BENEMIDE 500 mg, comprimé sécable (PRODUIT SUPPRIME LE 20/09/2016)

- Goutte tophacée ou non en l'absence d'hyperuraturie.
- Hyperuricémie symptomatique primitive ou secondaire sans insuffisance rénale.
- Adjuvant de la pénicillinothérapie.



  • Goutte en l'absence d'hyperuraturie
  • Hyperuricémie symptomatique primitive sans insuffisance rénale
  • Hyperuricémie symptomatique secondaire sans insuffisance rénale
  • Adjuvant de la pénicillinothérapie

Mode d'administration :
Voie orale.
Les comprimés sont à absorber au cours des repas.
Durée d'administration :
Elle peut atteindre plusieurs mois.
Posologie :
- Traitement de fond des hyperuricémies : chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans :
. première semaine : 1 comprimé par jour en association avec la colchicine,
. traitement d'entretien : 2 à 3 comprimés par jour de façon interrompue.
- Adjuvant de la pénicillinothérapie : chez l'adulte et l'enfant à partir de 2 ans :
. adulte : 4 comprimés par jour pendant toute la durée du traitement anti-infectieux.
. enfant à partir de 2 ans : 1/2 à 2 comprimés par jour suivant l'âge. Chez l'enfant de moins de 6 ans, il est impératif d'écraser le comprimé et de le dissoudre dans un peu de yaourt ou liquide sucré.

- Le plus souvent : céphalées, anorexie, nausées, vomissements, gingivalgies, sensations vertigineuses, mictions fréquentes.
- Rarement : réaction d'hypersensibilité avec fièvre, dermite, prurit, urticaire, anaphylaxie.
- Très rarement : nécroses hépatiques, syndrome néphrotique, anémie aplastique, anémie hémolytique chez les patients porteurs d'un déficit en G6PD.


  • Céphalée
  • Anorexie
  • Nausée
  • Vomissement
  • Gingivalgie
  • Sensation vertigineuse
  • Miction fréquente
  • Réaction d'hypersensibilité
  • Fièvre
  • Dermite allergique
  • Prurit
  • Urticaire allergique
  • Anaphylaxie
  • Nécrose hépatique
  • Syndrome néphrotique
  • Anémie aplasique
  • Anémie hémolytique en cas de déficit en G6PD
Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :
- hypersensibilité au probénécide ou à l'un des constituants de ce médicament,
- insuffisance rénale sévère,
- lithiase urique,
- uraturie > = 700 mg/24 h sous régime alimentaire normal,
- hyperuricémie secondaire aux hémopathies malignes,
- traitement par méthotrexate.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé :
- lors de la grossesse ou de l'allaitement :
. grossesse : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetoxique du probénécide lorsqu'il est administré en cours de grossesse. En conséquence, l'utilisation du probénécide est déconseillée pendant la grossesse.
. allaitement : en l'absence de données sur le passage de probénécide dans le lait maternel, l'allaitement est à éviter en cas de traitement par ce médicament.
- lors d'un traitement par salicylés.

LISTE:

  • Intolérance au gluten
  • Insuffisance rénale sévère
  • Lithiase urique
  • Uraturie > = 700 mg/24 h
  • Hyperuricémie secondaire aux hémopathies malignes
  • Grossesse
  • Allaitement

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Lors du traitement hypo-uricémiant :
Le probénécide n'est pas un traitement de la crise aiguë de goutte.
Il est conseillé d'associer au probénécide, en début de traitement, de la colchicine (1 mg/jour) afin de prévenir un accès de goutte.
Avant de débuter le traitement, contrôler l'uraturie (voir contre-indications) et prescrire une cure de diurèse avec alcalinisant urinaire en raison du risque de lithiase uriques et de coliques néphrétiques.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Le traitement hypo-uricémiant ne dispense pas des prescriptions hygiénodiététiques.
- Utilisation prudente chez les patients ayant un antécédent d'ulcère gastrique.
- Sportifs :
L'attention des sportifs sera attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.
- Associations faisant l'objet de précautions d'emploi : diprophylline, zidovudine.

LISTE:

  • Posologies limitées à l'adulte et à l'enfant de plus de 2 ans
  • Surveillance uraturie
  • Antécédent d'ulcère gastrique
  • Sportif

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

L'administration simultanée de probénécide avec les produits suivants nécessite une surveillance rigoureuse de l'état clinique et biologique du malade.
ASSOCIATION CONTRE-INDIQUEE :
Méthotrexate :
Augmentation des effets de la toxicité hématologique du méthotrexate : inhibition de la sécrétion tubulaire rénale du méthotrexate par le probénécide.
ASSOCIATIONS DECONSEILLEES :
Salicylés :
Diminution de l'effet uricosurique (compétition de l'élimination de l'acide urique au niveau des tubules rénaux. Utiliser un autre analgésique.
ASSOCIATIONS FAISANT L'OBJET DE PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Diprophylline :
Augmentation des concentrations plasmatiques de diprophylline avec risque de surdosage (inhibition de son excrétion tubulaire rénale).
Réduire la posologie de la diprophylline pendant le traitement par le probénécide.
- Zidovudine :
Risque d'augmentation des effets indésirables de la zidovudine, par augmentation de son taux circulant.
Surveillance clinique régulière.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

- Signes cliniques d'un surdosage :
Crises comitiales pouvant aboutir à un état de mal, insuffisance respiratoire aiguë.
- Conduite à tenir :
Réanimation symptomatique.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse :
Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du probénécide lorsqu'il est administré en cours de grossesse.
En conséquence, l'utilisation du probénécide est déconseillée pendant la grossesse.
Remarque : une élévation de l'acide urique est fréquemment observée au cours des toxémies gravidiques mais ne nécessite pas de traitement spécifique.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage de probénécide dans le lait maternel, l'allaitement est à éviter en cas de traitement par ce médicament.

Durée de conservation :
5 ans.
Précautions particulières de conservation :
A conserver à une température inférieure à 25°C.

Forme : Comprimé sécable

Dosage : 500 mg

Contenance : 15000 mg ou 30 comprimés

Laboratoire Titulaire : BOUCHARA RECORDATI

Laboratoire Exploitant : BOUCHARA RECORDATI


Forme pharmaceutique

Comprimé sécable blanc.


Composition exprimée par Comprimé

Principes Actifs :
  • Probénécide (500 mg)

Excipients :
  • Magnésium stéarate
  • Silice colloïdale anhydre
  • Magnésium carbonate léger
  • Amidon de blé (Effet notoire)

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.