examen-echocardiographie-medical

Déroulement de l'examen

Préparation et précautions

deroulement-examen-echocardiographieIl n’existe pas de précaution particulière liée à l’échocardiographie. Il n’est pas demandé d’être à jeun. L’examen ne nécessite ni anesthésie ni hospitalisation. Il est totalement indolore.

Avant de se rendre à l’examen, il faut bien vérifier que les papiers suivants sont prêts :

  • L’ordonnance ;
  • Le courrier remis par le médecin prescripteur ;
  • La liste des traitements en cours ;
  • Le dossier radiologique (scanner, radiographie, etc.)
  • Les résultats des précédents examens du cœur (ECG, épreuve d’effort, etc.).

L’examen

Une échocardiographie dure en moyenne 30 minutes. L’examen est indolore et inoffensif (puisqu’il n’utilise pas de rayons X). L’hospitalisation du patient est inutile et une anesthésie n’est pas nécessaire. Elle est réalisée par un radiologue ou un cardiologue.

Avant de procéder à l’examen en lui-même, le médecin procède à un interrogatoire sur l’état de santé du patient, et sur les traitements passés et en cours. Il est important que le patient puisse lui signaler toute prise médicamenteuse.

Le patient est ensuite invité à s’allonger sur la table d’examen, sur le côté gauche. Le médecin lui applique un gel cutané au niveau du thorax afin de favoriser la bonne transmission des ultrasons. Il place ensuite la sonde au contact de la peau et la déplace sur le thorax en exerçant de légères pressions. Il peut éventuellement demander au patient de changer de position ou d’arrêter de respirer quelques instants.

Les échos des ultrasons sont enregistrés sur un ordinateur qui les convertit en images dynamiques que l’on peut visualiser sur un écran. Le médecin enregistre les images utiles pour certaines mesures (par exemple pour mesurer l’épaisseur d’une paroi).

À noter ! Cet examen existe sous deux autres formes :

  • Echocardiographie doppler trans-oesophagienne. Le principe est le même que l’électrocardiographie trans-thoracique sauf que la sonde n’est pas externe mais associée à un endoscope (tube souple muni d’une caméra miniature) introduit dans l’œsophage par la bouche. La qualité d’image est meilleure, notamment pour les structures en arrière du cœur. L’introduction de la sonde nécessite une anesthésie locale de la gorge voire une légère sédation. Dans ce cas, le patient doit se présenter à jeun ;
  • Echocardiographie doppler de stress. Cet examen est prescrit en cas de suspicion d’angine de poitrine ou pour évaluer l’état du muscle cardiaque après un infarctus du myocarde. Elle repose sur l’évaluation de la qualité de la contraction du muscle cardiaque dans deux situations : au repos, puis en effort physique, et enfin en phase de récupération.

Les suites de l’examen

Les échos produits par les ultrasons, lors de l’échocardiographie, sont enregistrés par un ordinateur qui va les convertir en images exploitables. Les clichés sont ensuite visionnés sur l’écran par le médecin qui enregistre les images sur lesquelles il prévoit de mesurer certains paramètres.

Le médecin interprète les résultats, puis les explique au patient. Il s’agit d’une première approche puisque le médecin envoie par la suite son compte-rendu d’examen au patient ainsi qu’au médecin prescripteur. Il peut, en fonction des résultats, prescrire des examens complémentaires si besoin.

L’examen n’entraîne aucun effet indésirable. Une surveillance n’est donc pas nécessaire après l’examen. Le patient peut reprendre ses activités habituelles immédiatement.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Echocardiographie. LE MANUEL MSD. Consulté le 13 avril 2020.
– Comment se déroule un écho-doppler cardiaque ?. AMELI. Consulté le 13 avril 2020.