Péricardite

octobre 2021 par

coeur en forme et un atteint d'une péricardite

Une péricardite est une inflammation du péricarde, le feuillet de protection du cœur. Un épanchement péricardique peut être associé. La cause est plus souvent infectieuse, mais parfois inconnue ou liée à une autre pathologie ou une bactérie. Une péricardite est caractérisée par la présence d’une douleur thoracique subite et intense, associée à d’autres symptômes comme de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue, des palpitations, etc. Le diagnostic repose sur l’examen physique du patient, associé à des examens complémentaires (scanner, analyses sanguines, ECG, etc.). La prise en charge du patient implique généralement son hospitalisation afin de lui administrer des traitements anti-inflammatoires et antalgiques pour le soulager. Le retrait chirurgical du péricarde est proposé en cas d’inefficacité des traitements médicamenteux. Selon la cause, des traitements supplémentaires sont prescrits.

Définition et symptômes d’une péricardite

Qu’est-ce que c’est ?

Le cœur (ou myocarde) est recouvert d’une membrane protectrice, le péricarde. Celle-ci est composée de deux feuillets, l’un interne, l’endocarde et l’autre externe, l’épicarde. L’endocarde et l’épicarde sont séparés par quelques millimètres de liquide qui assurent le rôle de lubrifiant.

On parle de péricardite en cas d’inflammation du péricarde. Il existe deux types de péricardite : sèche ou liquidienne.

Une péricardite sèche se traduit par une inflammation des deux enveloppes qui compose le péricarde, sans épanchement péricardique. Elles sont irritées et ne glissent pas correctement l’une sur l’autre pour permettre les mouvements du cœur. Le frottement des deux feuillets l’un sur l’autre, lors de la respiration ou des battements cardiaques est douloureux.

femme ayant une péricardite

Une péricardite liquidienne est caractérisée par la présence d’un épanchement péricardique, autrement dit la présence de liquide entre les deux feuillets. L’épanchement entraîne un risque de compression du cœur, ce qui gêne son fonctionnement. Lorsque la péricardite évolue depuis un certain temps, le péricarde peut devenir plus rigide. On parle de péricardite constrictive, car le cœur est enserré dans une coque calcifiée.

Enfin, on distingue les péricardites aigües des péricardites chroniques. Les péricardites aigües se manifestent suite à une infection ou pathologie, tandis qu’on parle de péricardites chroniques lorsqu’une ou plusieurs inflammations surviennent après la première.

La péricardite concerne entre 3 et 30 individus pour 100 000 habitants européens par an. Elle représente environ 5% des douleurs thoraciques admises aux urgences.

Les causes de péricardites sont multiples.

L’origine d’une péricardite est souvent infectieuse, suite à une infection virale, relativement bénigne, comme une grippe ou un rhume. Quelques fois, elle est due à une bactérie, à un champignon ou à un parasite. On parle de péricardite idiopathique lorsque l’origine est inconnue.

Enfin, dans certains cas, la péricardite survient suite à une première pathologie (lupus, infarctus du myocarde, insuffisance rénale) ou à un traitement par chirurgie ou radiothérapie.

Quels symptômes ?

Les manifestations d’une péricardite sont diverses. Pour les péricardites aigües, les symptômes rappellent une grippe ou une infection virale :

  • Douleurs dans la poitrine toujours présente. Les douleurs augmentent lors d’inspirations et expirations profondes. Elles surviennent brutalement et sont intenses. Elles peuvent irradier dans les cervicales, la mâchoire ou les membres supérieurs.
    La douleur peut être confondue avec celle d’un infarctus du myocarde. À la différence, qu’elle a tendance à s’aggraver lorsque le patient s’allonge, mange, tousse ou respire profondément.
  • Fièvre modérée avec frissons;
  • Transpiration;
  • Douleurs musculaires et articulaires ;
  • Essoufflement ;
  • Palpitations.

Les manifestations d’une péricardite chronique peuvent être :

  • Fatigue ;
  • Maux de tête ;
  • Difficultés respiratoires ;
  • Œdèmes ;
  • Insuffisance cardiaque.

À noter ! Dans environ 10 à 15% des cas, la péricardite est associée à une atteinte du myocarde (muscle cardiaque). On parle de myopéricardite.

Si la pression sur le cœur est trop importante, il existe un risque de tamponnade cardiaque. Cette affection est potentiellement mortelle. C’est une urgence vitale.

Le pronostic d’une péricardite dépend de sa cause. Dans la majorité des cas, lorsque l’affection est idiopathique ou d’origine virale, le patient récupère totalement en 1 à 3 semaines. La guérison peut demander plus de temps lorsqu’il y a des complications ou des récidives. Lorsqu’un cancer a atteint le péricarde, la survie est estimée à un peu plus d’un an.

Diagnostic et traitement d’une péricardite

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’une péricardite est clinique dans un premier temps. Le médecin procède à une interrogation et un examen physique du patient. A l’auscultation, le médecin entend des bruits cardiaques très caractéristiques appelés « frottements péricardiques » comparables à des pas dans la neige.

Avis médical

Le diagnostic est confirmé et les éventuelles complications recherchées par la réalisation d’examens complémentaires :

  • Une analyse sanguine ;
  • Un électrocardiogramme ou ECG . Cet examen permet d’enregistrer l’activité cardiaque via diverses électrodes placées sur le corps ;
  • Une échographie du cœur est un examen rapide qui permet de détecter un épanchement péricardique ;
  • Un scanner ou IRM pour identifier un épaississement du péricarde indiquant que le cœur est en souffrance.

Parfois, une ponction péricardique est nécessaire pour prélever et analyser le liquide présent entre les deux feuillets. Pour cela, le médecin insère une aiguille fine dans le thorax jusqu’au péricarde. L’aspect du liquide obtenu (clair lorsque viral ou purulent si microbien) et son analyse permettent d’orienter sur le traitement le plus efficace.

Quel traitement ?

La prise en charge symptomatique d’une péricardite consiste à réduire l’inflammation du péricarde et à diminuer la quantité de liquide présente entre les deux feuillets.

Généralement, la péricardite est traitée grâce à la colchicine ou aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine et ibuprofène) par voie orale. La colchicine permet également de diminuer les risques de récidive. Dès que la douleur et l’inflammation sont soulagées, la posologie est diminuée. Parfois, et uniquement lorsque la cause infectieuse est écartée, un corticoïde (prednisone) est prescrit. Ce médicament permet de réduire l’inflammation, et par extension la douleur, cependant le risque de récidive est augmenté.

Parfois, la douleur est tellement intense que la prescription d’opioïde (morphine) est nécessaire.

La ponction péricardique, réalisée sous anesthésie locale, peut aussi être utilisée pour soulager la compression du cœur en diminuant la quantité de liquide qui l’entoure.

À savoir ! L’évolution d’une péricardite bénigne, sans traitement, est favorable mais les risques de récidives sont élevés. 

La cause de l’affection doit également être traitée. Le traitement est alors dépendant de cette dernière :

  • Augmentation de la fréquence des dialyses en cas d’insuffisance rénale ;
  • Antibiotique et drainage du pus lorsque la cause est d’origine bactérienne. Le drainage du péricarde consiste en l’insertion d’un cathéter dans l’espace péricardique afin d’évacuer le liquide ;
  • Traitement de radiothérapie ou chimiothérapie pour un cancer ;
  • Arrêt du médicament responsable de la péricardite.

Un traitement chirurgical peut aussi être proposé pour retirer un fragment de péricarde via une petite incision réalisée sous le sternum. Pour cela, un tube est inséré dans l’espace péricardique, on parle de péricardotomie sous-xyphoïdienne. L’ablation est effectuée sous anesthésie locale.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– La péricardite. institutcardiovasculaire.be. Consulté le 28 septembre 2021.
– Péricardite aiguë. larevuedupraticien.fr. Consulté le 28 septembre 2021.
– Péricardite aiguë. msdmanuals.com. Consulté le 28 septembre 2021.
– Péricardite. larousse.fr. Consulté le 28 septembre 2021.
– Péricardite. chuv.ch. Consulté le 28 septembre 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.