Maladie de Scheuermann

31 août 2021 par

Maladie de Scheuermann

La maladie de Scheuermann correspond à une atteinte des cartilages vertébraux qui survient au cours de la croissance. Cette affection est fréquente, et survient plus volontiers chez les adolescents de sexe masculin. Classiquement, la maladie survient entre l’âge de 12 et 17 ans et se traduit par des douleurs lombaires. Une bosse entre les deux omoplates est visible. Son origine n’est pas connue, mais elle semble survenir plus volontiers dans les cas où le rachis est surmené, par exemple en cas de pratique intensive de sport, d’obésité ou de port de charges lourdes. Le diagnostic est clinique, et confirmé par radiographie. Le traitement repose généralement sur la kinésithérapie, voire une intervention chirurgicale.

Définition et symptômes de la maladie de Scheuermann

A propos de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est constituée de plusieurs parties. De haut en bas, on peut distinguer :

  • Le rachis cervical (7 vertèbres cervicales) reliant la tête au reste de la colonne ;
  • Le rachis dorsal qui comprend 12 vertèbres. Il s’articule avec les côtes ;
  • Le rachis lombaire formé de 5 vertèbres ;
  • Pour finir, le sacrum et le coccyx.

Pour parler des douleurs de la colonne vertébrale, on parle de rachialgies. Plus précisément, de cervicalgies lorsque ce sont les cervicales qui sont concernées, de dorsalgies en cas de douleurs dans la région dorsale, et de lombalgie pour la région lombaire.

personne de dos

Parmi les divers constituants de la colonne vertébrale, on trouve les vertèbres et les disques intervertébraux.

Les vertèbres sont posées les unes au-dessus des autres. Elles comprennent deux parties : le corps vertébral à l’avant, et l’arc postérieur (en forme d’arc de cercle) à l’arrière.

Les disques intervertébraux sont localisés entre les corps vertébraux. Ils permettent d’unir les deux vertèbres et d’amortir les pressions exercées sur la colonne.

Qu’est-ce que la maladie de Scheuermann ?

La maladie de Scheuermann est une atteinte vertébrale, une forme de cyphose (dos rond), liée à la croissance. Elle se traduit par une déformation de la colonne vertébrale et engendre une posture voûtée chez les patients qui en souffrent.

À savoir ! L’anomalie de Scheuermann ou « cyphose des adolescents » a été décrite pour la première fois en 1920 par le médecin danois du même nom.

Cette affection affecte essentiellement les jeunes garçons dans l’adolescence, entre l’âge de 10 et 15 ans. Les lésions provoquées au niveau des vertèbres sont souvent irréversibles.

Des séances de kinésithérapie permettent d’améliorer la posture et l’entretien de la motricité. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans les cas les plus sévères, cependant elle reste exceptionnelle.

La formation d’une bosse au niveau du dos résulte d’une anomalie dans la construction des trabécules osseux, qui sont les piliers de support du tissu osseux, d’au moins 3 vertèbres. Les fibres de collagène, nécessaires pour garantir la solidité de ces structures, manquent chez les adolescents souffrant de la maladie de Scheuermann. Les trabécules osseux s’affaissent et prennent un aspect cunéiforme.

L’origine de la maladie de Scheuermann reste méconnue à ce jour. L’hypothèse des traumatismes ou blessures répétées semble cependant être favorisée par la communauté scientifique. Par exemple, le port répété de charges lourdes, la pratique intensive d’un sport, l’obésité ou encore une poussée de croissance. Il est également fortement déconseillé aux personnes atteintes de cette maladie de garder une posture assise avec le dos courbé et de pratiquer des sports violents qui risquent d’aggraver la situation.

À noter ! L’origine génétique est également évoquée pour expliquer le développement de cette maladie.

Quels symptômes ?

Cyphose au niveau du bas du dos

Lorsque l’affection touche le rachis lombaire, elle est la plupart du temps asymptomatique. Elle se développe quasiment que chez les jeunes très sportifs, entre la onzième vertèbre thoracique et la quatrième vertèbre lombaire.

Elle est majoritairement découverte fortuitement à l’occasion d’une radiographie pour un autre motif. Elle provoque une fragilisation vertébrale qui peut causer des douleurs lombaires et de l’arthrose à l’âge adulte.

Les patients souffrent de douleurs dorsales importantes en raison de l’usure avancée de leurs disques intervertébraux.

Cyphose au niveau de la cage thoracique

Ce type de cyphose est majoritairement situé entre la cinquième et onzième vertèbre thoracique. Elle survient plus volontiers chez les adolescents de grande taille.

Les premiers symptômes se traduisent par une raideur musculaire et de la fatigue. En effet, une cyphose prononcée survient lors de la croissance des cartilages et des os. Cette dernière se manifeste par une déformation de la colonne vertébrale qui donne au patient un dos voûté. Sans traitement, la cyphose est irréversible à l’âge adulte.

Généralement, les patients développent un creux prononcé dans le bas du dos. On parle d’hyperlordose lombaire. De plus, près d’un patient sur trois présente également une forme légère de scoliose. La totalité des patients présentent des muscles dorsaux tendus, et douloureux durant toute leur vie.

Diagnostic et traitement de la Maladie de Scheuermann

Quel diagnostic ?

Le diagnostic de la maladie est clinique dans un premier temps. Le médecin réalise un test simple qui consiste à observer le patient de profil et en lui demandant de se pencher en avant. Lorsque celui-ci souffre de la maladie de Scheuermann, la partie inférieure du rachis dorsal prend la forme d’un pic plutôt qu’une courbe.

Maladie de Scheuermann, diagnostic médical

À noter ! Dans près de 20% des cas, la cyphose est associée à une scoliose (une déformation de la colonne au niveau des lombaires). La douleur est plus importante dans ce cas.

Le diagnostic est confirmé par radiographie. Celle-ci permet de visualiser les déformations vertébrales.

Quel traitement ?

L’objectif du traitement de la maladie de Scheuermann est de limiter les pressions exercées par l’anomalie sur la colonne vertébrale, et de prévenir les déformations. La prise en charge doit être la plus précoce possible de façon à limiter les séquelles irréversibles.

Le traitement repose sur des séances de kinésithérapie et d’ergothérapie. Il est indispensable de travailler sur la musculature du dos.

À savoir ! L’ergothérapie est une discipline paramédicale récente qui vise à maintenir, restaurer ou faciliter les activités du quotidien.  Son objectif est de favoriser ou rétablir l’autonomie du patient. Elle utilise des techniques de rééducation et de réadaptation.

En cas de cyphose importante, et lorsque la croissance n’est pas terminée, un corset peut être prescrit.

Dans plus de 90% des cas, la maladie n’entraîne pas de trouble particulier. Une surveillance régulière associée à quelques séances de kinésithérapie sont suffisantes.

Dans de très rares cas, la chirurgie peut s’avérer nécessaire. Elle consiste à corriger la courbure du rachis.

A l’âge adulte, la prise en charge de la maladie de Scheuermann consiste uniquement à soulager les douleurs du patient via le renforcement des muscles du tronc. Cependant, les exercices réalisés n’ont aucune influence sur la courbure qui est irréversible. Le patient doit rester actif, et pratiquer une activité sportive régulière. Pour les périodes plus douloureuses, des antalgiques et/ou séances de kinésithérapie peuvent être prescrits.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Épiphysite vertébrale ou maladie de Scheuermann ou ostéochondrose vertébrale de croissance. concilio.com. Consulté le 15 juillet 2021.
– Maladie de Scheuermann. larousse.fr. Consulté le 15 juillet 2021.
– Maladie de Scheuermann. msdmanuals.com. Consulté le 15 juillet 2021.
– La maladie de Scheuermann. maladies-orphelines.fr. Consulté le 15 juillet 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.