Echantillons de tubes à essai de sang qui sont en pleine coagulation

Les troubles de la coagulation

Globules rouges dans les veines pour la coagulationIl est fondamental pour l’organisme que la coagulation du sang soit parfaitement contrôlée. En effet, il faut absolument éviter deux types de situations opposées, mais tout aussi dangereuses :

  • Une coagulation sanguine excessive, qui peut entraîner l’obstruction de vaisseaux sanguins initialement non lésés ;
  • Une coagulation sanguine insuffisante, qui peut être à l’origine d’un saignement important suite à une blessure minime.

Les anomalies dans le contrôle de la coagulation sanguine sont appelées des troubles de la coagulation. Ces troubles peuvent résulter de dysfonctionnements à plusieurs niveaux :

  • Au niveau des vaisseaux sanguins ;
  • Au niveau des plaquettes sanguines, notamment lorsque le taux sanguin de plaquettes est inférieur aux valeurs normales ;
  • Au niveau des facteurs de coagulation, en cas de déficit en un ou plusieurs facteurs de coagulation.

Il existe différents troubles de la coagulation, dont la cause peut être :

  • Héréditaire, les plus fréquents étant les hémophilies, caractérisées par un déficit en facteurs de la coagulation. Il existe deux types d’hémophilie selon le facteur de coagulation déficitaire :
    • L’hémophilie A, la plus fréquente, correspond à un déficit en facteur VIII ;
    • L’hémophilie B, plus rare, correspond à un déficit en facteur IX ;
  • Secondaire à un autre problème de santé, tel que :
    • Un déficit ou une carence en vitamine K (vitamine essentielle pour la fabrication des facteurs de coagulation) ;
    • Une maladie du foie (les facteurs de coagulation sont fabriqués par le foie), comme une hépatite ou une cirrhose ;
    • Une coagulation intravasculaire disséminée (atteinte grave, marquée par une hyper-coagulation avec la formation de caillots sanguins un peu partout dans l’organisme épuisant les capacités du système d’hémostase et provoquant ainsi de multiples saignements), qui accompagne certaines pathologies graves (cancer, infection, complication de la grossesse…) ;
    • La formation d’anticoagulants dans la circulation sanguine (anticorps ciblant un facteur de coagulation ou les plaquettes) dans le cadre de maladies auto-immunes.

Les hémophilies sont des maladies génétiques, provoquées par différentes anomalies génétiques. La majorité des hémophiles sont masculins. L’hémophilie se traduit dès l’enfance par des saignements excessifs (au niveau des gencives, en cas de plaie ou de piqûre…) ou la formation d’ecchymoses. L’importance du déficit en facteur de coagulation définit la gravité de l’hémophilie (légère, modérée ou sévère). Le traitement repose sur des transfusions régulières de médicaments dérivés du sang, pour compenser le déficit en facteur de coagulation.

À savoir ! Il existe d’autres déficits en facteurs de coagulation, plus rares que les hémophilies A ou B.