Posologie

RESERVE A L'ADULTE ET L'ENFANT DE PLUS DE 6 ANS.

1 comprimé contient 5 mg d'alimémazine base (soit 6,25 mg d'alimémazine tartrate).

A prendre en une prise par jour le soir, 15 à 30 minutes avant le coucher.

Adulte : 5 à 10 mg soit 1 à 2 comprimés, exceptionnellement jusqu'à 20 mg soit 4 comprimés maximum.

Enfant de plus de 6 ans et pesant plus de 20 kg : 0,25 à 0,50 mg/kg, soit:

·         enfant pesant de 40 à 50 kg (environ 10 à 15 ans) : 1à 2 comprimés.

·         enfant pesant de 20 à 40 kg (de plus de 6 à environ 10 ans) : 1 comprimé.

Ne pas dépasser la dose maximale préconisée

Le traitement doit être aussi bref que possible (2 à 5 jours). Si l'insomnie persiste au-delà de cette période, le traitement devra être réévalué.

Populations spécifiques:

Sujet âgé:

La posologie doit être diminuée chez le sujet âgé (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi. Mises en garde)

Insuffisant rénal ou hépatique :

La posologie doit être diminuée. Néanmoins, en l'absence de donnée chez l'insuffisant rénal ou hépatique, il est préférable de ne pas utiliser l'alimémazine chez les insuffisants rénaux ou hépatiques.

Population pédiatrique :

THERALENE 5 mg, comprimé pelliculé sécable est contre-indiqué chez les enfants âgés de moins de 6 ans en raison du risque de fausse route (voir rubrique Contre-indications). Des présentations buvables mieux adaptées sont disponibles. 

Mode d'administration

Voie orale.

ARRETER IMMEDIATEMENT LE TRAITEMENT ET AVERTIR UN MEDECIN en cas de :

- Syndrome malin des neuroleptiques, se manifestant par une fièvre inexpliquée (hyperthermie), une raideur musculaire, des sueurs ou une pâleur, des troubles de la conscience.

- Réactions allergiques : éruption cutanée (rougeurs, eczéma, démangeaisons de la peau, éruptions, urticaire pouvant se généraliser à tout le corps), oedème de Quincke (gonflement de la peau et/ou des muqueuses au niveau de la tête et du cou [paupières, lèvres, langue, pharynx] pouvant entraîner des difficultés à respirer, choc anaphylactique (réaction allergique généralisée brutale avec chute de la tension).

- Photosensibilisation : sensibilisation au rayon de soleil entrainant coup de soleil et brulure de la peau suite à une exposition au soleil.

- Crises convulsives (rares cas).

- Baisse du nombre de globules blancs dans le sang entrainant un risque d'infection.

- Saignements de nez ou des gencives qui peuvent traduire un trouble de la coagulation en lien avec une diminution des plaquettes dans le sang.

CONSULTER RAPIDEMENT UN MEDECIN en cas de constipation persistante, de ballonnement important et de douleurs

abdominales, pouvant s'accompagner de vomissements.

Compte tenu de l'effet photosensibilisant des phénothiazines, il est préférable de NE PAS S' EXPOSER AU SOLEIL pendant le traitement.

PRUDENCE en cas de conduite de véhicules ou d'utilisation de machines (somnolence).

EVITER la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool pendant le traitement.


 

Grossesse

Compte tenu des données disponibles, il est préférable par mesure de prudence d'éviter d'utiliser l'alimémazine au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme.

En effet, les données animales sont insuffisantes pour conclure et les données cliniques sont rassurantes, mais limitées.

En cas de traitement en fin de grossesse, tenir compte des propriétés anticholinergiques et sédatives de cette molécule pour la surveillance du nouveau-né.

Allaitement

Le passage de l'alimémazine dans le lait maternel n'est pas connu. Compte tenu des possibilités de sédation ou d'excitation paradoxale du nouveau-né, et plus encore des risques d'apnée du sommeil évoqués avec les phénothiazines, ce médicament est déconseillé en cas d'allaitement.

Durée de conservation :

5 ans.

Précautions particulières de conservation :

A conserver à une température inférieure à 25°C.

A conserver à l'abri de la lumière.


Forme pharmaceutique

Comprimé pelliculé sécable.

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.