Le cerveau, lieu des traumatismes crâniens

Prise en charge d'un traumatisme crânien

Le choc initial à l’origine du traumatisme crânien peut provoquer un trouble de la conscience, pouvant aller d’une simple perte de connaissance à un coma profond. Sans soins immédiats, un traumatisme crânien peut rapidement mettre en jeu le pronostic vital du patient.

Dans tous les cas, une hospitalisation en service de soins intensifs est indispensable pour assurer les soins suivants :

  • Une réanimation pour garantir le fonctionnement des organes vitaux ;
  • L’administration de médicaments sédatifs et antalgiques ;
  • Une chirurgie si nécessaire ;
  • La pose d’une dérivation ventriculaire externe, en cas d’épanchement liquide dans le crâne et/ou d’hypertension intracrânienne ;
  • La mesure de la pression intracrânienne ;
  • Le traitement adapté de toutes les complications possibles.

Après cette première phase de prise en charge, les patients sont généralement suivis par des équipes pluridisciplinaires, spécialisées en rééducation et en réadaptation. Le suivi d’un traumatisme crânien ne peut s’envisager que sur le long terme et en impliquant l’entourage du patient.