Femme ayant mal au ventre à cause des coliques nephretiques

Prévention

Les coliques néphrétiques ont tendance à récidiver. On estime que la moitié des personnes ayant souffert de cette affection récidive dans les 5 ans. Les mesures préventives sont donc d’importance.

Une des précautions principales est de boire suffisamment, au moins 2 litres par jour. Cela permet de diluer les urines, et, ainsi, de diminuer la concentration en sels minéraux. Il faut privilégier l’eau comme boisson et ne pas oublier de boire avant le coucher. Les eaux minérales très riches en sels minéraux sont à éviter.

calculs biliairesLa prévention passe également par l’alimentation. Elle dépend du type de calcul dont le patient a souffert.

A savoir ! On distingue différentes lithiases selon leur composition. Le calcium entre dans 90 % des calculs urinaires. Il est souvent associé à d’autres substances comme l’acide urique, l’oxalate, le phosphore, le magnésium ou encore la cystine.

En général, on conseille un ajustement du régime alimentaire de manière à éviter les excès de produits laitiers (pas plus de 2 à 3 portions par jour), de sel et de protéines animales (viande, poisson, charcuterie).

En cas de calculs à oxalates, on évitera également le chocolat, la plupart des fruits secs, les asperges, la rhubarbe, l’oseille, les épinards, le thé…

En cas de calculs à acide urique, on limitera la charcuterie, les abats et les fruits de mer.

Isabelle V., Journaliste scientifique

– Physiopathologie de la colique néphrétique – X. Carpentier et coll – Progrès en urologie (2008) 18, 844—848. Consulté le 29/08/2017.
– Règles diététiques et calculs urinaires – Urofrance. Consulté le 29/08/2017.
– Coliques néphrétiques – ameli. 24 avril 2017.
– Coliques néphrétiques (calculs rénaux) – eurekasante.vidal. 28 février 2017.