Aboulie

novembre 2021 par

aboulie

L’aboulie est un trouble mental qui se traduit par un ralentissement psycho-moteur associé à une perte de volonté et à une difficulté à passer à l’acte. Elle peut être causée par un trouble psychiatrique comme un syndrome dépressif caractérisé, un syndrome neuro-psychiatrique, ou peut-être liée à une toxicomanie, à un syndrome de fatigue chronique ou un syndrome d’épuisement. Le diagnostic d’une aboulie repose sur l’expertise d’un psychiatre ou d’un psychothérapeute. Le traitement dépend de l’étiologie et de la sévérité du trouble. Il peut être médicamenteux, et/ou faire l’objet d’une psychothérapie.

Définition et symptômes d’une aboulie

Qu’est-ce que c’est ?

L’aboulie est un trouble mental caractérisé par une inhibition de la volonté. La personne qui souffre d’aboulie est incapable de réaliser une action. Elle peut être consciente ou non de son trouble.

L’aboulie peut être le symptôme d’une pathologie psychiatrique sous-jacente comme un syndrome dépressif majeur, la schizophrénie ou l’expression d’un trouble lié à la toxicomanie ou la neurasthénie.

Quels symptômes ?

L’aboulie est associée à :

  • Une perte des intérêts et de la motivation. La procrastination (remettre une action à plus tard) est fréquente.
  • Un ralentissement psycho-moteur, avec difficultés à initier des actions.
  • Une perte des relations sociales et professionnelles, un repli sur soi voire un isolement.
  • +/- des troubles de l’attention et de la concentration.

Ce trouble s’installe progressivement, mais les symptômes s’aggravent au fil du temps.

Diagnostic et traitement de l’aboulie

Quel diagnostic ?

La caractérisation de l’aboulie nécessite l’expertise d’un médecin psychiatre ou d’un psychothérapeute.

Quel traitement ?

La prise en charge de l’aboulie repose sur le traitement de sa cause, puisque ce symptôme s’intègre le plus souvent dans une pathologie psychiatrique ; avec un traitement médicamenteux indiqué pour la maladie sous-jacente : anti-dépresseurs, neuroleptiques etc. selon l’étiologie.

La psychothérapie a pour objectif la guérison par des moyens psychologiques. Le type de psychothérapie proposée diffère selon le trouble mental présenté.

Homme suivant une psychothérapie

Plusieurs types de psychothérapie peuvent être prescrites, entre autres :

  • La psychothérapie de soutien, qui est un entretien classique, essentiellement de communication avec le patient, d’accompagnement, et qui concerne toute pathologie psychiatrique ;
  • La psychanalyse qui s’attache à explorer l’inconscient du patient, identifier des souvenirs refoulés, afin d’expliquer les conflits inconscients pouvant être à l’origine de la pathologie. Ce type de thérapie est long (plusieurs années) ;
  • La thérapie cognitivo-comportementale, dirigée vers un but spécifique fixé avec le patient, nécessite une évaluation de l’intensité du comportement pathologique. Cette thérapie est brève (environ 6 mois de traitement). Le patient participe activement ;
  • Les thérapies artistiques qui consistent à utiliser l’expression artistique comme défouloir ;
  • La psychothérapie corporelle, ou psychomotricité : plusieurs techniques peuvent être employées telle que la relaxation, yoga etc.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Aboulie. anc-narcolepsie.com. Consulté le 17 octobre 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.