Le déroulement de l'examen d'une tomographie

Précautions

Lors de la prise de rendez-vous pour une tomographie par émission de positrons, il est conseillé d’avoir l’ordonnance du médecin prescripteur sous les yeux afin de formuler une demande claire.

La durée de l’examen varie selon l’organe étudié, il est donc préférable de se renseigner au préalable.

Il faut préciser tous traitements en cours à l’interlocuteur afin de vérifier leur compatibilité avec l’examen.

Cet examen est contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement.

Préparation

Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour une tomographie. Il faut cependant bien vérifier avant de se rendre à l’examen. Il peut être demandé au patient de ne pas consommer d’alcool, de caféine, de tabac ou toute autre substance pouvant altérer le fonctionnement cérébral.

Pour l’examen, il faut retirer tous les bijoux ou vêtement métallique. Il est conseillé de prévoir une légère collation pour l’après examen.

Avant de se rendre au rendez-vous, il faut se munir :

  • De l’ordonnance du médecin prescripteur ;
  • Des ordonnances précisant les traitements en cours ;
  • Des résultats d’éventuels examens (prise de sang, radiographie, échographie, scanner, IRM, etc.) ;
  • Du compte-rendu d’une éventuelle intervention chirurgicale.

Déroulement de l’examen

Une fois les formalités administratives terminées, une consultation avec un médecin nucléaire a lieu. A cette occasion, le déroulement de l’examen est expliqué, et une vérification des contre-indications possibles est réalisée.

Un manipulateur en électroradiologie prend ensuite le relais en posant au patient une voie d’abord veineuse. L’injection du produit faiblement radioactif est effectuée. Généralement, le produit est bien supporté, et les effets secondaires sont très rares.

Il faut attendre environ 1 heure au calme et sans activité dans une salle d’attente radioprotégée (ne laissant pas passer les rayonnements ionisants) avant de pouvoir pratiquer l’examen. Le produit injecté met, en effet, entre 30 minutes et 1 heure avant d’atteindre le site (os, cœur, reins, etc.) à examiner. Durant l’attente, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, environ 1 litre d’eau. A noter qu’il est possible d’uriner juste avant l’examen dans les toilettes réservées aux patients injectés.

Après le temps nécessaire à la fixation du produit sur l’organe suffisant, le patient est installé sur la table d’examen. L’équipe médicale prend place derrière une vitre de radioprotection. Les diverses images de l’examen se pratiquent en position allongée pendant une vingtaine de minutes. La caméra se déplace de part et d’autre du patient qui doit rester immobile et respirer calmement.

Selon la partie du corps observée, il peut être demandé au patient de réaliser certaines activités, par exemple des tâches mentales afin de stimuler l’activité cérébrale.

Les informations recueillies par la caméra sont numérisées sur un écran d’ordinateur permettant leur interprétation.

Suites de l’examen

Après l’examen, le médecin peut communiquer les premiers résultats oralement au patient. Ce dernier peut quitter le service et reprendre immédiatement ses activités habituelles.

Le compte-rendu et les clichés de l’examen sont directement envoyés au médecin prescripteur qui expliquera les résultats en détails au patient à l’occasion d’une consultation prévue à cet effet.

A noter ! Dans les heures qui suivent l’examen, le patient est susceptible de délivrer à son entourage de très faibles doses de rayonnement. Il n’y a aucun risque, même pour les enfants ou les femmes enceintes.

Enfin, il est conseillé de boire abondamment dans la journée afin d’éliminer le produit injecté.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Tomographie par émission de positrons (TEP). . LE MANUEL MSD. Consulté le 28 janvier 2020.
– Déroulement d’une scintigraphie. AMELI. Consulté le 28 janvier 2020.