur le tabagisme chez les jeunes, une enquête a été menée en 2017 auprès de 39 115 jeunes de 17 ans dans le cadre de l’enquête sur la santé et les comportements. Cette enquête est réalisée lors des journées d’appels de préparation à la défense, organisées par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, qui ont lieu chaque année lors de la journée défense et citoyenneté.

Sur l’ensemble des jeunes ayant participé à l’enquête, 59 % avaient déjà expérimenté le tabac, et 52,4 % la cigarette électronique. La première expérimentation avait eu lieu en moyenne à 15,1 ans pour le tabac et 15,4 ans pour l’e-cigarette. Alors que 44,8 % des jeunes déclaraient avoir expérimenté les deux produits, seulement 33,5 % n’avaient jamais testé l’un ou l’autre. Au niveau de la fréquence d’utilisation, 25,1 % des jeunes déclaraient fumer quotidiennement, mais seulement 1,9 % utilisent la cigarette électronique tous les jours.

La cigarette électronique pour limiter le tabagisme régulier

Pour aller plus loin, les jeunes qui fumaient quotidiennement du tabac et qui avaient testé la cigarette électronique avant ou au cours de la même année ont été comparés avec les jeunes qui n’avaient pas l’expérience de l’e-cigarette. Cette analyse a révélé que l’expérience de la cigarette électronique était associée à un risque réduit de transition vers un tabagisme régulier au quotidien. Cette réduction du risque variait de 34 à 38 % selon les paramètres sociodémographiques, familiaux, les autres consommations et la scolarité. Cette relation se vérifiait toujours lorsque l’analyse se limitait aux jeunes ayant expérimenté la cigarette électronique avant le tabac.

L’ensemble de ces données révèlent plusieurs particularités françaises, par rapport aux données disponibles dans les pays anglo-saxons :

  • La consommation de tabac chez les jeunes est plus fréquente en France ;
  • L’usage et la promotion de la cigarette électronique y sont plus encadrés ;
  • Les cigarettes électroniques délivrant des doses élevées de nicotine ne sont pas autorisés en France.

Des particularités françaises à prendre en compte

Ces données soulignent l’importance de mener des études nationales sur le tabagisme, pour mieux prendre en compte les spécificités françaises en la matière. L’influence de la cigarette électronique sur le tabagisme apparait également différente selon l’âge.

Cette enquête dresse un état des lieux du tabagisme et de l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes de 17 ans. Même si l’e-cigarette reste encore peu utilisée par cette tranche d’âge, elle peut permettre de réduire le risque de tabagisme régulier quotidien, qu’elle ait été testée avant ou après le tabac.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Does e-cigarette experimentation increase the transition to daily smoking among young ever-smokers in France? NCBI. Consulté le 24 février 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.