Cancer de l'endometre

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

diagnostic
Un cancer de l’endomètre peut être recherché devant la présence de certains symptômes, notamment des saignements vaginaux après la ménopause ou en dehors des menstruations.

Les investigations sont poursuivies par la réalisation d’une échographie pelvienne afin de mettre en évidence une potentielle hypertrophie

(épaississement de l’endomètre). En cas d’hypertrophie détectée, une biopsie (prélèvement d’un échantillon d’endomètre pour l’analyser) est effectuée. C’est l’examen en laboratoire d’anatomopathologie de l’échantillon d’endomètre qui permet de confirmer le diagnostic du cancer de l’endomètre.

D’autres examens d’imagerie (IRM) sont pratiqués afin de déterminer le type de cancer, sa sévérité, la profondeur de la tumeur dans la paroi utérine, son éventuelle extension à d’autres tissus voisins ou plus éloignés.

Quel traitement

Le traitement à mettre en place dépend de chaque situation, autrement dit des caractéristiques du cancer. Afin de prendre la meilleure décision possible pour le patient, une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) est organisée. Elle regroupe un ensemble de médecins de spécialités différentes afin de statuer sur le traitement le plus adapté.

Il existe 4 types de traitement pour un cancer de l’endomètre :

La chirurgie

C’est le traitement principal. Cette méthode est généralement employée pour les tumeurs localisées ou localement avancées (c’est-à-dire limitées au corps de l’utérus, à l’utérus ou aux organes à proximité).  Elle implique une ablation de l’utérus, des ovaires et des trompes. On parle d’hystérectomie totale avec salpingo-ovariectomie bilatérale.

A noter que l’hystérectomie entraîne à long terme un risque d’incontinence urinaire et de prolapsus (ou descente) vaginal. Par ailleurs, le retrait des ovaires chez une femme non ménopausée entraînera les manifestations de la ménopause (bouffées de chaleur, sautes d’humeur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale, etc.).

La radiothérapie

Le plus souvent, la radiothérapie est utilisée en complément de la chirurgie (généralement après). Elle est employée seule lorsque la patiente ne peut pas être opérée ou pour certaines tumeurs plus étendues. Par ailleurs, la radiothérapie est utilisée selon deux techniques associées ou non : la curiethérapie (radiothérapie interne) ou la radiothérapie externe. Une curiethérapie pet être réalisée à l’occasion d’une hospitalisation d’environ 1 semaine ou en ambulatoire à raison de plusieurs fois par semaine. Elle consiste à placer la source radioactive au plus près de la tumeur via l’installation préalable de cathéter. La radiothérapie externe consiste à irradier la région concernée grâce à un appareil qui émet des rayons X. Cette dernière nécessite plusieurs séances quotidiennes réparties sur plusieurs semaines en ambulatoire. La radiothérapie externe peut entraîner divers effets indésirables à court terme (mictions douloureuses, diarrhée, brûlures) et à long terme (fragilité intestinale, besoins d’uriner plus fréquents, libido diminuée).

La chimiothérapie

Dans certains cas, la chimiothérapie peut être proposée pour compléter le traitement de certaines tumeurs localisées ou localement avancées. C’est, en effet, le traitement de référence des tumeurs avancées, particulièrement en cas de métastases. Elle peut être associée avec la radiothérapie ou l’hormonothérapie. Les effets indésirables les plus fréquents sont : la chute des cheveux, les nausées et vomissements, la fatigue, la diminution des cellules sanguines.

L’hormonothérapie

Une hormonothérapie repose sur le blocage des hormones qui stimulent la croissance tumorale. Cette dernière peut engendrer des bouffées de chaleur, des nausées, des troubles vaginaux, etc.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Cancer de l’endomètre : les traitements. Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Consulté le 16 Juillet 2019.
– Le cancer de l’endomètre. Institut national du cancer. Consulté le 16 août 2019.
– Le cancer de l’endomètre. Le manuel MSD. Consulté le 16 août 2019.