Médicaments


ULTRAPROCT, suppositoire

Manifestations douloureuses et prurigineuses anales en particulier dans la crise hémorroïdaire.


  • Prurit anal
  • Douleur anale
  • Crise hémorroïdaire

Posologie

1 suppositoire par jour (en cas de crise aiguë, 2 à 3 le premier jour)

Mode d'administration

Sans objet.

CONTACTER  UN MEDECIN en cas de vision floue ou d'autres troubles visuels
ARRETER le traitement et CONSULTER UN MEDECIN en cas de persistance des symptômes afin qu'il procède à un examen proctologique.
ATTIRER l'attention du sportif sur le fait que ce médicament contient un dopant.
PRUDENCE : les excipients contenus dans la pommade peuvent réduire l'efficacité des produits en latex comme les préservatifs.


En cas d'utilisation prolongée de ULTRAPROCT (supérieure à 4 semaines), l'apparition de symptômes locaux tels que l'atrophie cutanée ne peut pas être exclue.

Des réactions allergiques cutanées peuvent se produire dans de rares cas.

Système de classes d'organes (SOC)Terme MedRAFréquence
Affections oculairesVision floue (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)Indéterminée

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site Internet: www.signalement-sante.gouv.fr.


  • Atrophie cutanée
  • Réactions allergiques cutanées
  • Vision floue
Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Liste des excipients.

LISTE:

  • Grossesse
  • Allaitement

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Précautions d'emploi

· L'administration de ce produit ne dispense pas du traitement spécifique de la maladie anale.

· Si les symptômes ne cèdent pas rapidement, l'administration doit être interrompue et un examen proctologique est indispensable.

· Dû à la présence de la fluocortolone : ce traitement n'est pas indiqué dans les maladies anales d'origine bactérienne, mycosique, virale ou parasitaire en l'absence de traitement anti-infectieux spécifique.

· Les excipients (glycérides hémi-synthétiques solides) contenus dans ULTRAPROCT, suppositoire peuvent réduire l'efficacité des produits en latex comme les préservatifs.

Mise en garde

Des troubles visuels peuvent apparaitre lors d'une corticothérapie par voie systémique ou locale. En cas de vision floue ou d'apparition de tout autre symptôme visuel apparaissant au cours d'une corticothérapie, un examen ophtalmologique est requis à la recherche notamment d'une cataracte, d'un glaucome, ou d'une lésion plus rare telle qu'une choriorétinopathie séreuse centrale, décrits avec l'administration de corticostéroïdes par voie systémique ou locale.

LISTE:

  • Infection anale
  • Vision floue
  • Symptômes visuels

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.

Il est prévu que l'administration concomitante d'inhibiteurs du CYP3A, y compris de produits contenant du cobicistat, augmente le risque d'effets secondaires systémiques. L'association doit être évitée, sauf si les bénéfices sont supérieurs au risque accru d'effets secondaires systémiques des corticostéroïdes; dans ce cas, les patients doivent être surveillés en vue de détecter les éventuels effets secondaires systémiques des corticostéroïdes.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

Selon les résultats des études de toxicité aiguë avec les esters de fluocortolone et le chlorhydrate de cinchocaïne, aucun risque d'intoxication aiguë n'est attendu à la suite d'une seule administration rectale ou périanale d'Ultraproct, même en cas de surdosage accidentel. En cas d'ingestion accidentelle du produit (par exemple, quelques suppositoires), ce sont surtout les effets systémiques du chlorhydrate de cinchocaïne qui sont attendus. Ces effets, dépendant de la dose ingérée, peuvent se manifester par des troubles sévères de type cardiovasculaire (dépression de la fonction cardiaque pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque) et des troubles du système nerveux central (convulsions, détresse respiratoire).


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

A éviter durant la grossesse et l'allaitement faute de données cliniques et expérimentales exploitables.

Durée de conservation :

3 ans.

Précautions particulières de conservation :

A conserver à l'abri de la lumière. A conserver entre + 2°C et + 8°C.

Forme : Suppositoire

Dosage : 0,612 mg/0,63 mg/1 mg

Contenance : 10 suppositoires

Laboratoire Titulaire : KARO PHARMA AB

Laboratoire Exploitant : ALLOGA FRANCE


Forme pharmaceutique

Suppositoire.


Composition exprimée par Suppositoire

Principes Actifs :
  • Fluocortolone (0.612 mg) triméthylacétate
  • Fluocortolone (0.63 mg) caproate
  • Cinchocaïne (1 mg) chlorhydrate

Excipients :
  • Glycérides hémisynthétiques solides

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.