Chef d'équipe noir brief son équipe dans la salle de réunion malgré aphasie

Diagnostic, cause et traitement

Jeune femme blonde docteure pensive réfléchie douteuse a cause de aphasieQuel diagnostic ?

Le diagnostic de l’aphasie est tout d’abord clinique. En effet, le médecin peut rapidement mettre en évidence la cause des troubles de la communication en parlant avec son patient et en lui posant quelques questions. Par ailleurs, le médecin écarte toutes les autres causes possibles à l’origine des troubles du langage, dont les problèmes d’audition, de vision, des troubles musculaires et nerveux, ou une dysarthrie.

À savoir ! La dysarthrie est un trouble de l’élocution qui affecte les nerfs et les muscles qui contrôlent la capacité à prononcer des sons et des mots.

Le médecin évalue, entre autres, la fluidité d’élocution de son patient en regardant si la prise de parole est difficile, si le patient à du mal à trouver les mots, à nommer des objets et à répéter des phrases. Il vérifie également la compréhension en demandant, par exemple, d’écrire ou de parler à voix haute.

Des examens de la fonction cérébrale peuvent être réalisés par un neuropsychologue ou un orthophoniste pour compléter le diagnostic.

Enfin, des examens d’imagerie, une TDM (tomodensitométrie) ou une IRM (imagerie par résonnance magnétique) sont effectués afin de déterminer la lésion cérébrale en cause dans l’aphasie.

Le pronostic dépend :

  • De la cause, la taille et la localisation de la lésion cérébrale ;
  • Du degré de perturbation du langage ;
  • De la réponse au traitement instauré ;
  • De l’âge, de l’éducation et de l’état de santé générale de l’individu.

En général, et lorsque la cause est traitable, les enfants de moins de 8 ans récupèrent la capacité à utiliser le langage, même en cas de lésions cérébrales sévères. Dans la majorité des cas, les patients récupèrent essentiellement dans les 3 premiers mois de traitement, cependant leur état peut continuer à s’améliorer jusqu’à un an après l’instauration du traitement.

Quel traitement ?

Le traitement d’une aphasie dépend de sa cause. Ainsi, certaines vont être traitées très efficacement, par exemple en cas d’œdème cérébral, un corticoïde permet de le réduire et donc d’améliorer le langage.

Une prise en charge orthophonique peut également être très utile au patient, notamment quand l’aphasie n’est pas progressive et survient brutalement. Plus la thérapie intervient tôt, meilleurs sont les résultats chez le patient.

À noter qu’il n’existe pas de médicaments agissant directement sur les troubles du langage. Une fois la cause de l’aphasie traitée, les seuls traitements disponibles sont ceux capables d’améliorer l’humeur du patient.

Lorsque le patient ne récupère pas ses compétences linguistiques de base, des outils sont mis à sa disposition pour faciliter la communication, par exemple un tableau avec des images ou des symboles, ou un ordinateur adapté.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Aphasie. Le manuel MSD – version pour le grand public. Consulté le 25 septembre 2019.
– L’aphasie, c’est quoi ? Service de neuropsychologie et de neuro-réhabilitation. Consulté le 25 septembre 2019.
– Les aphasies. Association québécoise des personnes aphasiques. Consulté le 25 septembre 2019.