Foie humain vue au scanner

Diagnostic et traitement

Docteur en blouse blanche en contexte hospitalierQuel diagnostic ?

Un angiome est généralement découvert fortuitement à l’occasion d’un bilan de contrôle ou d’un examen pour une autre pathologie. Souvent, c’est lors d’une échographie abdominale que l’angiome est identifié. Lorsque le foie est sain et l’angiome inférieur à 3 centimètres, les investigations s’arrêtent là. Aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

En effet, le diagnostic d’un angiome hépatique dépend du contexte clinique, de la taille de la lésion, et de son apparence à l’échographie. Chez un individu sans antécédent de cancer ou de pathologie chronique du foie, le diagnostic échographique est suffisant.

En revanche, en cas d’angiome atypique ou en cas de pathologie hépatique sous-jacente (cancer du foie ou cirrhose par exemple) d’autres examens sont nécessaires :

  • Échographie ;
  • Scanner ;
  • TDM (Tomodensitométrie) ;
  • IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui est la méthode la plus précise ;
  • Biopsie.

Quel traitement ?

Un angiome du foie non compliqué ne nécessite aucun traitement, ni même une surveillance particulière.

Lorsque l’angiome provoque des symptômes, une embolisation artérielle peut être proposée. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à obstruer l’artère impliquée pour priver l’angiome d’oxygène. Dans d’autres cas, une corticothérapie peut s’avérer efficace. La chirurgie est, en revanche, très rarement proposée pour un angiome du foie.

À savoir ! L’alimentation n’a aucune incidence sur l’évolution d’un angiome du foie. Cependant, il est toujours intéressant d’avoir une alimentation équilibrée et riche en fruits et en légumes afin de préserver son foie et son état de santé général.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Tumeur bénigne du foie. Société Nationale Française de Gastro-Entérologie. Consulté le 9 juin 2019.
– Hémangiomes hépatiques. MSD Manuel. Consulté le 11 juin 2019.