Le décollement de rétine est une maladie ophtalmique rare causant des troubles de la vision d’un seul œil. Cette maladie est considérée comme une urgence chirurgicale relative, c’est-à-dire devant être opérée dans les 24 à 48 heures suivant le diagnostic.

Le décollement de rétine peut mener à une cécité s’il n’est pas traité à temps. Il touche 1 à 2 personnes sur 100 000 en France, chaque année. Les personnes les plus touchées sont les diabétiques et les myopes âgés de 45 à 60 ans. Il est important d’en connaître les symptômes afin de consulter rapidement un ophtalmologiste.


examen pour diagnostiquer un décollement de rétine

Description de la rétine

anatomie de l'œilLa rétine est l’organe neurosensoriel de l’œil. C’est une membrane fine de 0.5 mm d’épaisseur qui tapisse le fond du globe oculaire.

Elle est composée de deux feuillets, un externe et un interne. Le feuillet interne ou neuroépithélium est tapissé de cellules nommées photorécepteurs (cônes et bâtonnets) qui permettent de capter la lumière, les couleurs. Le feuillet externe ou épithélium pigmentaire sert à la nutrition et au support du feuillet interne.

La rétine joue un rôle dans la transformation de l’information lumineuse en information électrique qui sera ensuite envoyée au cerveau via le nerf optique.
Ces informations captées par les photorécepteurs sont dirigées vers le système visuel cérébral qui va ensuite reconstituer l’image à partir d’influx nerveux, nous permettant de voir.

Causes du décollement de rétine

Schéma : décollement de rétineLe décollement de rétine correspond au clivage entre les deux feuillets de la rétine, c’est-à-dire la création d’un espace entre ces deux structures normalement collées. L’espace créé se remplit de liquide. Plus le liquide s’infiltre entre les deux feuillets et plus le décollement se poursuit. La séparation des deux feuillets continue au fur et à mesure que le liquide occupe cette cavité.

Dans 99 % des cas, une déchirure de la rétine est responsable de l’entrée de liquide intraoculaire entre le neuroépithélium et l’épithélium pigmentaire. Ce petit orifice dans la rétine, laisse le passage au liquide intraoculaire qui n’a normalement pas de raison d’y accéder.

Facteurs de risque

Les facteurs augmentant le risque de décollement de rétine sont :

  1. La myopie: plus elle est importante et plus le risque augmente. Cela s’explique par le fait que l’œil est plus fin et donc qu’une déchirure de la rétine peut plus facilement se produire ;
  2. Le diabète: à cause de l’excès de glucose (sucre), il a tendance à endommager la rétine (rétinopathie diabétique).
  3. L’âge supérieur à 40 ans ;
  4. L’hypertension artérielle sévère : qui augmente la pression dans les vaisseaux rétiniens et augmente ainsi la probabilité de décollement de rétine;
  5. En cas de traumatisme oculaire : un choc important directement dans les yeux peut produire un décollement rétinien ;
  6. Les antécédents personnels et familiaux ayant subi un décollement de rétine.

Symptômes

L’apparition d’un décollement de rétine est le plus souvent soudain et indolore. L’œil est blanc et le patient ne ressent aucune douleur de l’œil. De plus, la maladie ne touche qu’un seul œil.

Les signes alertant sur un décollement de rétine sont :

  1. L’apparition d’un voile noir sur l’ensemble ou une partie du champ visuel de l’œil concerné ;
  2. L’apparition dans le champ visuel d’un éclair lumineux, souvent bleuté. Il est fixe, toujours au même endroit, y compris lorsque les yeux sont fermés ;
  3. Des déformations de l’image : les lignes droites deviennent courbées ;
  4. Une vision floue ou embuée, sensation de brouillard ;
  5. L’atteinte ne concerne qu’un seul œil.

En cas d’apparition soudaine de n’importe quel signe diminuant brusquement le champ visuel ou la vision, il est conseillé de consulter le plus rapidement possible un ophtalmologiste.

A savoir ! La survenue de symptômes diminuant soudainement la vision, permet de prendre rendez-vous en urgence auprès d’un ophtalmologue, malgré les délais souvent très longs accordés pour un rendez-vous de routine.

Diagnostic

Devant des signes évocateurs d’un décollement de rétine, l’ophtalmologiste procédera à l’examen du fond d’œil. Cet examen permet d’observer grâce à du matériel optique le fond de l’œil qui est la zone contenant la rétine. Cet examen permet notamment :

Vision interne du décollement de la rétine

  1. De visualiser directement la rétine ;
  2. De caractériser la partie décollée ;
  3. De rechercher des déchirures de la rétine.

Le traitement

C’est une prise en charge chirurgicale d’urgence relative, c’est-à-dire dans les 24 à 48 heures après le début de perte de la vision. De plus, la chirurgie constitue l’unique recours envisageable devant un décollement de rétine. Différentes interventions existent et le choix se fera en fonction des caractéristiques propres à la pathologie du patient.

Les objectifs de la chirurgie recherchés dans le décollement de rétine sont :

  1. De cicatriser ou colmater la déchirure de la rétine ;
  2. De ponctionner le liquide présent entre les deux feuillets rétinien ;
  3. De ré-approcher le neuroépithélium de l’épithélium pigmentaire afin de reconstituer la rétine anatomiquement et physiologiquement normale ;
  4. De créer une cicatrice adhésive entre la rétine et le fond de l’œil pour stabiliser la rétine et éviter les récidives.

Déroulement de l’opération

Dans un premier temps, le chirurgien utilise la cryo-application (application de froid à l’azote liquide à -196°C) pour créer une cicatrice entre la rétine et la choroïde (structure derrière la rétine) afin de plaquer la rétine et ainsi avoir un support stable pour remettre en contact les deux feuillets rétiniens.

Ensuite, dans le but de remettre en contact les deux feuillets, il existe deux méthodes qui sont particulièrement utilisées :

  1. L’indentation : le chirurgien remet directement en contact les feuillets rétiniens ;
  2. La rétinopexie pneumatique : qui est l’injection d’un gaz dans l’œil permettant d’exercer le recollement rétinien. C’est une technique simple et efficace mais non applicable aux décollements larges et complexes.

Ces techniques fournissent de très bons résultats avec près de 90 % de recollements réussis. Opération chirurgicale des yeux

Cependant, le fait que la rétine soit anatomiquement recollée ne signifie pas une récupération fonctionnelle totale. Après l’opération, 60 % des gens ont une diminution légère de la vue après le décollement de rétine et 30 % ont une perte sévère.

Prévention du décollement rétinien

Chez les individus très à risque comme les personnes âgées diabétiques, il est possible de prévenir la survenue d’un décollement de rétine.

Cette démarche consiste tout d’abord en un suivi régulier chez un ophtalmologue. Ce suivi renforcé par fond d’œil fréquent permet au médecin de voir apparaître dès que possible leur création, des zones de fragilités de la rétine et des zones de décollement plus légères.

Dans ce cas, le médecin peut utiliser en cabinet, un laser pour traiter et corriger ces lésions puis créer une cicatrice adhérente afin de prévenir tout décollement possible de rétine.

Jean C., Pharmacien

– Décollement de rétine. Ameli. Mis à jour le 24 avril 2017.
– Décollement de rétine. Faculté de médecine de St-Etienne. – Consulté le 28 juillet 2017.
– Le décollement de la rétine. Clinique Sourdille. – Consulté le 28 juillet 2017.